TENSIONORME cp séc

Mise à jour : Vendredi 17 juin 2022
BENDROFLUMETHIAZIDE 2,5 mg + RESERPINE 0,1 mg cp(TENSIONORME)
Commercialisé

MONOGRAPHIE

Documents de référence 3

  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (3)

SYNTHÈSE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Cardiologie - Angéiologie - Antihypertenseurs : Associations de plusieurs antihypertenseurs (Diurétique + réserpine : bendrofluméthiazide + réserpine)
Classification ATC : SYSTEME CARDIOVASCULAIRE : ANTIHYPERTENSEURS - ANTIHYPERTENSEURS ET DIURETIQUES EN ASSOCIATION : ALCALOÏDES DU RAUWOLFIA ET DIURETIQUES EN ASSOCIATION (RESERPINE ET DIURETIQUES)
Excipients :
amidon de maïs, gélatine, silice colloïdale hydratée, talc, magnésium stéarate
Excipients à effet notoire :

EEN sans dose seuil :  lactose

Présentation
TENSIONORME Cpr séc Plq/24

Cip : 3400931037460

Liste 2

Non agréé aux Collectivités

Remboursement : 65%

Commercialisé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Comprimé sécable (blanc) :  Boîte de 24, sous plaquettes thermoformées.

COMPOSITION

 par comprimé
Bendrofluméthiazide 
2,5 mg
Réserpine 
0,1 mg
Excipients : amidon de maïs, lactose, gélatine, silice colloïdale hydratée, talc, stéarate de magnésium.

Excipient à effet notoire : lactose.

DC

INDICATIONS

Traitement de l'hypertension essentielle de l'adulte en cas d'intolérance ou de contre-indications aux traitements de référence chez les patients éligibles à une trithérapie incluant un diurétique.
DC

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

CONTRE-INDICATIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


Mises en garde :

En cas d'atteinte hépatique, un médicament contenant un diurétique thiazidique peut induire une encéphalopathie hépatique. En cas de survenue d'une telle encéphalopathie, le médicament doit immédiatement être interrompu.

Ce médicament contient du lactose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose ou du galactose (maladies héréditaires rares).

Précautions d'emploi :
Liées à la réserpine :
Surveiller l'état psychologique, surtout en début de traitement.
Le traitement sera, autant que possible, suspendu deux à trois semaines avant une intervention chirurgicale.
Prescrire avec prudence aux patients ayant des antécédents d'ulcère gastroduodénal, de colite ulcéreuse ou d'autres troubles gastro-intestinaux, car la réserpine et les substances voisines augmentent la motilité et les sécrétions gastro-intestinales.
Liées au diurétique thiazidique :
Au début du traitement, il est utile de vérifier la natrémie et la kaliémie.
En cours de traitement, surveiller notamment la kaliémie chez les sujets cirrhotiques, ou ceux traités par les digitaliques, par les antiarythmiques proches de la quinidine, par les corticoïdes, ou par les laxatifs. De plus, chez les cirrhotiques, il est indispensable de surveiller la natrémie et la fonction rénale.
En cas d'hypokaliémie en cours de traitement, un apport complémentaire de potassium ou l'association à un diurétique épargnant du potassium peut être justifié.
Les diurétiques thiazidiques ne sont pleinement efficaces, que lorsque la fonction rénale est normale ou peu altérée (créatininémie plasmatique inférieure à des valeurs de l'ordre de 25 mg/l soit 220 µmol/l).
Il est indispensable chez les diabétiques de contrôler rigoureusement la glycémie, notamment en présence d'hypokaliémie.
Posologie prudente chez les goutteux et les hyperuricémiques car la tendance aux accès peut être augmentée.
Réduire éventuellement la posologie en cas d'association avec un autre anti-hypertenseur.
DC

INTERACTIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

L'administration des diurétiques thiazidiques ne se justifie pas dans le traitement de l'H.T.A. gravidique car, elle peut entraîner une ischémie fœtoplacentaire, avec risque d'hypotrophie fœtale.


Allaitement :

A déconseiller formellement.

DC

EFFETS INDÉSIRABLES

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

SURDOSAGE

Les signes de l'intoxication aiguë se manifestent surtout par des désordres hydro-électrolytiques (hyponatrémie, hypokaliémie). On peut rencontrer des états de fatigue à des degrés variables, de même que des états confusionnels, des crampes au niveau des mollets, une polyurie ou oligurie allant jusqu'à l'anurie (par hypovolémie). Les premières mesures consistent à éliminer rapidement le ou les produit(s) ingéré(s), puis à assurer la rééquilibration hydro-électrolytique dans un centre spécialisé jusqu'à normalisation.

PP

PHARMACODYNAMIE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PP

PHARMACOCINÉTIQUE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :
4 ans.

Conserver à l'abri de la lumière et de l'humidité.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Pas d'exigences particulières.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE II
AMM3400931037460 (1961/88, RCP rév 12.07.2021).
  
Prix :1,74 euros (24 comprimés).
Remb Séc soc à 65 %.

Informations laboratoire

ETHYX PHARMACEUTICALS
19, rue Duquesne. 69006 Lyon
Tél : 04 86 80 11 00
Site web : http://www.ethyxpharmaceuticals.com
Voir la fiche laboratoire
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster