Les contre-indications à un sport

Mis à jour : Jeudi 26 août 2010

SOMMAIRE Patient

Les contre-indications à la pratique d'un sport

Le médecin peut déclarer qu’un patient est inapte à la pratique d’un sport de manière temporaire, partielle ou définitive. Le premier cas concerne généralement des maladies aiguës comme les infections. Les contre-indications partielles sont destinées à éviter à un sportif de pratiquer une discipline qui pourrait aggraver un problème préexistant, par exemple des genoux mal alignés.

Les contre-indications définitives sont rares. Elles concernent les cas où la pratique sportive aggraverait considérablement l’état de santé du patient ou le mettrait en danger. Par exemple, une forte myopie contre-indique définitivement la boxe (la forme de l’œil myope prédispose aux décollements de rétine en cas de choc), un rein unique contre-indique les sports de combat ou les sports violents (la perte d’un rein due à un traumatisme ne pourrait être compensée par le rein restant), l’asthme et l’épilepsie contre-indiquent la plongée sous-marine, etc.

Accédez à notre outil détaillant une soixantaine de sports qui sont déconseillés aux personnes souffrant de certains problèmes de santé.

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaire est momentanément indisponible.

Dernières actualités
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster