L'alimentation des adolescents en pratique

Mis à jour : Vendredi 13 septembre 2019

SOMMAIRE Patient

Que faire pour que les adolescents mangent mieux ?

Les recommandations nutritionnelles concernant les adolescents sont identiques à celles formulées pour les enfants : privilégier la diversité et la variété, prendre de vrais repas, limiter les sodas et les produits riches en graisses, consommer suffisamment de féculents, de légumes, de fruits et de produits laitiers. Face aux mauvaises habitudes alimentaires d’un adolescent, il est préférable de ne pas faire preuve de laisser-faire, sans pour autant tomber dans un discours moralisateur ou des restrictions abusives. Patience, humour, écoute et… imagination sont les meilleures armes pour aider les adolescents à manger de manière équilibrée.

L'activité physique, une habitude à développer chez les ados

Les adolescents français ne sont pas suffisamment actifs : seulement 12 % des filles et 27 % des garçons pratiquent plus de cinq heures d’activité physique par semaine. Comme chez les adultes, la pratique de trente à soixante minutes d’activité soutenue chaque jour doit faire partie des bonnes habitudes. Parallèlement, le temps passé chaque jour devant un écran de télévision ou d’ordinateur devrait être inférieur à deux heures.

Manger devant la télévision
Manger en regardant la télévision, seul ou en famille, favorise la prise de poids. En effet, devant le petit écran, notre attention est détournée ; nous avons moins conscience des quantités ingérées, de la faim ou de la satiété. De plus, devant le petit écran, nous avons tendance à grignoter des produits gras comme les gâteaux, les chips, le pop-corn ou les biscuits apéritifs. Enfin, et en particulier chez les enfants et les adolescents, cette pratique peut créer une sorte de conditionnement où le fait de regarder la télévision entraîne systématiquement le désir de manger.

Une visite chez le médecin pour contrer l'obsession de la minceur

Face à une adolescente obsédée par la minceur, il est utile de chercher de l’aide pour l’amener à relativiser ses préoccupations. Profitez d’une visite chez le médecin pour calculer son indice de masse corporelle (IMC) et le comparer aux valeurs de référence. La plupart du temps, les adolescentes qui se trouvent trop grosses se situent, en fait, dans les valeurs normales. Le médecin pourra la rassurer et lui rappeler que très souvent la silhouette des jeunes filles s’allonge au moment de la puberté et que les mannequins ne sont pas forcément bien dans leur peau.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Dernières actualités
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster