LAMZEDE 10 mg pdre p sol p perf

Mise à jour : Mardi 07 avril 2020
VELMANASE ALFA 10 mg pdre p sol p perf (LAMZEDE)
Commercialisé
N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A
N/A N/A N/A N/A Non disponible en ville N/A N/A N/A

MONOGRAPHIE

Documents de référence 3

  • Synthèse d'avis HAS
  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (2)

SYNTHESE

▼ Ce médicament fait l'objet d'une surveillance supplémentaire qui permettra l'identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté. Voir rubrique Effets indésirables pour les modalités de déclaration des effets indésirables.

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Métabolisme - Diabète - Nutrition - Correction des anomalies métaboliques : Alpha-mannosidose (Velmanase alfa)
Classification ATC : VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME : AUTRES MEDICAMENTS DES VOIES DIGESTIVES ET DU METABOLISME - AUTRES MEDICAMENTS DES VOIES DIGESTIVES ET DU METABOLISME : ENZYMES (VELMANASE ALFA)
Substance
velmanase alfa
Excipients :
phosphate disodique dihydrate, phosphate monosodique dihydrate, mannitol, glycine
Présentation
LAMZEDE 10 mg Pdr sol perf Fl

Cip : 3400955051961

Liste 1

Agréé aux Collectivités

Commercialisé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Poudre pour solution pour perfusion à 10 mg (blanche à blanc cassé) :  Flacon de 10  mL, boîte unitaire.

COMPOSITION

Poudre pour solution pour perfusion :par flacon
Velmanase alfa* 
10 mg**
Excipients : phosphate disodique dihydraté, phosphate monosodique dihydraté, mannitol, glycine.
* La velmanase alfa est produite dans des cellules ovariennes de hamster chinois (CHO) à l'aide de la technologie de l'ADN recombinant.
**  Après reconstitution, 1 mL de solution contient 2 mg de velmanase alfa (10 mg/5 mL).


DC

INDICATIONS

Traitement enzymatique substitutif des manifestations non neurologiques chez les patients atteints d'alpha-mannosidose légère à modérée. Voir rubriques Mises en garde et Précautions d'emploi, Pharmacodynamie.

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Les effets du traitement par la velmanase alfa doivent être régulièrement évalués et l'arrêt du traitement doit être envisagé en l'absence de bénéfices clairs.

Lorsque l'accumulation des lésions des organes cibles progresse au fil du temps, l'inversion du processus de dégradation ou l'apport d'améliorations par le traitement devient plus difficile. A l'instar des autres traitements enzymatiques substitutifs, la velmanase alfa ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique. Le médecin traitant doit prendre en considération le fait que l'administration de velmanase alfa est sans effet sur les complications irréversibles (à savoir, difformités squelettiques, dysostose multiple, manifestations neurologiques et altération de la fonction cognitive).

Hypersensibilité :

Des réactions d'hypersensibilité ont été signalées chez des patients au cours des études cliniques. Une assistance médicale appropriée doit être rapidement accessible lors de l'administration de la velmanase alfa. En cas d'apparition d'une réaction allergique sévère ou d'une réaction de type anaphylactique, il est recommandé d'interrompre immédiatement le traitement par la velmanase alfa et les protocoles médicaux en vigueur pour le traitement d'urgence doivent être suivis.

Réaction liée à la perfusion :

L'administration de velmanase alfa peut conduire à une RLP, notamment une réaction anaphylactoïde (cf Effets indésirables). Les RLP observées lors des études cliniques menées avec la velmanase alfa étaient caractérisées par une apparition rapide des symptômes et ont été de sévérité légère à modérée.

La prise en charge des RLP dépendra de la sévérité de la réaction et pourra comprendre : une réduction du débit de perfusion, l'administration de médicaments de type antihistaminiques, antipyrétiques et/ou corticoïdes, et/ou l'arrêt et la reprise du traitement en allongeant la durée de perfusion. Une prémédication à base d'antihistaminiques et/ou de corticoïdes peut prévenir la survenue de nouvelles réactions dans les cas où un traitement symptomatique a été nécessaire. Les patients n'avaient pas reçu de prémédication systématique avant la perfusion de la velmanase alfa au cours des études cliniques.

Si des symptômes tels qu'un angiœdème (gonflement de la langue ou de la gorge), une obstruction des voies aériennes supérieures ou une hypotension surviennent pendant ou juste après la perfusion, une anaphylaxie ou une réaction anaphylactoïde doit être suspectée. Dans ce cas, un traitement par un antihistaminique et des corticoïdes est approprié et devra être envisagé. Dans les cas les plus sévères, les protocoles médicaux en vigueur pour le traitement d'urgence doivent être appliqués.

Le patient doit être maintenu en observation afin de surveiller les RLP pendant une heure ou plus après la perfusion, selon ce que le médecin traitant jugera nécessaire.

Immunogénicité :

Les anticorps pourraient jouer un rôle dans les réactions liées au traitement observées lors de l'utilisation de la velmanase alfa. Pour une évaluation plus approfondie de cette relation, dans les cas où des RLP sévères se produiraient ou en cas d'absence ou de perte d'effet du traitement, des examens recherchant la présence d'anticorps anti-velmanase alfa devront être réalisés chez les patients. Si l'état du patient se dégrade au cours du TES, l'arrêt du traitement devra être envisagé.

Il existe un risque d'immunogénicité. Au cours des études cliniques, sur toute la durée du traitement, 8 patients sur 33 (24 %) ont développé des anticorps de la classe des IgG dirigés contre la velmanase alfa. Aucune corrélation claire n'a été observée entre les titres d'anticorps (taux d'anticorps IgG anti-velmanase alfa) et la réduction de l'efficacité ou la survenue d'une anaphylaxie ou d'autres réactions d'hypersensibilité.

Il n'a pas été démontré d'effet sur l'efficacité ou la sécurité clinique lié au développement d'anticorps.

Teneur en sodium :

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par dose, c.-à-d. qu'il est essentiellement « sans sodium ».

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

Il n'existe pas de données sur l'utilisation de la velmanase alfa chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la gestation, le développement embryonnaire/fœtal, la parturition ou le développement postnatal (cf Sécurité préclinique). La velmanase alfa visant à normaliser l'alpha-mannosidase chez les patients atteints d'alpha-mannosidose, Lamzede devra être utilisé pendant la grossesse uniquement en cas de nécessité absolue.


Allaitement :

On ne sait pas si la velmanase alfa ou ses métabolites sont excrétés dans le lait maternel. Cependant, l'absorption, par l'enfant allaité, de velmanase alfa contenue dans le lait ingéré est considérée comme minime et aucun effet indésirable n'est donc attendu. Lamzede peut être utilisé pendant l'allaitement.

Fertilité :

Il n'existe pas de donnée clinique concernant les effets de la velmanase alfa sur la fertilité. Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'altération de la fertilité.


DC

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

Lamzede n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

SURDOSAGE

Aucune expérience en matière de surdosage de velmanase alfa n'est disponible. La dose maximale de velmanase alfa administrée au cours des études cliniques a été une dose unique de 100 unités/kg (correspondant à environ 3,2 mg/kg). Lors de la perfusion de cette dose plus élevée, une fièvre d'intensité légère et de courte durée (5 heures) a été observée chez un patient. Aucun traitement n'a été administré.

Pour la prise en charge des effets indésirables, cf Mises en garde et Précautions d'emploi, Effets indésirables.

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

PP

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, toxicologie en administration répétée, toxicologie juvénile et des fonctions de reproduction et de développement n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme.

DP

INCOMPATIBILITÉS

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :
3 ans.

A conserver et transporter réfrigéré (entre 2 °C et 8 °C).

A conserver dans l'emballage d'origine, à l'abri de la lumière.

Solution pour perfusion reconstituée :

La stabilité physico-chimique du produit en cours d'utilisation a été démontrée pendant 24 heures entre 2 °C et 8 °C.

D'un point de vue microbiologique, ce médicament doit être utilisé immédiatement. En cas d'utilisation non immédiate, les durées et conditions de conservation en cours d'utilisation sont sous la responsabilité de l'utilisateur et ne devraient pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2 °C et 8 °C.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Lamzede doit faire l'objet d'une reconstitution et être administré exclusivement en perfusion intraveineuse.

Chaque flacon est à usage unique strict.

Instructions pour la reconstitution et l'administration :

Lamzede doit être reconstitué et administré par un professionnel de santé.

Les règles d'asepsie doivent être respectées lors de la préparation. Il convient de ne pas utiliser d'aiguilles-filtre au cours de la préparation.

a) Le nombre de flacons à utiliser est calculé en fonction du poids du patient. Le calcul utilisé pour établir la dose recommandée de 1 mg/kg est le suivant :

  • Poids du patient (kg) × dose (mg/kg) = dose du patient (en mg).
  • Dose du patient (en mg) divisée par 10 mg/flacon (contenu d'un flacon) = nombre de flacons à reconstituer. Si le nombre de flacons calculé n'est pas entier, il doit être arrondi au nombre entier supérieur.
  • Il convient de sortir le nombre de flacons calculé du réfrigérateur environ 30 minutes avant la reconstitution. Les flacons doivent atteindre la température ambiante (entre 15 °C et 25 °C) avant la reconstitution.

Chaque flacon est reconstitué en injectant lentement 5 mL d'eau pour préparations injectables contre la paroi interne du flacon. Chaque mL de solution reconstituée contient 2 mg de velmanase alfa. Seul le volume correspondant à la dose recommandée doit être administré.

Exemple :

  • Poids du patient (44 kg) × dose (1 mg/kg) = dose du patient (44 mg).
  • 44 mg divisés par 10 mg/flacon = 4,4 flacons ; par conséquent, 5 flacons doivent être reconstitués.
  • Sur l'ensemble du volume reconstitué, seuls 22 mL (soit 44 mg) doivent être administrés.

b) La poudre doit être reconstituée dans le flacon en injectant lentement l'eau pour préparations injectables goutte par goutte contre la paroi interne du flacon et non directement sur la poudre lyophilisée. L'eau pour préparations injectables ne doit pas être projetée de manière énergique depuis la seringue sur la poudre afin de limiter la formation de mousse. Les flacons reconstitués doivent être laissés debout pendant 5 - 10 minutes environ. Chaque flacon doit ensuite être incliné et roulé délicatement pendant 15 - 20 secondes afin d'obtenir une meilleure dissolution.

Le flacon ne doit pas être retourné, agité ou secoué.

c) La solution doit être visuellement inspectée immédiatement après la reconstitution afin de rechercher d'éventuelles particules ou un changement de coloration. La solution doit être limpide et ne doit pas être utilisée si des particules opaques sont visibles ou si elle a changé de couleur. En raison de la nature du médicament, la solution reconstituée peut occasionnellement contenir des particules protéiques prenant la forme de fins brins blancs ou de fibres translucides qui seront éliminés par le filtre intégré lors de la perfusion (voir le point e).

d) La solution reconstituée doit être prélevée dans chaque flacon lentement et avec précaution afin d'éviter la formation de mousse dans la seringue. Si le volume de solution dépasse la contenance d'une seringue, le nombre de seringues nécessaire doit être préparé afin que la seringue puisse être rapidement remplacée pendant la perfusion.

e) Une fois reconstituée, la solution doit être administrée à l'aide d'un système de perfusion équipé d'une pompe et d'un filtre intégré de 0,22 µm à faible liaison aux protéines.

Le volume total à perfuser est défini en fonction du poids du patient et doit être administré sur une durée d'au minimum 50 minutes. Pour les patients pesant moins de 18 kg et recevant moins de 9 mL de solution reconstituée, le débit de perfusion doit être calculé de façon à ce que la durée de la perfusion soit ≥ 50 minutes. Le débit de perfusion maximal est de 25 mL/heure (cf Posologie et Mode d'administration). La durée de la perfusion peut être calculée d'après le tableau suivant :


Poids du patient
(kg)
Vol.
(mL)
Débit de perfusion
maximal
(mL/h)
Durée de perfusion
minimale
(min)
      Poids du patient
(kg)
Vol.
(mL)
Débit de perfusion
maximal
(mL/h)
Durée de perfusion
minimale
(min)
5 2,5 3 50   53 26,5 25 64
6 3 3,6 50 54 27 25 65
7 3,5 4,2 50 55 27,5 25 67
8 4 4,8 50 56 28 25 67
9 4,5 5,4 50 57 28,5 25 68
10 5 6 50 58 29 25 70
11 5,5 6,6 50 59 29,5 25 71
12 6 7,2 50 60 30 25 72
13 6,5 7,8 50 61 30,5 25 73
14 7 8,4 50 62 31 25 74
15 7,5 9 50 63 31,5 25 76
16 8 9,6 50 64 32 25 77
17 8,5 10,2 50 65 32,5 25 78
18 9 10,8 50 66 33 25 79
19 9,5 11,4 50 67 33,5 25 80
20 10 12 50 68 34 25 82
21 10,5 12,6 50 69 34,5 25 83
22 11 13,2 50 70 35 25 84
23 11,5 13,8 50 71 35,5 25 85
24 12 14,4 50 72 36 25 86
25 12,5 15 50 73 36,5 25 88
26 13 15,6 50 74 37 25 89
27 13,5 16,2 50 75 37,5 25 90
28 14 16,8 50 76 38 25 91
29 14,5 17,4 50 77 38,5 25 92
30 15 18 50   78 39 25 94
31 15,5 18,6 50 79 39,5 25 95
32 16 19,2 50 80 40 25 96
33 16,5 19,8 50 81 40,5 25 97
34 17 20,4 50 82 41 25 98
35 17,5 21 50 83 41,5 25 100
36 18 21,6 50 84 42 25 101
37 18,5 22,2 50 85 42,5 25 102
38 19 22,8 50 86 43 25 103
39 19,5 23,4 50 87 43,5 25 104
40 20 24 50 88 44 25 106
41 20,5 24,6 50 89 44,5 25 107
42 21 25 50 90 45 25 108
43 21,5 25 52 91 45,5 25 109
44 22 25 53 92 46 25 110
45 22,5 25 54 93 46,5 25 112
46 23 25 55 94 47 25 113
47 23,5 25 56 95 47,5 25 114
48 24 25 58 96 48 25 115
49 24,5 25 59 97 48,5 25 116
50 25 25 60 98 49 25 118
51 25,5 25 61 99 49,5 25 119
52 26 25 62  

f) Une fois que la dernière seringue est vide, la seringue d'administration doit être remplacée par une seringue de 20 mL remplie d'une solution injectable de chlorure de sodium à 9 mg/mL (0,9 %). Un volume de 10 mL de solution de chlorure de sodium doit être administré via le système de perfusion afin que toute solution de Lamzede encore présente dans la ligne de perfusion soit administrée au patient.

Élimination :

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE I
Médicament réservé à l'usage hospitalier.
AMMEU/1/17/1258/001 ; 3400955051961 (2018, RCP rév 04.10.2019).
Collect.

Informations laboratoire

CHIESI SAS
17, av de l'Europe. 92270 Bois-Colombes
Tél : 01 47 68 88 99
Fax : 01 47 68 48 08
Info médic et pharmacovigilance :
0 800 10 25 81 : Service & appel gratuits
Voir la fiche laboratoire
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster