TRINIPATCH 15 mg/24 h disp transderm

Mise à jour : Lundi 15 mars 2021
TRINITRINE 15 mg/24 h disp transderm (TRINIPATCH)
Commercialisé
Soyez prudent N/A N/A N/A N/A N/A N/A
N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A

SYNTHESE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Cardiologie - Angéiologie : Insuffisance coronarienne : Dérivés nitrés - Dérivés nitrés d'action prolongée : Dispositifs transdermiques (Trinitrine)
Classification ATC : SYSTEME CARDIOVASCULAIRE : MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE - VASODILATATEURS EN CARDIOLOGIE : DERIVES NITRES (TRINITRINE)
Substance
trinitrine
Excipients :
sorbitan oléate, durotak 87-2196, polyéthylène, feuille de polyester silicone
Présentation
TRINIPATCH 15 mg/24 h Disp transderm 21cm² 30Sach/1

Cip : 3400934767081

Liste 2

Agréé aux Collectivités

Remboursement : 65%

Commercialisé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Dispositif transdermique à 5 mg/24 h (7 cm2), 10 mg/24 h (14 cm2) et à 15 mg/24 h (21 cm2) :  Boîtes de 30, sous sachets.

COMPOSITION


Trinipatch 5 mg/24 h :
 p dispositif
Trinitrine 
22,4 mg

Trinipatch 10 mg/24 h :
 p dispositif
Trinitrine 
44,8 mg

Trinipatch 15 mg/24 h :
 p dispositif
Trinitrine 
67,2 mg
Excipients (communs) : monooléate de sorbitan (Span 80), copolymère acrylique adhésif (Durotak 87-2196). Membrane de protection : film polyéthylène. Feuille de protection : film siliconé en polyester.

DC

INDICATIONS

Traitement préventif de la crise d'angor.
Trinipatch est indiqué chez les adultes.
DC

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

CONTRE-INDICATIONS

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


Mises en garde :
  • Ce médicament n'est pas un traitement curatif de la crise d'angor, il n'est pas non plus indiqué comme traitement initial de l'angor instable, ou de l'infarctus du myocarde, ni dans la phase préhospitalière, ni pendant les premiers jours d'hospitalisation.
  • En cas de survenue d'un collapsus ou d'un état de choc, retirer le dispositif (cf Contre-indications).
  • En cas de survenue d'une crise d'angor pendant l'intervalle libre (de même qu'en dehors), une réévaluation de la coronaropathie s'impose et une adaptation du traitement doit être discutée (traitement médicamenteux et éventuellement par revascularisation).
  • Association de dérivés nitrés à un inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5 : l'association d'un dérivé nitré, quelle que soit sa nature ou son mode d'administration, à un inhibiteur de la phosphodiestérase de type 5 risque d'entraîner une chute importante et brutale de la pression artérielle pouvant être notamment à l'origine d'une lipothymie, d'une syncope ou d'un accident coronarien aigu (cf Contre-indications, Interactions).
  • Le dispositif doit être enlevé avant d'exercer un champ magnétique sur le corps humain durant des examens tel que l'IRM ou avant de réaliser un choc électrique externe ou un traitement par diathermie.
Précautions d'emploi :
  • La posologie efficace doit être atteinte progressivement en raison du risque d'hypotension artérielle et de céphalées violentes chez certains sujets, à l'exception du cas où la voie transdermique est utilisée en relais d'une forme intraveineuse de dérivés nitrés.
  • Les substances vasodilatatrices, antihypertensives, les diurétiques et l'alcool, peuvent majorer l'hypotension provoquée par les dérivés nitrés, surtout chez les personnes âgées.
  • Il n'est pas logique d'associer la trinitrine avec la molsidomine ou le nicorandil dans la mesure où leur mécanisme d'action est similaire.
DC

INTERACTIONS

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.

En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de la trinitrine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.

En conséquence, hormis en situation aiguë, l'utilisation de la trinitrine est déconseillée pendant la grossesse.


Allaitement :

En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.

DC

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

En début de traitement, il existe un risque d'hypotension orthostatique pouvant s'accompagner de sensations vertigineuses, de lipothymies ou, exceptionnellement, de syncopes.
DC

EFFETS INDÉSIRABLES

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

SURDOSAGE

Le risque de surdosage est très faible.

En cas d'application de plusieurs dispositifs, l'apparition d'effets secondaires systémiques est possible : nausées, vomissements, méthémoglobinémie. Ces manifestations peuvent être rapidement traitées par le décollement des dispositifs et une prise en charge spécialisée.

PP

PHARMACODYNAMIE

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

PP

PHARMACOCINÉTIQUE

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

PP

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, toxicologie en administration répétée, génotoxicité, cancérogenèse, et des fonctions de reproduction et de développement, n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme.

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :
3 ans.

Pas de précautions particulières de conservation.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Pas d'exigences particulières pour l'élimination.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE II
AMM3400933807245 (1994, RCP rév 14.09.2020) 30 disp 5 mg/24 h.
3400933807306 (1994, RCP rév 14.09.2020) 30 disp 10 mg/24 h.
3400934767081 (1998, RCP rév 14.09.2020) 30 disp 15 mg/24 h.
  
Prix :11,90 euros (30 dispositifs à 5 mg/24 h).
12,95 euros (30 dispositifs à 10 mg/24 h).
14,01 euros (30 dispositifs à 15 mg/24 h).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Alloga France, ZAC du Chapotin Sud, 69970 Chaponnay.

Titulaire de l'AMM :

Informations laboratoire

Laboratoires LAVIPHARM
54-56 avenue Hoche. 75008 Paris
Tél : 01 53 64 64 00
Voir la fiche laboratoire
VIDAL Recos 1
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster