Risque cardiovasculaire : prévention
La maladie

Mise à jour : 24 Janvier 2017

La maladie
Les pathologies cardiovasculaires sont la 1re cause de mortalité dans le monde, 2e en France après les cancers. Les facteurs de risque (FDR) étant identifiés, une prévention est possible.
Physiopathologie
L'athérothrombose est le mécanisme physiopathologique commun à la majorité des pathologies cardiovasculaires : angor, syndrome coronarien aigu, infarctus du myocarde (IDM), accident vasculaire ischémique transitoire (AIT) ou constitué (AVC), artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI).
Epidémiologie
L'incidence de l'IDM est de 100 000 cas par an en France et celle de l'AVC de 130 000 par an. La prévalence des artériopathies périphériques, principalement des membres inférieurs, est plus difficile à établir, ces pathologies étant souvent asymptomatiques.
Complications
Elles touchent quasiment tous les organes. Certaines sont liées à la réduction du flux de perfusion : angor, claudication intermittente, d'autres aux événements thrombotiques : IDM, AVC, ischémie aiguë d'un membre. Enfin, l'hypoperfusion chronique induite par l'athérothrombose entraîne des complications dégénératives : insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, démence, fibrillation atriale.