HYDROCOLL pans hydrocolloïde stérile

Mise à jour : 19 Octobre 2017

Formes, Présentations

Pansements stériles semi-perméables, auto-adhésifs pour escarres, ulcères, brûlures, sous blister individuel.

Composition

Pansements stériles sous blister individuel ; structure bilaminaire comprenant :

  • une couche interne d'hydrocolloïdes à base de carboxyméthylcellulose sodique, insérée dans un réseau de polymères adhésifs inertes ;

  • une couche externe à base de polyuréthane semi-perméable.

Hydrocoll ne contient ni résine (en particulier pas de colophane), ni huile minérale.

Propriétés

La formule d'Hydrocoll lui confère un pouvoir d'absorption très élevé. Au contact des exsudats, il se transforme en un gel qui crée un milieu chaud et humide stimulant l'activité des fibroblastes, cellules à l'origine de la formation du tissu de granulation. Le film semi-perméable en polyuréthane constitue une barrière contre la pénétration bactérienne et l'humidité tout en permettant les échanges gazeux. Il évite ainsi la macération.

Hydrocoll adhère uniquement sur la peau saine. Sa transparence permet un contrôle visuel de la plaie.

Indications

Plaies modérément exsudatives, notamment escarres, ulcères de jambe, bourgeonnement et épithélialisation ; brûlures.

Mode d'emploi

La forme et la taille du pansement Hydrocoll devront être sélectionnées selon les dimensions de la plaie.

Nettoyer la plaie avec du sérum physiologique et sécher son pourtour. Appliquer le pansement sur la plaie côté adhésif, en veillant à ce qu'il dépasse d'environ 2 cm du pourtour de la plaie. Renouveler lorsque la vésicule générée par l'absorption des exsudats a atteint les bords de la plaie.

Pour retirer Hydrocoll, soulever les bords du pansement en tirant doucement.

Hydrocoll peut être utilisé jusqu'à cicatrisation complète et laissé en place jusqu'à 7 jours.

NB : une odeur désagréable peut se dégager lors du retrait d'Hydrocoll. Ce phénomène est normal et disparaît au nettoyage de la plaie.

Précautions d'emploi

  • L'utilisation d'Hydrocoll sur des ulcérations cutanées mettant à nu les régions osseuses, musculaires ou tendineuses et sur les plaies diabétiques doit se faire sous contrôle médical.

  • Ne pas utiliser sur les plaies infectées, les ulcérations secondaires à des maladies infectieuses chroniques comme la tuberculose, la syphilis ou les mycoses profondes, sur les brûlures du 3e degré.

Renseignements administratifs

Marquage CE 0123. Classe II b.

Laboratoires Paul HARTMANN SARL

9, route de Sélestat. Châtenois

67607 Sélestat cdx

Tél : 03 88 82 43 43. Fax : 03 88 82 43 99