Embolie pulmonaire
La maladie

Mise à jour : 24 Janvier 2017

La maladie
L'embolie pulmonaire (EP) est une urgence médicale mettant en jeu le pronostic vital.
Physiopathologie
L'EP peut survenir en cas d'augmentation de la coagulabilité sanguine et/ou d'immobilisation ou d'anomalie des vaisseaux. Elle est le plus souvent la conséquence d'une thrombose veineuse profonde : 70 % des porteurs d'EP ont une thrombose veineuse profonde (TVP). Dans 20 % des cas, aucune cause ni circonstance favorisante n'est retrouvée.
Epidémiologie
La maladie thromboembolique veineuse (MTEV) est la 3e pathologie cardiovasculaire la plus fréquente avec une incidence annuelle de 100–200 pour 100 000 habitants. Une proportion importante des TVP proximales symptomatiques sont compliquées d'EP (40 à 50 %), souvent sans traduction clinique. La mortalité totale à 30 jours est estimée entre 9 et 11 %.
Complications
L'EP est une cause majeure de mortalité, de morbidité, et d'hospitalisation en Europe. En 2004, sur une population de 454,4 millions d'habitants dans 6 pays européens, plus de 317 000 décès étaient de cause thromboembolique : 34 % des décès compliquaient une EP brutale et fatale, 59 % résultaient d'EP restées non diagnostiquées du vivant des patients, seulement 7 % des décès concernaient des patients dont l'EP avait été correctement diagnostiquée de leur vivant.