Le vaccin contre la diphtérie

Mis à jour : Lundi 15 Novembre 2021

SOMMAIRE Patient

La diphtérie est une maladie extrêmement contagieuse dont les conséquences peuvent être dramatiques. Elle a longtemps été un fléau dans les pays occidentaux. En France, la vaccination systématique a permis d’éradiquer cette maladie.

Qu'est ce que la diphtérie ?

La diphtérie est due à une bactérie qui se transmet par les gouttelettes de salive émises lorsqu’un malade parle, tousse ou crache, mais également par l’intermédiaire d’objets ou d’aliments contaminés (le bacille peut résister plusieurs mois dans le milieu extérieur). Certaines personnes sont porteuses de cette bactérie sans développer de symptômes et contribuent à sa dissémination.

Après la contamination, le bacille diphtérique provoque la formation de membranes dans la gorge et le larynx, rendant la respiration difficile voire impossible. Les symptômes sont semblables à ceux d’une angine très douloureuse avec une fièvre modérée, des ganglions gonflés et une grande fatigue. Le bacille produit également une toxine responsable de paralysies du voile du palais et de troubles cardiaques. Chez le nourrisson, les symptômes évoquent plutôt une rhinopharyngite touchant une seule narine. La diphtérie est mortelle dans 10 % des cas, souvent en association avec un autre micro-organisme (streptocoques ou pneumocoques). Une fois la maladie diagnostiquée, il est important d’agir au plus vite : un sérum antidiphtérique et des antibiotiques permettent de supprimer la contagiosité en vingt-quatre heures. Le malade doit être isolé, et les objets qu’il a touchés désinfectés.

Pourquoi vacciner contre la diphtérie ?

En France, la généralisation de la vaccination contre la diphtérie a permis d’éradiquer cette maladie en près de soixante-dix ans. Néanmoins, la diphtérie sévit toujours dans de nombreux pays et, en Europe, des épidémies ressurgissent régulièrement dans les pays de l’ancien bloc soviétique. Le vaccin antidiphtérique est très efficace et sans risque. Compte tenu de la contagiosité et de la gravité de la diphtérie, il est important de continuer à vacciner systématiquement les enfants contre cette maladie.

Les vaccins contre la diphtérie

Le vaccin contre la diphtérie est toujours associé aux vaccins contre le tétanos et la poliomyélite (vaccin DTP). Le vaccin DTP pour les nouveau-nés peut être associé aux vaccins contre la coqueluche, le Hib et l’hépatite B. Ces formes combinées de vaccins permettent de limiter le nombre d’injections.

Pour les rappels à partir de 11 ans, il est conseillé d’utiliser un vaccin contenant une dose réduite d’anatoxine diphtérique (la substance immunisant contre la diphtérie), ce qui permet de réduire le risque de réaction allergique possible chez l'adulte. Ce vaccin « allégé » (dTP) peut être utilisé dès l’âge de six ans, en cas de pénurie de vaccin DTP (contenant une dose non réduite d’anatoxine diphtérique).

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mars 2022
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b
Vaccins : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections à Haemophilus influenzae type b, hépatite B
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

La vaccination contre la diphtérie en pratique

La vaccination DTP (diphtérie – tétanos - poliomyélite) est obligatoire en France pour les nourrissons et pour les professionnels de santé.
La vaccination DTP ne comporte que deux doses, injectées respectivement à l'âge de 2 mois et de 4 mois, suivies d'un rappel à 11 mois. Des rappels ultérieurs sont recommandés à 6 ans, entre 11 et 13 ans, à 25 ans, 45 ans, 65 ans, puis tous les dix ans chez les adultes de plus de 65 ans.

Une fièvre élevée ou une maladie aiguë ne contre-indique pas la vaccination mais peuvent conduire le médecin à différer la vaccination de quelques jours. Néanmoins, de banales rhinopharyngites ne justifient pas la prise de retard dans le programme de vaccination infantile.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster