SERECOR 300 mg gél LP

Mise à jour : Mardi 16 février 2021
HYDROQUINIDINE CHLORHYDRATE 300 mg gél LP (SERECOR)
Commercialisé
N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A
N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A

SYNTHESE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Cardiologie - Angéiologie : Antiarythmiques - Antiarythmiques - Groupe I : Quinidiniques (Hydroquinidine)
Classification ATC : SYSTEME CARDIOVASCULAIRE : MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE - ANTIARYTHMIQUES, CLASSE I ET III : ANTIARYTHMIQUES, CLASSE IA (HYDROQUINIDINE)
Excipients :
povidone, talc, sphères de sucre, amidon de maïs, eudragit L 100

enveloppe de la gélule :  gélatine

colorant (gélule) :  titane dioxyde, érythrosine, indigotine, fer jaune oxyde

Excipients à effet notoire :

EEN sans dose seuil :  saccharose

Présentations
SERECOR 300 mg Gél LP Plq/60

Cip : 3400932400874

Liste 1

Agréé aux Collectivités

Remboursement : 30%

Commercialisé
SERECOR 300 mg Gél LP Plq/20

Cip : 3400932400706

Liste 1

Non agréé aux Collectivités

Remboursement : NR

Supprimé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Gélule à libération prolongée à 300 mg (vert opaque et rose transparent contenant des microgranules de couleur blanche à crème) :  Boîte de 60, sous plaquettes.

COMPOSITION

 p gélule
Hydroquinidine chlorhydrate 
300 mg
Excipients : saccharose, povidone, talc, sphères de sucre (mélange contenant 80 % de saccharose et 20 % d'amidon de maïs, soit 92,7 mg de saccharose et 23,2 mg d'amidon de maïs par gélule), copolymère d'acide méthacrylique et de méthacrylate de méthyle (1 : 1) (Eudragit L100). Enveloppe de la gélule : gélatine, dioxyde de titane (E 171), érythrosine (E 127), indigotine (E 132), oxyde de fer jaune (E 172).

Excipient à effet notoire : saccharose.

DC

INDICATIONS

  • Traitement et prévention des récidives des troubles du rythme ventriculaire documentés, symptomatiques et invalidants, en l'absence confirmée d'altération de la fonction ventriculaire gauche et/ou de coronaropathie avérée. Il convient d'initier le traitement avec des posologies faibles et de pratiquer des contrôles ECG.
  • Prévention des récidives des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
  • Prévention des chocs cardiaques électriques chez certains patients porteurs de défibrillateurs implantables (cf Pharmacodynamie).
DC

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

CONTRE-INDICATIONS

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


Mises en garde :

D'autres antiarythmiques de classe I ont été testés dans un essai randomisé multicentrique en double aveugle (essai CAST, Cardiac Arrhythmia Suppression Trial) dans des troubles du rythme ventriculaire asymptomatiques et ne menaçant pas le pronostic vital chez des sujets ayant présenté un infarctus du myocarde de plus de 6 jours et de moins de 2 ans avant le début de l'essai. L'incidence de la mortalité et des arrêts cardiaques non mortels sous ces médicaments a été supérieure à celle observée dans le groupe contrôle sous placebo.



Comme pour les autres antiarythmiques de classe I, il n'existe pas d'essai contrôlé mettant en évidence un effet bénéfique de l'hydroquinidine en termes de survie ou de mort subite.


Hypersensibilité/idiosyncrasie :
L'éventualité d'accidents gravissimes en cas d'hypersensibilité (en particulier arrêt cardiocirculatoire inopiné) conduit à tester la sensibilité des patients avant la mise en route d'un traitement par l'hydroquinidine :
  • une gélule test est administrée ;
  • si dans les premières heures après la première prise apparaissent une hypotension, une éruption cutanée, un épisode fébrile, une crise d'asthme, ou si l'intervalle QT s'allonge de 0,04 seconde ou plus, ou si le QRS s'élargit de plus de 25 % ou qu'apparaissent des extrasystoles nombreuses et/ou polymorphes : l'hypersensibilité est vraisemblable et le traitement doit être suspendu ;
  • par contre, si les modifications électrocardiographiques ne se produisent qu'après 48 heures (et en l'absence des autres signes décrits ci-dessus), il suffira de diminuer les doses ;
  • l'hydroquinidine pouvant entraîner des torsades de pointes, il est nécessaire de surveiller la kaliémie (l'hypokaliémie favorise ce trouble du rythme ventriculaire grave responsable de syncopes et de mort subite) et de suivre par des ECG réguliers, surtout en début de traitement, les modifications de la durée de l'intervalle QT ;
  • la survenue d'une fièvre inexpliquée doit conduire à la réalisation d'un bilan hépatique.
Le chlorhydrate d'hydroquinidine est généralement déconseillé dans les situations suivantes :
  • grossesse, allaitement,
  • myasthénie,
  • en association avec certains antiparasitaires susceptibles de donner des torsades de pointes (halofantrine, luméfantrine et pentamidine), certains neuroleptiques susceptibles de donner des torsades de pointes (amisulpride, chlorpromazine, cyamémazine, dompéridone, dropéridol, flupentixol, fluphénazine, halopéridol, lévomépromazine, pimozide, pipampérone, pipotiazine, sulpiride, sultopride, tiapride, zuclopenthixol), autres neuroleptiques (thioridazine, trifluopérazine), la méthadone et le fingolimod (cf Interactions).

Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase.

Précautions d'emploi :
Effets proarythmiques :
L'hydroquinidine, comme les autres agents antiarythmiques, peut provoquer la survenue d'une forme plus sévère d'arythmie, augmenter la fréquence d'une arythmie préexistante ou aggraver la sévérité des symptômes. Une variation spontanée du trouble du rythme propre au patient peut se révéler difficile à distinguer d'une aggravation secondaire à l'administration du médicament. L'apparition d'extrasystoles ventriculaires plus nombreuses ou polymorphes doit faire interrompre le traitement.
Modifications électrocardiographiques :
  • l'hydroquinidine doit être administrée avec précaution chez les patients ayant des anomalies préexistantes de la conduction ;
  • la survenue sous traitement d'un bloc auriculoventriculaire, d'un bloc de branche complet permanent ou d'un bloc sino-auriculaire doit faire interrompre l'hydroquinidine ;
  • un élargissement de QRS supérieur à 25 % des valeurs de base amènera à réduire la dose ;
  • un allongement de QT supérieur à 25 % des valeurs de base entraînera l'arrêt du médicament.
En cas de modification de la dose de l'hydroquinidine ou des traitements associés pouvant affecter la conduction cardiaque, les patients, notamment ceux présentant des anomalies de la conduction, seront étroitement surveillés par électrocardiogramme.
Perturbations électrolytiques :
L'hypokaliémie ou encore l'hypomagnésie peuvent entraîner les effets proarythmiques des antiarythmiques de classe I et doivent donc être corrigées avant l'administration de chlorhydrate d'hydroquinidine.
Insuffisance rénale :
La surveillance électrolytique doit être renforcée (l'hyperkaliémie majore les effets de l'hydroquinidine). Dans l'insuffisance rénale modérée à sévère, la dose sera adaptée si nécessaire en fonction des concentrations plasmatiques (cf Posologie et Mode d'administration).
Porteurs de stimulateurs cardiaques :
Prendre en compte la possibilité d'une élévation de seuil.
DC

INTERACTIONS

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.

En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de l'hydroquinidine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.

En conséquence, l'utilisation de l'hydroquinidine est déconseillée pendant la grossesse.


Allaitement :

En raison du passage dans le lait maternel et du profil d'effets secondaires, l'allaitement est à éviter en cas de traitement par l'hydroquinidine.

DC

EFFETS INDÉSIRABLES

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

SURDOSAGE

Les symptômes de surdosage s'observent pour des doses massives (égales ou supérieures à 4 g d'hydroquinidine base) ; ces symptômes sont les suivants : troubles digestifs, neurosensoriels (visuels, auditifs), respiratoires (apnée), agitation, hypotension.

Les signes électrocardiographiques vont d'un aspect de bloc de branche ou de bibloc, de QRS élargi à des troubles rythmiques ventriculaires majeurs : tachycardie ventriculaire, torsades de pointes, fibrillation ventriculaire.

Conduite d'urgence : hospitalisation en milieu spécialisé, lavage gastrique, entraînement électrosystolique, correction d'éventuels troubles hydroélectrolytiques.

PP

PHARMACODYNAMIE

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

PP

PHARMACOCINÉTIQUE

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

PP

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les données de tolérance précliniques sont très limitées. Aucun résultat issu des tests précliniques ne serait exploitable pour le prescripteur.

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :
3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Pas d'exigences particulières.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE I
Prescription initiale réservée aux spécialistes en cardiologie. Renouvellement non restreint.
AMM3400932400874 (1980, RCP rév 07.02.2018).
Mis sur le marché en 1981.
  
Prix :15,51 euros (60 gélules).
Remb Séc soc à 30 %. Collect.

Informations laboratoire

sanofi-aventis France
82, av Raspail. 94250 Gentilly
Information médicale, Pharmacovigilance, Réclamations qualité, Qualité de l'information et Déontologie de la visite médicale :
0 800 39 40 00 : Service & appel gratuits

Formulaire de contact
https://www.sanofi.fr/fr/nous-contacter
Voir la fiche laboratoire
VIDAL Recos 1
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster