GRANOCYTE 13 MUI/ml pdre/solv p sol inj et perf en seringue préremplie

Mise à jour : 23 Janvier 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Cancérologie - Hématologie : Traitements associés - Stimulants de l'hématopoïèse : Facteurs de croissance leucocytaire (Lénograstim)
Hémostase - Hématopoïèse - Hémoglobinopathies - Stimulants de l'hématopoïèse : Facteurs de croissance leucocytaire (Lénograstim)
Classification ATC :
ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS : IMMUNOSTIMULANTS - IMMUNOSTIMULANTS : FACTEURS DE CROISSANCE (LENOGRASTIM)
Statut
Commercialisé
Excipients : arginine, méthionine, mannitol, polysorbate 20, acide chlorhydrique dilué
Excipient du solvant : eau ppi
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : phénylalanine, caoutchouc naturel
AMM3497567
Présentation(s)GRANOCYTE 13 MUI/ml Pdre et solv p sol inj et perf en seringue préremplie Fl+Ser/1ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 100%
AMM3497567
Présentation(s)GRANOCYTE 13 MUI/ml Pdre et solv p sol inj et perf en seringue préremplie Fl+Ser/1ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 100%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Poudre (blanche) et solvant (limpide et incolore) pour solution injectable SC ou pour perfusion IV à 13,4 MUI ou à 33,6 MUI :  Flacons de poudre + seringues préremplies de 1 ml de solvant (avec capuchon contenant du latex) + 2 aiguilles (19G et 26G), boîtes unitaires.

Modèles hospitaliers : Boîtes de 5.

Composition


COMPOSITION 
Poudre :p flacon
Lénograstim* (rHu G-CSF) 
13,4 MUI (105 µg)
ou33,6 MUI (263 µg)
Excipients (communs) : arginine, phénylalanine, méthionine, mannitol (E 421), polysorbate 20, acide chlorhydrique dilué (pour ajustement du pH).

Solvant : eau pour préparations injectables.

Excipient à effet notoire : phénylalanine.

* Produit par la technique de l'ADN recombinant sur des cellules d'ovaire de hamster chinois (CHO).

Indications


DCINDICATIONS 
Granocyte est indiqué chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 2 ans dans :

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Il n'existe aucune donnée disponible portant sur l'utilisation du lénograstim chez la femme enceinte.

Les études chez l'animal ont montré une toxicité sur la reproduction (cf Sécurité préclinique). Le risque potentiel n'est pas connu dans l'espèce humaine.

Granocyte ne doit pas être utilisé pendant la grossesse sauf en cas de nécessité absolue.


Allaitement :

Il n'y a pas de données sur le passage du lénograstim dans le lait maternel humain. Le passage du lénograstim dans le lait maternel n'a pas été étudié chez l'animal. L'allaitement doit être arrêté pendant le traitement par Granocyte.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Les effets d'un surdosage en Granocyte n'ont pas été établis (cf Sécurité préclinique).

Habituellement, l'arrêt de Granocyte se traduit par une diminution de 50 % des neutrophiles circulants en 1 à 2 jours, avec retour à un niveau normal en 1 à 7 jours. Un nombre de leucocytes d'environ 50 × 109/l a été observé chez l'un des trois patients ayant reçu les doses les plus élevées de Granocyte, 40 µg/kg/j (5,12 MUI/kg/j) le 5e jour du traitement.

Chez l'homme, des doses jusqu'à 40 µg/kg/j n'ont pas entraîné d'effets toxiques, à l'exception de douleurs osseuses et musculaires.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Cytokines (code ATC : L03AA10).

Le lénograstim (rHuG-CSF) appartient au groupe des cytokines, protéines biologiquement actives qui régulent la différenciation et la croissance cellulaires.

rHuG-CSF est un facteur qui stimule les progéniteurs des polynucléaires neutrophiles comme cela a été démontré par l'augmentation dans le sang périphérique du nombre de CFU-S et CFU-GM.

Granocyte entraîne une augmentation notable du nombre des polynucléaires neutrophiles du sang périphérique dans les 24 heures suivant son administration. Cette élévation des polynucléaires neutrophiles est dose-dépendante entre 1 et 10 µg/kg/j. A la dose recommandée, des administrations répétées entraînent une augmentation de la réponse en neutrophiles.

Les polynucléaires neutrophiles produits en réponse à Granocyte expriment des fonctions normales de chimiotactisme et de phagocytose.

Comme d'autres facteurs de croissance hématopoïétiques, les G-CSFs ont montré in vitro des propriétés stimulantes sur les cellules endothéliales humaines.

L'utilisation de Granocyte chez les patients qui reçoivent une greffe de moelle ou qui sont traités par chimiothérapie cytotoxique entraîne une réduction significative de la durée de la neutropénie et de ses complications associées.

L'administration de Granocyte, seul ou après chimiothérapie, mobilise les cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique. Ces cellules (PBPCs : Peripheral Blood Progenitor Cells) peuvent être recueillies et administrées après chimiothérapie à haute dose, soit à la place, soit en association à une greffe de moelle. Les PBPCs administrées, obtenues par mobilisation avec Granocyte, se sont révélées capables de reconstituer l'hématopoïèse et d'accélérer la reprise du greffon.

L'indépendance des patients vis-à-vis des transfusions plaquettaires est ainsi acquise plus rapidement par rapport à la greffe autologue de moelle.

L'analyse globale des données de 3 études cliniques contrôlées conduites en double aveugle versus placebo chez 861 patients (dont 411 âgés de plus de 55 ans) a montré un rapport bénéfice/risque favorable de l'administration de lénograstim chez les patients âgés de plus de 55 ans recevant une chimiothérapie conventionnelle pour une leucémie aiguë myéloïde de novo, à l'exception des leucémies aiguës myéloïdes avec cytogénétique favorable : t (8;21), t (15;17) et inv (16).

Dans ce sous-groupe de patients âgés de plus de 55 ans, le bénéfice de l'administration de Granocyte se traduit par l'accélération de la récupération neutrophile, l'augmentation du pourcentage de patients sans épisode infectieux, et la réduction de la durée des infections, de l'hospitalisation et de l'antibiothérapie IV. Cependant, ces résultats favorables n'ont été associés ni avec une diminution de l'incidence des infections sévères ou à pronostic vital, ni avec une diminution de la mortalité liée aux infections.

Les données d'une étude contrôlée versus placebo, en double aveugle, conduite chez 446 patients souffrant de leucémie aiguë myéloïde de novo, ont montré que :

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

La pharmacocinétique de Granocyte est dépendante de la dose et du temps.

Au cours d'administrations répétées de Granocyte, le pic sérique à la fin de la perfusion IV ou après injection SC est proportionnel à la dose injectée, sans qu'un effet cumulatif n'ait pu être mis en évidence.

A la dose recommandée, la biodisponibilité absolue de Granocyte est de 30 %. Le volume de distribution apparent (Vdss) est approximativement de 1 l/kg et le temps de présence moyen proche de 7 h après administration SC.

La demi-vie sérique apparente de Granocyte par voie SC est d'environ 3-4 heures à l'état d'équilibre (administrations répétées) et plus courte (1-1,5 heure) après administrations IV répétées.

La clairance plasmatique du rHuG-CSF est multipliée par 3 (de 50 à 150 ml/min) au cours d'administrations SC répétées.

Le lénograstim est peu éliminé dans l'urine sous forme inchangée (moins de 1 % de la dose) car il doit être métabolisé en peptides endogènes. Le pic sérique du lénograstim est proche de 100 pg/ml/kg à la dose recommandée en sous-cutané après administrations répétées. Il existe une corrélation positive entre la dose et la concentration sérique de Granocyte et entre la réponse neutrophile et la quantité totale de lénograstim retrouvée dans le sérum.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Chez l'animal, les études de toxicité aiguë (jusqu'à 1000 µg/kg/j chez la souris) et subaiguë (jusqu'à 100 µg/kg/j chez le singe) ont montré que les effets d'un surdosage se limitaient à une exacerbation réversible des effets pharmacologiques.

Les études animales chez le rat et le lapin n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène de Granocyte. Une augmentation de l'incidence des avortements spontanés a été observée chez le lapin, mais aucune malformation n'a été remarquée.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments à l'exception de ceux mentionnés dans la rubrique Modalités de manipulation et d'élimination.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
30 mois.

A conserver à une température ne dépassant pas + 30 °C. Ne pas congeler.

Après reconstitution ou dilution :
Une utilisation immédiate est recommandée. Toutefois, la stabilité en cours d'utilisation du produit reconstitué ou dilué a été démontrée pendant 24 heures entre + 2 °C et + 8 °C (au réfrigérateur).

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

En raison d'un risque possible de contamination microbienne, la seringue préremplie de solvant est à usage unique.

Instructions concernant la préparation :
Les flacons de Granocyte sont à usage unique.
Granocyte doit être reconstitué avant administration par voie sous-cutanée ou intraveineuse.
Préparation de la solution reconstituée de Granocyte :
  • En utilisant l'aiguille 19G fournie dans l'emballage et la seringue préremplie à usage unique de solvant prête à l'emploi, ajouter de façon aseptique le contenu d'une seringue préremplie de solvant pour Granocyte au flacon de Granocyte.
  • Agiter doucement jusqu'à dissolution complète. Ne pas agiter vigoureusement.
  • La solution parentérale reconstituée doit être limpide et exempte de particules.
  • La solution parentérale reconstituée doit préférablement être utilisée immédiatement après la préparation. Pour les conditions de conservation du produit reconstitué/dilué, cf Modalités de conservation.
Préparation pour administration sous-cutanée :
  • Préparer une solution reconstituée de Granocyte comme décrit ci-dessus.
  • En maintenant la seringue avec l'aiguille 19G insérée dans le flacon, prélever le volume nécessaire de la solution reconstituée du flacon. Retirer l'aiguille utilisée pour la reconstitution et adapter sur la seringue l'aiguille 26G fournie pour l'injection sous-cutanée.
  • Administrer immédiatement par injection sous-cutanée (pour les recommandations d'administration, cf Posologie et Mode d'administration).
Préparation de la solution pour perfusion pour administration intraveineuse :
Dans le cas d'une utilisation par voie intraveineuse, Granocyte doit être dilué après reconstitution.
  • Préparer une solution reconstituée de Granocyte comme décrit ci-dessus.
  • En maintenant la seringue avec l'aiguille insérée dans le flacon, prélever le volume nécessaire de la solution reconstituée du flacon.
  • Diluer la solution reconstituée de Granocyte à la concentration souhaitée en injectant le volume nécessaire soit dans une solution de chlorure de sodium à 0,9 % soit dans une solution de glucose à 5 %.
  • Administrer par voie IV (pour les recommandations d'administration, cf Posologie et Mode d'administration).
  • Granocyte est compatible avec les dispositifs habituels pour administration injectable après dilution dans une solution de chlorure de sodium à 0,9 % (poches en chlorure de polyvinyle ou flacons en verre) ou dans une solution de glucose à 5 % (flacons en verre).
  • Une dilution de Granocyte 13 millions UI/ml à une concentration finale de moins de 0,26 millions d'UI/ml (2 µg/ml) n'est pas recommandée. Un flacon de Granocyte 13 millions UI/ml reconstitué ne doit pas être dilué dans plus de 50 ml.
    Une dilution de Granocyte 34 millions UI/ml à une concentration finale de moins de 0,32 millions d'UI/ml (2,5 µg/ml) n'est pas recommandée. Un flacon de Granocyte 34 millions UI/ml reconstitué ne doit pas être dilué dans plus de 100 ml.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
Médicament soumis à prescription initiale hospitalière de 3 mois.
AMM3400934975677 (1997) Granocyte 13 (105 µg), bte de 1.
3400934975738 (1997) Granocyte 13 (105 µg), bte de 5.
3400934976100 (1997) Granocyte 34 (263 µg), bte de 1.
3400934980640 (1997) Granocyte 34 (263 µg), bte de 5.
RCP révisés le 30.10.2018.
  
Prix : 41,42 euros (Granocyte 13, boîte unitaire).
82,43 euros (Granocyte 34, boîte unitaire).
Remb Séc soc à 100 %. Collect.
Modèles hospitaliers : Collect.

Responsable de la mise sur le marché :

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié