URGOTUL S.AG pans lipido-colloîde stérile

Mise à jour : 20 Juillet 2017

Formes, Présentations

Pansements interface lipido-colloïdes, non adhésifs, imprégnés de sulfadiazine argentique :

Boîte de 10 pansements de 10 × 12 cm et de 15 × 20 cm, stériles, à usage unique, prêts à l'emploi, sous sachets unitaires. Disponibles uniquement à l'hôpital.

Composition

Pansements interface, non adhérents à la plaie, constitués d'une trame polyester imprégnée de particules hydrocolloïdes (carboxyméthylcellulose), de vaseline et de sulfadiazine argentique.

Propriétés

Cicatrisation en milieu humide. Propriété antibactérienne. Large spectre antibactérien dont Staphylococcus aureus, Staphylococcus aureus méti-R et Pseudomonas aeruginosa. Retrait atraumatique.

Indications

Plaies présentant un risque d'infection : plaies aiguës (brûlures du 2e degré, dermabrasions, plaies traumatiques, plaies chirurgicales, etc.) et plaies chroniques (ulcères, escarres).

Mode d'emploi

Nettoyer la plaie avec du sérum physiologique. En cas d'utilisation d'antiseptique au préalable, rincer soigneusement la plaie au sérum physiologique.

Appliquer UrgoTul s.Ag puis recouvrir d'un pansement secondaire. Renouveler toutes les 24 à 48 heures.

La durée du traitement est limitée à un mois.

Précautions d'emploi

Le traitement par UrgoTul s.Ag se fera exclusivement sous surveillance médicale.

Les professionnels de santé doivent tenir compte du fait que les données concernant l'utilisation prolongée et répétée d'un pansement à l'argent, particulièrement chez l'enfant et le nouveau-né, sont peu documentées.

Lorsque le pansement est utilisé sur une grande surface et/ou en traitement prolongé, sur une peau lésée ou une plaie ouverte, sur une muqueuse, on ne peut exclure le risque d'un effet systémique lié à la sulfadiazine argentique (risque de complications générales hématologiques, rénales, intestinales et cutanées).

UrgoTul s.Ag peut adhérer aux gants chirurgicaux. Il est donc recommandé d'humidifier les gants avec du sérum physiologique pour faciliter la prise du pansement.

L'utilisation conjointe avec d'autres traitements locaux n'est pas recommandée.

Éviter le contact avec les électrodes ou les gels conducteurs utilisés lors d'un ECG et d'un EEG.

UrgoTul s.Ag ne doit pas être utilisé en caisson hyperbare.

Conditionnement individuel stérile à usage unique. La réutilisation d'un pansement à usage unique peut provoquer des risques d'infection. Ne pas restériliser.

Interactions :

  • Problèmes particuliers du déséquilibre de l'INR :

    De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque. Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées : il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.

  • Augmentation des effets et de la toxicité hématologique du méthrotrexate par déplacement de sa liaison aux protéines plasmatiques par certains sulfamides. Dosage des concentrations de méthrotrexate. Adaptation posologique, si nécessaire, pendant l'association et après son arrêt.

Effets indésirables :

La sulfadiazine argentique peut générer :

  • un risque de complications générales des sulfamides (hématologiques, rénales, intestinales et cutanées) dû au passage systémique de la sulfadiazine (cf ci-dessus) ;

  • des érythèmes, des eczémas de contact, de rares cas d'argyrie ;

  • une photosensibilisation ;

  • des leucopénies parfois sévères survenant habituellement dans les premiers jours de traitement.

Contre-indications

  • Sensibilisation connue aux sulfamides et aux autres composants.

  • En l'absence de données cliniques spécifiques, l'utilisation d'UrgoTul s.Ag est contre-indiquée chez les malades insuffisants rénaux ou hépatiques, les femmes enceintes ou qui allaitent, les nouveau-nés et les prématurés.

  • Au cours d'un examen par résonance magnétique nucléaire (IRM), ne pas laisser le pansement en place sur le patient.

Renseignements administratifs

Dispositif médical de classe III marqué CE (GMED).

Laboratoires URGO - Division Medical

42, rue de Longvic. BP 157. 21304 Chenôve cdx

Tél : 03 80 54 50 00. Fax : 03 80 44 74 52

Site web : www.urgomedical.fr