INVANZ 1 g pdre p sol diluer p perf

Mise à jour : Vendredi 25 février 2022
ERTAPENEM (sodique) 1 g pdre p sol diluer p perf (INVANZ)
Commercialisé

MONOGRAPHIE

Documents de référence 2

  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (2)

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

SYNTHÈSE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL : Infectiologie - Parasitologie : Autres bêta-lactamines (Ertapénem)
Classification ATC : ANTIINFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE : ANTIBACTERIENS A USAGE SYSTEMIQUE - AUTRES BETALACTAMINES : CARBAPENEMS (ERTAPENEM)
Substance
ertapénem sodique
Excipients :
bicarbonate de sodium, sodium hydroxyde
Excipients à effet notoire :

EEN avec dose seuil :  sodium

Présentation
INVANZ 1 g Pdr sol dil perf Fl

Cip : 3400956491650

Liste 1

Agréé aux Collectivités

Commercialisé

FORMES et PRÉSENTATIONS

Poudre (blanche à blanchâtre) pour solution à diluer pour perfusion IV à 1 g :  Flacon de 15 ml.

COMPOSITION

 p flacon
Ertapénem (DCI) 
1 g
Excipients : bicarbonate de sodium (E500), hydroxyde de sodium (E524) pour ajuster le pH à 7,5.

Excipient à effet notoire : sodium (environ 6,0 mEq [environ 137 mg] par dose de 1 g).

DC

INDICATIONS

Traitement :
Invanz est indiqué chez l'enfant (âgé de 3 mois à 17 ans) et chez l'adulte pour le traitement des infections suivantes lorsqu'elles sont dues à des espèces bactériennes connues pour être sensibles ou possiblement sensibles à l'ertapénem et lorsqu'un traitement parentéral est nécessaire (cf Mises en garde et Précautions d'emploi, Pharmacodynamie) :
  • Infections intra-abdominales.
  • Pneumonies communautaires.
  • Infections gynécologiques aiguës.
  • Infections de la peau et des tissus mous du pied chez le diabétique (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).
Prophylaxie :
Invanz est indiqué chez l'adulte en prophylaxie des infections postopératoires en chirurgie colorectale (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
DC

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

CONTRE-INDICATIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Hypersensibilité :
Des réactions d'hypersensibilité (anaphylactiques) graves et parfois fatales ont été rapportées chez des patients traités par bêtalactamines. La survenue de ces réactions est plus probable chez des patients ayant des antécédents d'hypersensibilité à de multiples allergènes. Avant de débuter un traitement par l'ertapénem, l'interrogatoire doit rechercher notamment des antécédents de réactions d'hypersensibilité aux pénicillines, céphalosporines, autres bêtalactamines ainsi qu'aux autres allergènes (cf Contre-indications). La survenue d'une réaction allergique à l'ertapénem impose l'arrêt immédiat du traitement (cf Effets indésirables). Des réactions anaphylactiques graves nécessitent l'instauration immédiate d'un traitement d'urgence.
Surinfection :
L'utilisation prolongée d'ertapénem peut entraîner la prolifération de germes résistants. La réévaluation de l'état du patient est essentielle. En cas de survenue d'une surinfection au cours du traitement, des mesures appropriées seront prises.
Colites « associées aux antibiotiques » :
Des colites « associées aux antibiotiques » et des colites pseudomembraneuses ont été rapportées avec l'ertapénem, dont la sévérité peut varier d'une forme légère jusqu'à celle mettant en jeu le pronostic vital. Ce diagnostic doit donc être envisagé chez les patients présentant une diarrhée secondaire à l'administration d'antibiotiques. Un arrêt du traitement avec Invanz et l'administration d'un traitement spécifique contre Clostridioides difficile seront envisagés. Des médicaments inhibant le péristaltisme ne doivent pas être administrés.
Convulsions :
Des convulsions ont été rapportées lors des études cliniques chez des patients adultes au cours du traitement par l'ertapénem (1 g par jour) ou dans les 14 jours suivant l'arrêt du traitement. Les convulsions sont survenues plus fréquemment chez les patients âgés et chez les patients présentant des troubles préexistants du système nerveux central (par exemple : lésions cérébrales ou antécédent de convulsions) et/ou une fonction rénale altérée. Des observations similaires ont été faites depuis la commercialisation.
Encéphalopathie :
Des cas d'encéphalopathie ont été signalés lors de l'utilisation d'ertapénème (cf Effets indésirables). Si une encéphalopathie induite par l'ertapénème est suspectée (myoclonie, crises d'épilepsie, altération de l'état mental, diminution du niveau de conscience, par exemple), l'arrêt de l'ertapénème doit être envisagé. Les patients atteints d'insuffisance rénale présentent un risque plus élevé d'encéphalopathie induite par l'ertapénème et la résolution peut être prolongée.
Utilisation concomitante d'ertapénem et d'acide valproïque :
L'utilisation concomitante d'ertapénem et d'acide valproïque/valproate de sodium est déconseillée (cf Interactions).
Exposition sub-optimale :
D'après les données disponibles, on ne peut pas exclure que, dans certaines interventions chirurgicales d'une durée excédant 4 heures, les patients peuvent être exposés à des concentrations sub-optimales d'ertapénem et par conséquent, potentiellement à un risque d'échec du traitement. Dans ces cas, qui sont inhabituels, une surveillance sera donc mise en place.
Utilisation de l'ertapénem dans des populations particulières :
L'expérience concernant l'utilisation de l'ertapénem dans le traitement des infections sévères est limitée. Lors des essais cliniques menés dans le traitement des pneumonies communautaires, chez l'adulte, 25 % des patients évaluables traités par ertapénem avaient une maladie sévère (définie par un index de sévérité de la pneumonie > III). Lors d'une étude clinique menée dans le traitement des infections gynécologiques aiguës, chez l'adulte, 26 % des patients évaluables traités par ertapénem avaient une maladie sévère (définie par une température ≥ 39 °C et/ou une bactériémie) ; dix patients avaient une bactériémie. Lors d'une étude clinique menée dans le traitement des infections intra-abdominales, chez l'adulte, 30 % des patients évaluables traités par ertapénem avaient une péritonite généralisée et 39 % présentaient des infections de sites autres que l'appendice, incluant l'estomac, le duodénum, l'intestin grêle, le côlon, et la vésicule biliaire ; le nombre de patients évaluables inclus dans des scores APACHE II ≥ 15 était limité et l'efficacité chez ces patients n'a pas été établie.
L'efficacité d'Invanz dans le traitement des pneumonies communautaires dues à Streptococcus pneumoniae résistant à la pénicilline n'a pas été établie.
L'efficacité de l'ertapénem dans le traitement des infections du pied chez le diabétique en cas d'ostéomyélite concomitante n'a pas été établie.
L'expérience concernant l'utilisation de l'ertapénem chez les enfants de moins de 2 ans est limitée. Cette tranche d'âge devra faire l'objet d'une attention particulière quant à l'analyse de la sensibilité à l'ertapénem du (des) germe(s) en cause. Aucune donnée n'est disponible chez l'enfant de moins de 3 mois.
Sodium :
Ce médicament contient environ 137 mg de sodium par dose de 1,0 g, ce qui équivaut à 6,85 % de l'apport alimentaire quotidien maximal recommandé par l'OMS de 2 g de sodium par adulte.
DC

INTERACTIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse :

Des études correctes et contrôlées n'ont pas été réalisées au cours de la grossesse.

Les études réalisées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet directement ou indirectement nocif sur le déroulement de la grossesse, le développement embryofœtal, la mise bas ou le développement postnatal.

Cependant, l'ertapénem ne doit pas être prescrit au cours de la grossesse, sauf si le bénéfice maternel est supérieur au risque potentiel pour le fœtus.


Allaitement :

L'ertapénem est excrété dans le lait maternel. En raison de la survenue possible de réactions indésirables chez l'enfant allaité, les mères traitées par Invanz ne doivent pas allaiter.

Fertilité :

Il n'y a pas d'études correctement conduites documentant l'effet de l'ertapénem sur la fertilité chez l'homme ou chez la femme. Les études précliniques n'ont pas montré d'effet nocif, direct ou indirect, sur la fertilité (cf Sécurité préclinique).


DC

CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

Aucune étude relative aux effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'a été menée.
Invanz peut influencer la capacité des patients à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.
Les patients doivent être informés que des cas d'étourdissements et de somnolence ont été rapportés avec Invanz (cf Effets indésirables).
DC

EFFETS INDÉSIRABLES

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

DC

SURDOSAGE

Aucune donnée spécifique n'est disponible sur le traitement d'un surdosage par l'ertapénem. Le surdosage en ertapénem est peu probable. L'administration intraveineuse d'ertapénem à une dose quotidienne de 3 g pendant 8 jours à des volontaires sains adultes n'a pas entraîné de toxicité significative. Au cours des études cliniques chez l'adulte, l'administration accidentelle allant jusqu'à 3 g par jour n'a pas provoqué d'effets indésirables cliniquement importants. Dans les études cliniques pédiatriques, l'administration intraveineuse (IV) d'une dose unique de 40 mg/kg jusqu'à un maximum de 2 g n'a pas entraîné de toxicité.

Cependant, en cas de surdosage, le traitement par Invanz sera arrêté et un traitement symptomatique administré jusqu'à l'élimination rénale du médicament.

L'ertapénem peut être éliminé partiellement par hémodialyse (cf Pharmacocinétique) ; toutefois, aucune information n'est disponible sur l'utilisation de l'hémodialyse pour traiter le surdosage.

PP

PHARMACODYNAMIE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PP

PHARMACOCINÉTIQUE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PP

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie, de sécurité d'emploi, de toxicité en administrations répétées, de génotoxicité et des fonctions de reproduction et de développement, n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme. Cependant, une diminution du nombre des polynucléaires neutrophiles est survenue chez les rats ayant reçu des doses élevées d'ertapénem ; cette diminution n'a pas été considérée comme étant un problème significatif de sécurité d'emploi.

Aucune étude à long terme n'a été réalisée chez l'animal afin d'évaluer le potentiel carcinogène de l'ertapénem.

DP

INCOMPATIBILITÉS

Ne pas utiliser de solvants ou de liquides pour perfusion contenant du glucose pour reconstituer ou administrer l'ertapénem.

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé à d'autres médicaments, à l'exception de ceux mentionnés dans la rubrique Modalités de manipulation et d'élimination.

DP

MODALITÉS DE CONSERVATION

Durée de conservation : 2 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

Après reconstitution :

Les solutions diluées seront utilisées immédiatement. En cas d'utilisation non immédiate, les durées et conditions de conservation après reconstitution/dilution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de l'utilisateur. Les solutions diluées (approximativement 20 mg/ml d'ertapénem) sont physiquement et chimiquement stables pendant 6 heures à température ambiante (25 °C) ou pendant 24 heures entre 2 à 8 °C (au réfrigérateur). Les solutions seront utilisées dans les 4 heures après avoir été sorties du réfrigérateur.

Ne pas congeler les solutions d'Invanz.

DP

MODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION

Instructions pour l'utilisation :
Pour usage unique seulement.
Les solutions reconstituées seront diluées dans une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) immédiatement après préparation.
Préparation pour administration intraveineuse :
Invanz doit être reconstitué, puis dilué, avant administration.
Adultes et adolescents (13 à 17 ans) :
  • Reconstitution :
    Reconstituer le contenu d'un flacon de 1 g d'Invanz avec 10 ml d'eau pour préparations injectables ou avec une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) pour obtenir une solution reconstituée de 100 mg/ml approximativement. Bien agiter pour dissoudre (cf Modalités de conservation).
  • Dilution :
    Pour une poche de diluant de 50 ml :
    Pour une dose d'1 g, transférer immédiatement le contenu du flacon reconstitué dans une poche de 50 ml d'une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) ;
    ou :
    Pour un flacon de diluant de 50 ml :
    Pour une dose d'1 g, retirer 10 ml d'un flacon de 50 ml d'une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) et les jeter. Transférer le contenu du flacon de 1 g d'Invanz reconstitué dans le flacon de 50 ml de la solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %).
  • Perfusion :
    Perfuser sur une période de 30 minutes.
Enfants (3 mois à 12 ans) :
  • Reconstitution :
    Reconstituer le contenu d'un flacon de 1 g d'Invanz avec 10 ml d'eau pour préparations injectables ou avec une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) pour obtenir une solution reconstituée de 100 mg/ml approximativement. Bien agiter pour dissoudre (cf Modalités de conservation).
  • Dilution :
    Pour une poche de diluant :
    Transférer un volume équivalent à 15 mg/kg de poids corporel (ne pas dépasser 1 g/jour) dans une poche d'une solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) pour une concentration finale de 20 mg/ml ou moins ;
    ou :
    Pour un flacon de diluant :
    Transférer un volume équivalent à 15 mg/kg de poids corporel (ne pas dépasser 1 g/jour) dans un flacon de solution de chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %) pour une concentration finale de 20 mg/ml ou moins.
  • Perfusion :
    Perfuser sur une période de 30 minutes.
La compatibilité d'Invanz avec des solutions intraveineuses contenant de l'héparine sodique et du chlorure de potassium a été démontrée.
Les solutions reconstituées seront examinées visuellement afin de rechercher la présence de particules ou d'une coloration anormale avant l'administration, si l'emballage extérieur le permet. Les solutions d'Invanz sont incolores à jaune pâle. Les variations de couleur au sein de cette gamme n'affectent pas l'activité.
Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

LISTE I
Médicament soumis à prescription hospitalière.
AMMEU/1/02/216/001 ; CIP 3400956491650 (RCP rév 02.02.2022).
Collect.

Prix ou tarif de responsabilité (HT) par UCD :UCD 3400892505725 (flacon) : 27,000 euros.
Inscrit sur la liste de rétrocession avec prise en charge à 65 %.

Titulaire de l'AMM : Merck Sharp & Dohme BV, Waarderweg 39, 2031 BN Haarlem, Pays-Bas.

Informations laboratoire

MSD France
10-12, cours Michelet. 92800 Puteaux
Tél Information médicale, Pharmacovigilance, Réclamations qualité, Qualité de l'information et Déontologie de la visite médicale : 01 80 46 40 40
E-mail : information.medicale@msd.com


Formulaire de contact
Sites web :
http://infomed.msd-france.fr

http://www.msd-france.com

Voir la fiche laboratoire
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster