NYLEXOGRIP bande

Mise à jour : 21 Mars 2017

Formes, Présentations

Bande tissée élastique de force I :

Boîtes individuelles.

Composition

Coton, viscose, élasthanne, particules de latex.

Propriétés

  • Cohésive : la bande adhère uniquement sur elle-même, pas sur la peau, ni sur les poils.

  • Nylexogrip est très aérée, ce qui augmente le confort du patient.

  • Allongement supérieur à 120 %.

  • Force de contention 1 : 20 à 45 cN/cm à 30 % d'allongement.

  • Facile à utiliser : se découpe sans ciseaux.

  • Repositionnable.

  • Résistante à l'eau : la bande peut être lavée 1 à 2 fois.

  • Radiotransparence.

Indications

Bande de contention et de maintien de pansements.

Traumatologie :

  • En prévention des accidents type entorse, luxation et subluxation.

  • En traitement des pathologies type élongation et claquage.

  • Pour protéger les zones de friction.

Phlébologie :

  • Contention dans la prévention et le traitement des varices essentielles ou post-phlébitiques, des ulcères variqueux, des hypodermites aiguës ou subaiguës.

  • Réduction et stabilisation de l'œdème d'origine veineuse, de lymphœdèmes.

  • Contention dans la prévention de la maladie thromboembolique et des thrombophlébites.

  • Contention après stripping ou sclérose.

Soins :

Maintien de pansements.

Précautions d'emploi

  • Ne jamais poser la bande directement sur une peau lésée.

  • Dans le cas de maintien de compresses, il est recommandé de stériliser la bande.

  • Lors de la pose, le gaufrage doit toujours rester apparent, garantissant ainsi une application sûre.

  • En cas de gêne, réduire la tension appliquée.

  • En phlébologie, la bande doit être posée avant le lever, à partir des orteils, en remontant sur la jambe, et conservée jusqu'au coucher.

  • En cas d'usages prolongés ou répétés, les fils élastiques peuvent être fragilisés par l'utilisation de corps gras sous le bandage.

Contre-indications

  • Présence d'une pathologie artérielle (ulcères artériels ou à forte composante artérielle ; artériopathie avérée ou suspectée).

  • Indice de pression systolique (IPS) < 0,8.

  • Microangiopathie liée au diabète, phlegmatia coerulea dolens (phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle), thrombose septique.

  • Ulcération d'origine infectieuse.

  • Allergie au latex ou à un autre constituant.

  • Entorse de stades III et IV.

Renseignements administratifs

Marquage CE. Classe I.

Laboratoires URGO

42, rue de Longvic. 21300 Chenôve

Tél : 03 80 54 50 00

Site web : www.urgo.fr