Mise à jour : 26 avril 2024
Publicité

Le méningocoque est une bactérie qui peut être à l’origine d’épidémie de méningites. Plusieurs types de vaccins contre les méningites à méningocoques existent en France.

Pourquoi une vaccination contre les infections à méningocoques ?

Le méningocoque (Neisseria meningitidis) est responsable d’environ un quart des cas de méningite bactérienne en France. Comme le pneumocoque, cette bactérie se développe dans le nez et la gorge où elle peut rester longtemps sans provoquer de symptômes. Toutefois, chez certaines personnes, le méningocoque peut être responsable d’une méningite ou d’une septicémie. Ces infections graves surviennent surtout chez les jeunes enfants et les adolescents.

Des épidémies de méningites touchent régulièrement la zone de l’Afrique subsaharienne qui s’étend du Sénégal à l’Ethiopie pendant la saison sèche entre décembre et juin. Après l’introduction de la vaccination dans ces régions, les épidémies sont devenues moins nombreuses.

Les cas de méningite à méningocoques ont connu un rebond sans précédent depuis l’automne 2022 en France. Les méningocoques des groupes W (plus dangereux) et Y sont apparus beaucoup plus nombreux. Si toutes les catégories d’âge sont concernées, il s’avère que les plus touchées par cette nouvelle vague de méningites sont les jeunes de 16 à 24 ans. Dans ce contexte, les recommandations relatives à la stratégie de vaccination contre les méningocoques des sérogroupes A, C, W, Y et B ont été actualisées dans le calendrier vaccinal 2024.

Qui vaccine-t-on contre les infections à méningocoques ?

La vaccination par le vaccin contre les infections à méningocoques de type C est obligatoire pour tous les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018. Elle est recommandée pour les enfants plus âgés et jeunes adultes non vaccinés jusqu’à 24 ans, afin d’obtenir une couverture vaccinale importante pour diminuer le nombre de méningites et de septicémies à méningocoques C, notamment chez les nourrissons de moins de 1 an. Le vaccin est également recommandé en cas de contact direct avec une personne présentant une méningite à méningocoque, en complément d’un traitement préventif antibiotique.

Depuis 2021, la vaccination contre les infections à méningocoques du groupe B est recommandée pour l'ensemble des nourrissons, dès l'âge de 2 mois et avant l'âge de 2 ans. 

Dans le calendrier vaccinal 2024, la vaccination contre les méningocoques des sérogroupes A, C, W, Y est désormais recommandée chez tous les adolescents âgés de 11 à 14 ans. Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination contre les méningocoques ACWY est recommandée entre 15 et 24 ans révolus. La vaccination contre le méningocoque de sérogroupe ACWY est également recommandée pour toutes les personnes se rendant dans une zone d'endémie, notamment la ceinture de la méningite en Afrique subsaharienne au moment de la saison sèche ou dans toute autre zone où sévit une épidémie, dans des conditions de contact étroit et prolongé avec la population locale, ou se rendant au pèlerinage de La Mecque.

De nouvelles obligations de vaccination contre les méningocoques B et ACYW chez les nourrissons devraient être appliquées en janvier 2025.

Les différents vaccins contre les infections à méningocoques

Les méningocoques, tout comme les pneumocoques, existent sous différentes variantes (sérogroupes ou sérotypes) : 12 sérotypes ont été identifiés, les types B, C, Y et W135 étant les plus fréquents en France. Il existe en France plusieurs types de vaccins contre les infections à méningocoques.

Le vaccin contre le méningocoque C est un vaccin inactivé conjugué : pour sa fabrication, il est associé à une protéine d’une autre bactérie (anatoxine tétanique par exemple). C'est le vaccin recommandé pour la vaccination généralisée de tous les enfants à partir de 2 mois.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 23 Avril 2024
Vaccins : infections à méningocoques

Les vaccins dits « tétravalents » sont dirigés contre les méningocoques de type A, C, Y, W135. Comme le vaccin contre le méningocoque C, il s’agit de vaccins inactivés conjugués. 

  • NIMENRIX est utilisable à partir de 6 semaines.
  • MENQUADFI est utilisable à partir de 12 mois.
  • MENVEO est utilisable à partir de 2 ans.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 23 Avril 2024
Vaccins : infections à méningocoques

Les vaccins contre le méningocoque B sont des vaccins à base de protéines de méningocoque B. Deux vaccins sont actuellement disponibles :

  • BEXERO est utilisable chez les adultes, les enfants et les nourrissons à partir de 2 mois.
  • TRUMENBA est utilisable chez les adultes et les enfants à partir de 10 ans ayant un risque accru d'infection, telles que les personnes immunodéprimées, et dans certaines situations spécifiques lors de foyers de cas groupés.

Ces deux vaccins n'étant pas interchangeables, les personnes qui ont commencé un programme de vaccination avec l'un des vaccins doivent le poursuivre avec le même vaccin.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 23 Avril 2024
Vaccins : infections à méningocoques

Les vaccins contre les méningocoques peuvent être prescrits et administrés par :

  • un médecin ou une sage femme pour tout public ;
  • un pharmacien ou un infirmier pour les personnes de plus de 11 ans.

Ils peuvent être administrés par un infirmier sur prescription médicale aux personnes de moins de 11 ans.

Ces vaccins sont habituellement bien tolérés. Les effets indésirables sont peu fréquents et généralement bénins : rougeur ou douleur au point d’injection, fièvre, maux de tête.

La vaccination contre les infections à méningocoques en pratique

La vaccination contre le méningocoque C chez les nourrissons est réalisée avec le vaccin NEISVAC. Elle comporte une dose à 5 mois suivie d’une dose de rappel à 12 mois (un intervalle minimal de 6 mois doit être respecté entre les 2 doses). La dose à l'âge de 12 mois peut être administrée en même temps que la première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (vaccin ROR). Le rattrapage pour tous les enfants à partir de 12 mois, les adolescents et les jeunes adultes non vaccinés jusqu'à l'âge de 24 ans se fait avec une seule dose de vaccin contre le méningocoque C (NEISVAC ou MENJUGATE).

La vaccination contre le méningocoque du groupe B chez le nourrisson consiste en 2 doses espacées d’au moins 2 mois, suivies d’une dose de rappel après un délai de 2 mois à 23 mois, en fonction de l’âge du nourrisson au moment de la primovaccination. Le schéma habituellement recommandé est de : 1 première dose à 3 mois, 1 deuxième dose à 5 mois et 1 dose de rappel à 12 mois.  

La vaccination contre les méningocoques ACWY chez le nourrisson doit être réalisée avec  le vaccin NIMENRIX à raison d'une dose à l'âge de 6 mois suivie d'une dose à l'âge de 12 mois. Une vaccination initiée avec un vaccin contre le méningocoque C chez le nourrisson peut être poursuivie avec un vaccin méningococcique tétravalent ACWY. La vaccination chez l’adolescent de 11 à 14 ans repose sur une dose de vaccin ACWY (NIMENRIX, MENQUADFI ou MENVEO). Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination contre les méningocoques ACWY est recommandée entre 15 et 24 ans révolus selon un schéma à une dose de vaccin

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster