KESTINLYO 10 mg lyoph oral

Mise à jour : Mercredi 22 janvier 2020
EBASTINE 10 mg lyoph oral (KESTINLYO)
Commercialisé
N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A
Référent N/A N/A N/A N/A N/A N/A N/A

MONOGRAPHIE

Documents de référence 2

  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (2)

SYNTHESE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Allergologie - Antihistaminiques H1 : Antihistaminiques non anticholinergiques (Ébastine)
Classification ATC : SYSTEME RESPIRATOIRE : ANTIHISTAMINIQUES A USAGE SYSTEMIQUE - ANTIHISTAMINIQUES A USAGE SYSTEMIQUE : AUTRES ANTIHISTAMINIQUES A USAGE SYSTEMIQUE (EBASTINE)
Substance
ébastine
Excipients :
gélatine, mannitol, maltodextrine

aromatisant :  menthe arôme, menthe essence

Excipients à effet notoire :

EEN sans dose seuil :  aspartam, glucose

Présentation
KESTINLYO 10 mg Lyophilisat oral Plq/30

Cip : 3400936759169

Liste 2

Agréé aux Collectivités

Remboursement : 30%

Commercialisé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Lyophilisat oral à 10 mg : Boîte de 30, sous plaquette thermoformée unidose.

COMPOSITION

 p lyophilisat
Ébastine (DCI) 
10 mg
Excipients : gélatine, mannitol, aspartam, arôme menthe (huile essentielle de menthe, maltodextrine).

Excipient à effet notoire : aspartam (1,0 mg).

DC

INDICATIONS

Traitement symptomatique de :
  • la rhinite allergique saisonnière et perannuelle ;
  • l'urticaire.

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


Mises en garde :

La prescription d'ébastine doit être prudente chez les patients présentant un syndrome du QT long, ayant une hypokaliémie, ou recevant un médicament connu pour allonger l'intervalle QT ou pour inhiber le CYP3A4, tels que les antifongiques azolés comme le kétoconazole et l'itraconazole ou les macrolides comme l'érythromycine (cf Interactions).

Puisqu'il existe une interaction pharmacocinétique entre les médicaments antituberculeux comme la rifampicine (cf Interactions), il faut être vigilant lors de la coprescription d'ébastine avec des molécules de ce groupe.

Ce médicament contient 1 mg d'aspartam par comprimé lyophilisé.

L'aspartam contient une source de phénylalanine. Peut être dangereux pour les personnes atteintes de phénylcétonurie (PCU), une maladie génétique rare caractérisée par l'accumulation de phénylalanine ne pouvant être éliminée correctement.

Précautions d'emploi :

L'ébastine doit être utilisée avec prudence chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (cf Posologie et Mode d'administration).

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

Il y a peu de données sur l'utilisation de l'ébastine chez la femme enceinte. Les études de toxicité chez l'animal ne montrent pas d'effets délétères directs ou indirects. Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'ébastine pendant la grossesse.


Allaitement :

On ignore si l'ébastine est excrétée dans le lait maternel ou pas. Le taux élevé de fixation aux protéines de l'ébastine (97 %) et son métabolite principal, la carébastine, suggère qu'il n'y a pas d'excrétion dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'ébastine pendant l'allaitement.

Fertilité :

Il n'y a pas de données de fertilité avec l'ébastine chez l'homme.


DC

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

Chez l'homme, la fonction psychomotrice a été étudiée largement et aucun effet n'a été trouvé. L'ébastine, aux doses thérapeutiques recommandées, n'affecte pas l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Cependant, chez les sujets sensibles réagissant inhabituellement à l'ébastine, il est conseillé de connaître les réactions individuelles avant que le patient ne conduise ou n'effectue des activités complexes : une somnolence et des étourdissements peuvent apparaître (cf Effets indésirables ).

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DC

SURDOSAGE

Dans les études menées avec une posologie élevée, aucun signe clinique significatif ou symptôme n'a été observé jusqu'à 100 mg par jour.

Conduite à tenir en cas de surdosage massif :
  • Aucun antidote n'est connu à ce jour.
  • Évacuation gastrique.
  • Traitement symptomatique.
  • Surveillance des fonctions vitales incluant une surveillance ECG.

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation :
3 ans.

Pas de précautions particulières de conservation.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Pas d'exigences particulières.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE II
AMM3400936759169 (2004, RCP rév 03.06.2019).
  
Prix :4,01 euros (30 lyophilisats oraux).
Remb Séc soc à 30 %. Collect.

Informations laboratoire

ALMIRALL SAS
Immeuble le Barjac. 1, bd Victor. 75015 Paris
Tél : 01 46 46 19 20
Fax : 01 46 46 19 66
E-mail : pharmacovigilance.fr@almirall.com
Voir la fiche laboratoire
Document utile1
  • Avertissement «femmes enceintes»
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster