Anesthésie
A savoir

Mise à jour : 24 Janvier 2017

A savoir
L'objectif de l'anesthésie est la suppression des sensations, notamment douloureuses, susceptibles de faire obstacle à la réalisation d'un acte médical ou chirurgical.
Indications
Le choix du type d'anesthésie (générale, locorégionale, locale) dépend de la nature de l'intervention, de l'âge du patient, de ses antécédents (comorbidités, traitements) et, si possible, de ses préférences. L'anesthésie générale (AG) a pour objectif la sédation complète. Elle fait appel aux hypnotiques, entraînant une perte de connaissance, et aux opiacés, permettant l'analgésie. Les myorelaxants (dits « curares ») ne sont pas systématiquement utilisés. L'anesthésie locorégionale (ALR) est de plus en plus utilisée comme alternative à l'AG. Elle utilise des anesthésiques locaux (amino-amides) injectés au contact d'une structure nerveuse. Des adjuvants (opiacés, clonidine par exemple) sont souvent associés. L'ALR peut être associée à une AG pour remplacer en partie ou en totalité les opiacés durant l'intervention, afin d'améliorer l'analgésie postopératoire. L'anesthésie locale (AL) est réservée à des actes de petite chirurgie ambulatoire (voir Cas particuliers)
Contre-indications
Des contre-indications aux différentes molécules utilisées peuvent exister (voir Traitements). La décision de pratiquer ou non une anesthésie est dictée par l'évaluation du rapport bénéfice/risque.
Effets indésirables
Durant l'anesthésie peuvent survenir des complications cardiovasculaires, pulmonaires, neurologiques. En postanesthésie, les effets indésirables les plus fréquents sont les douleurs et les vomissements, majorés par les opiacés administrés en postopératoire.