Médicaments et alimentation

Mis à jour : Vendredi 15 avril 2022

L'alimentation peut avoir de multiples effets sur l'action des médicaments. À l'inverse, certains médicaments peuvent, quant à eux, diminuer l'absorption de nutriments. Afin d'éviter ces conséquences indésirables, il faut adapter son traitement et son alimentation. Avant tout, il convient de lire attentivement la notice de tous les médicaments.

Les effets des aliments sur les médicaments

Les aliments peuvent avoir de nombreux effets sur les médicaments.

Des effets sur l'absorption des médicaments

La prise de nourriture influence l’absorption de nombreux médicaments. Elle peut la diminuer, l’augmenter ou la retarder. Plusieurs mécanismes d’action sont en jeu.

  • La modification de l’acidité de l’estomac joue un rôle important dans l’absorption des médicaments. Après un repas, cette acidité augmente. Certains médicaments sont alors moins bien absorbés.
  • Selon les cas, la consommation d’un repas riche en graisses peut soit gêner l’absorption de médicaments par le tube digestif, soit au contraire en améliorer l’absorption sans en augmenter la toxicité (médicaments antiviraux, notamment).

Une meilleure tolérance au traitement médicamenteux

Dans le cas de l'aspirine et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, naproxène, etc.), la prise à jeun assure un effet plus rapide, mais la prise au cours du repas limite la survenue de troubles digestifs tels que nausées, brûlures d’estomac ou diarrhée.

Des actions opposées entre médicaments et aliments

Nutriments et médicaments ont parfois des effets opposés : les patients traités par des anticoagulants de la famille des antivitamines K savent combien il est important de connaître leur régime alimentaire, pour empêcher qu’il ne diminue l’effet de leur traitement. Ils doivent éviter les apports significatifs d’aliments réputés riches en vitamine K, comme les abats, l’avocat, les brocolis, les carottes, la choucroute, les choux, choux-fleurs et choux de Bruxelles, les épinards, le fenouil, le foie, la laitue ou les tomates. Ces aliments diminuent l’effet de l’anticoagulant dont le mécanisme d’action repose sur la neutralisation de la vitamine K.

La consommation de sel doit également être surveillée lors de certains traitements sur une longue période, par antihypertenseurs ou corticostéroïdes, par exemple.

Des effets indésirables augmentés par les aliments

Des aliments à éviter

Parfois, les aliments peuvent augmenter la concentration des médicaments dans le sang et, de ce fait, favoriser leurs effets indésirables. Le jus de pamplemousse agit sur le métabolisme du foie et diminue l’élimination de certains médicaments (antiprotéases, médicaments contre le cholestérol de la famille des statines, médicaments immunosuppresseurs, antiépileptiques, par exemple). Sa consommation doit être évitée pour limiter le risque d’effets toxiques de ces médicaments.

Un régime alimentaire imposé

Dans des cas rares, la prise d'un médicament impose un régime particulier. Le Marsilid (iproniazide), un antidépresseur rarement prescrit de nos jours, ne doit pas être associé avec certains aliments : tous les fromages, tous les aliments vieillis et faisandés, le foie et les abats (rognons, ris), les fruits et légumes gâtés, les aliments et boissons fermentés (extraits de levure, bière) ou les boissons alcoolisées. La consommation de ces aliments augmente le risque de poussée d'hypertension artérielle, effet indésirable possible de ce traitement. D'autres aliments tels que le chocolat, le café, les colas, les fruits secs ou la choucroute doivent être consommés avec modération.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
GORTO Il y a 6 mois 1 commentaire associé

Les preuves scientifiques du jus de pamplemousse sur les statines ne sont pas claires

pourriez vous citer vos références scientifiques

merci

gorto

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+1 -0
Modérateur Il y a 6 mois 0 commentaire associé

Bonjour

Il n'y a pas de débat sur le fait que le jus de pamplemousse augmente les taux plasmatiques de statines, parfois dans des proportions considérables : https://scholar.google.fr/scholar?hl=fr&as_sdt=0%2C5&as_vis=1&q=grapefruit+statins+interaction&btnG=

Il y a en revanche un débat sur ce qu'il faut en penser. Certains cardiologues considèrent que le très faible risque de rhabdomyolyse est acceptable si on le met en balance avec le surcroît de protection cardiovasculaire : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0002934315007743

C'est une façon audacieuse de prendre en compte cette interaction...

 

+1 -0
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster