Mise à jour : 26 avril 2024
Publicité

La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chaque année aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux femmes enceintes et à certaines personnes atteintes de maladie chronique.

Pourquoi vacciner contre la grippe saisonnière ?

La grippe saisonnière est une maladie virale qui touche chaque année entre 3 et 8 % de la population française. Elle se propage rapidement et l’épidémie se situe habituellement pendant les mois les plus froids, entre octobre et mars. Elle représente un nombre important de consultation aux urgences et nécessite parfois une hospitalisation dans les cas graves, notamment chez les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes obèses, les femmes enceintes.

La vaccination antigrippale est un des moyens de se protéger contre la maladie. Elle doit être renouvelée tous les ans. En effet, la protection apportée par le vaccin est limitée dans le temps. Elle ne dure que 6 à 8 mois. De plus, les virus de la grippe se modifient continuellement et la composition des vaccins antigrippaux est actualisée chaque année selon des recommandations de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) en fonction des souches de virus qui ont circulé durant l’hiver précédent et qui sont les plus susceptibles d’être présentes lors de l’hiver suivant.

Le vaccin antigrippal ne protège pas contre un rhume bien que certains symptômes soient identiques à ceux de la grippe.

Qui vaccine-t-on contre la grippe ?

Le vaccin contre la grippe est recommandé pour les personnes âgées de plus de soixante-cinq ans et pour les adultes et les enfants de plus de 6 mois atteints de maladies chroniques telles que : diabète, insuffisance cardiaque grave, antécédent d’accident vasculaire cérébral, asthme, BPCO, insuffisance respiratoire chronique grave, formes graves des maladies nerveuses et musculaires (comme la myopathie, par exemple), épilepsie grave, déficit immunitaire grave, infection par le VIH-sida, insuffisance rénale chronique grave, maladies du sang, mucoviscidose, maladie chronique du foie, avec ou sans jaunisse, etc.

Il est aussi préconisé pour les professionnels de santé, les professionnels en contact régulier et prolongé avec les sujets à risque de grippe sévère et les personnels navigants des bateaux de croisière et des avions. Dans le calendrier vaccinal 2022, la liste des professionnels éligibles à la vaccination antigrippale est étendue aux professionnels exposés aux porcs et à la volaille (éleveurs, techniciens d’élevage, vétérinaires, personnels des abattoirs, etc.). Cette nouvelle recommandation vise à éviter la transmission à ces animaux de virus grippaux humains (virus influenza) et à réduire ainsi le risque de recombinaison génétique des virus grippaux humains avec les virus grippaux porcins et aviaires. Il ne s'agit pas d'une mesure de protection individuelle contre ces virus porcins ou aviaires.

Depuis 2012, la vaccination contre la grippe est également recommandée pour les femmes enceintes (quel que soit le trimestre de la grossesse) et les personnes dont l’IMC (indice de masse corporel) est supérieur à 40 kg/m2.

Les vaccins antigrippaux

Les vaccins contre la grippe utilisés en France se composent de virus inactivés. Depuis 2018, ils contiennent 4 souches de virus grippaux (2 souches de type A et 2 souches de type B) afin d’offrir une protection plus large que ceux disponibles auparavant (qui ne contenaient que 3 souches de virus). Ils s'administrent par voie injectable (intramusculaire préférentiellement ou sous-cutanée profonde). La protection est obtenue 2 à 3 semaines après l’injection, pour une durée d’un an.

Pour la campagne de vaccination 2023/2024, plusieurs vaccins antigrippaux sont mis à disposition :

  • des vaccins à dose standard d'antigènes : FLUARIXTETRA, INFLUVAC TETRA et VAXIGRIP TETRA,
  • un vaccin à haute dose d'antigènes : EFLUELDA. Il est 4 fois plus dosé en antigènes dans le but de compenser la baisse de réponse immunitaire observée chez les sujets âgés. Il est officiellement indiqué pour les adultes à partir de 60 ans, mais n’est remboursé que pour les personnes de 65 ans et plus. Il ne sera pas disponible en France pour la campagne vaccinale 2024-2025.

Les vaccins antigrippaux sont habituellement bien tolérés. Les principaux effets indésirables sont des réactions localisées (douleur au point d'injection) et des réactions générales (fièvre, fatigue, frissons, douleurs musculaires ou articulaires). Ils disparaissent généralement en 1 ou 2 jours.

Les vaccins antigrippaux sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie pour les personnes à risque qui reçoivent l’imprimé de prise en charge.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 21 Mai 2024
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

La vaccination antigrippale en pratique

La vaccination contre la grippe repose sur une injection à renouveler tous les ans. Pour les enfants de moins de 9 ans qui n’ont jamais été vaccinés, une deuxième dose est nécessaire après un délai d’au moins 4 semaines. La campagne de vaccination débute habituellement à l’automne.
La vaccination antigrippale peut être proposée et réalisée par les sages-femmes, les infirmiers et les pharmaciens, sans prescription préalable par un médecin, dès lors que la personne est éligible aux recommandations vaccinales. Seules les personnes ayant présenté une réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une précédente vaccination doivent être orientées en milieu spécialisé.
De plus, la vaccination contre la grippe peut être pratiquée en même temps que celle contre la COVID-19, mais dans deux sites distincts (un vaccin dans chaque bras).

Publicité

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaires est momentanément indisponible.

Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster