FRAXIPARINE 7600 UI AXa/0,8 ml sol inj en seringue préremplie SC

Mise à jour : 17 Janvier 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Cardiologie - Angéiologie : Insuffisance coronarienne : Insuffisance coronarienne aiguë : Héparine : Hémostase - Hématopoïèse - Hémoglobinopathies - Antithrombotiques : Héparines et groupe de l'héparine (voie injectable) (Héparines de bas poids moléculaire)
Classification ATC :
SANG ET ORGANES HEMATOPOIETIQUES : ANTITHROMBOTIQUES - ANTITHROMBOTIQUES : GROUPE DE L'HEPARINE (NADROPARINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : acide chlorhydrique, calcium hydroxyde, eau ppi
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : caoutchouc naturel
AMM3324654
Présentation(s)FRAXIPARINE 7600 UI AXa/0,8 ml S inj SC 2Ser/0,8ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%
AMM3324654
Présentation(s)FRAXIPARINE 7600 UI AXa/0,8 ml S inj SC 2Ser/0,8ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Solution injectable SC à 1900 UI anti-Xa/0,2 ml :  Seringues préremplies de 0,2 ml avec système de sécurité (manchon), boîte de 10.
Solution injectable SC à 2850 UI anti-Xa/0,3 ml :  Seringues préremplies de 0,3 ml avec système de sécurité (manchon), boîtes de 2, de 6 et de 10.
Solution injectable SC à 3800 UI anti-Xa/0,4 ml :  Seringues préremplies de 0,4 ml avec système de sécurité (manchon), boîte de 10.
Solution injectable SC à 5700 UI anti-Xa/0,6 ml :  Seringues préremplies de 0,6 ml avec système de sécurité (manchon), boîtes de 2, de 6 et de 10.
Solution injectable SC à 7600 UI anti-Xa/0,8 ml :  Seringues préremplies de 0,8 ml avec système de sécurité (manchon), boîtes de 2 et de 10.
Solution injectable SC à 9500 UI anti-Xa/1 ml :  Seringues préremplies de 1 ml avec système de sécurité (manchon), boîtes de 2 et de 10.

Composition


COMPOSITION 
 p ml
Nadroparine calcique 
9500 UI anti-Xa
- seringue de 0,2 ml : 1900 UI anti-Xa,
- seringue de 0,3 ml : 2850 UI anti-Xa,
- seringue de 0,4 ml : 3800 UI anti-Xa,
- seringue de 0,6 ml : 5700 UI anti-Xa.
- seringue de 0,8 ml : 7600 UI anti-Xa.
- seringue de 1 ml : 9500 UI anti-Xa.
Excipients (communs) : solution d'acide chlorhydrique ou soluté d'hydroxyde de calcium officinal, eau ppi.

Excipient à effet notoire : latex (composant du protège-aiguille).

Indications


DCINDICATIONS 
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Ses indications sont les suivantes :
Tous dosages :
  • Prophylaxie des troubles thromboemboliques, notamment :
    maladie thromboembolique veineuse en chirurgie, dans les situations à risque modéré ou élevé ;
  • prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures ;
  • traitement curatif des thromboses veineuses profondes constituées ;
  • traitement de l'angor instable et de l'infarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec l'aspirine.
Dosages à 2850 UI anti-Xa/0,3 ml, à 3800 UI anti-Xa/0,4 ml et à 5700 UI anti-Xa/0,6 ml :
  • Prophylaxie des troubles thromboemboliques, notamment :
    chez les patients atteints d'une affection médicale aiguë (telle que insuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène ou fœtotoxique de la nadroparine.

Traitement préventif au 1er trimestre et traitement curatif :
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de la nadroparine lorsqu'elle est administrée à dose préventive pendant le 1er trimestre de la grossesse ou à dose curative pendant toute la grossesse.
En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser la nadroparine à dose préventive pendant le 1er trimestre de la grossesse ou à dose curative pendant toute la grossesse.
Traitement préventif au cours des 2e et 3e trimestres :
En clinique, l'utilisation de la nadroparine au cours d'un nombre limité de grossesses, au cours des 2e et 3e trimestres, n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou fœtotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition dans ces conditions. En conséquence, l'utilisation de nadroparine à dose préventive au cours des 2e et 3e trimestres ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.
Si une anesthésie péridurale est envisagée, il convient, dans la mesure du possible, de suspendre le traitement héparinique, au plus tard dans les 12 heures qui précèdent l'anesthésie, pour un traitement préventif.

Allaitement :

Les informations disponibles sur l'excrétion de la nadroparine dans le lait maternel sont limitées. Cependant, la résorption digestive chez le nouveau-né est à priori improbable. Le traitement par nadroparine est donc compatible avec l'allaitement.

Fertilité :

Il n'existe aucune étude clinique sur l'effet de la nadroparine sur la fécondité.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Aucune donnée de l'effet de la nadroparine sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'est disponible.

Surdosage


DCSURDOSAGE 
Le surdosage accidentel après administration sous-cutanée de doses massives d'héparine de bas poids moléculaire pourrait entraîner des complications hémorragiques. La numération des plaquettes et des autres paramètres de la coagulation doit être réalisée. Un saignement mineur nécessite rarement un traitement spécifique : réduire ou retarder l'administration des doses suivantes de nadroparine est généralement suffisant.
En cas d'hémorragie sévère, un traitement par sulfate de protamine peut être indiqué dans certains cas, en tenant compte des faits suivants :La neutralisation est dans ce cas effectuée par l'injection intraveineuse lente de protamine (sulfate ou chlorhydrate).
La dose de protamine utile est fonction :Néanmoins, il n'est pas possible de neutraliser totalement l'activité anti-Xa.
Par ailleurs, la cinétique de résorption de l'héparine de bas poids moléculaire peut rendre cette neutralisation transitoire et nécessiter de fragmenter la dose totale calculée de protamine en plusieurs injections (2 à 4), réparties sur 24 heures.
En cas d'ingestion, même massive, d'héparine de bas poids moléculaire (aucun cas rapporté), aucune conséquence grave n'est, a priori, à redouter, compte tenu de la très faible résorption du produit aux niveaux gastrique et intestinal.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Anti-thrombotiques, code ATC : B01AB06.

Mécanisme d'action :
Effets pharmacodynamiques :

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

Les paramètres pharmacocinétiques sont étudiés à partir de l'évolution des activités anti-Xa plasmatiques.

Biodisponibilité :
Après injection par voie sous-cutanée, la résorption du produit est rapide et proche de 100 % ; l'activité plasmatique maximale est observée entre la 3e et la 4e heure si la nadroparine est administrée en deux injections par jour. Ce pic est décalé entre la 4e et la 6e heure si la nadroparine est administrée en une injection par jour.
Métabolisme :
Il s'effectue essentiellement au niveau hépatique (désulfatation, dépolymérisation).
Distribution :
Après injection par voie sous-cutanée, la demi-vie de l'activité anti-Xa est supérieure pour les héparines de bas poids moléculaire, comparativement aux héparines non fractionnées. Cette demi-vie est de l'ordre de 3 à 4 heures.
Quant à l'activité anti-IIa, elle disparaît plus rapidement du plasma que l'activité anti-Xa avec les héparines de bas poids moléculaire.
Élimination :
L'élimination s'effectue principalement par voie rénale sous forme peu ou pas métabolisée.
Populations à risque :
Sujet âgé :
Chez le sujet âgé, la fonction rénale étant physiologiquement diminuée, l'élimination est ralentie. Cette modification n'a pas d'influence sur les doses et le rythme des injections en traitement préventif tant que la fonction rénale de ces patients reste dans des limites acceptables, c'est-à-dire faiblement altérée.
Il est indispensable d'évaluer systématiquement la fonction rénale des sujets âgés de plus de 75 ans par la formule de Cockcroft, avant l'instauration d'un traitement par HBPM (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).
Insuffisance rénale :
Dans une étude pharmacocinétique réalisée en 1988, chez 5 patients présentant une insuffisance rénale modérée, 7 patients présentant une insuffisance rénale sévère et 7 patients dialysés ayant reçu une dose unique de nadroparine par voie intraveineuse, une corrélation a été démontrée entre la clairance de la nadroparine et celle de la créatinine.
Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine 36-43 ml/min), l'AUC moyenne et la demi-vie étaient augmentées respectivement de 52 % et 39 % par rapport aux volontaires sains. Chez ces patients, la clairance plasmatique moyenne de nadroparine était diminuée de 63 % par rapport à la normale. Une large variabilité interindividuelle a été observée dans cette étude.
Chez les sujets présentant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine 10-20 ml/min), l'AUC moyenne et la demi-vie étaient augmentées respectivement de 95 % et 112 % par rapport aux volontaires sains. Leur clairance plasmatique était diminuée de 50 % par rapport à celle observée chez les patients ayant une fonction rénale normale.
Hémodialyse :
L'héparine de bas poids moléculaire est injectée dans la ligne artérielle du circuit de dialyse, à des doses suffisantes pour éviter la coagulation du circuit.
Entre deux séances de dialyse, chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère, hémodialysés (clairance de la créatinine 3-6 ml/min), l'AUC moyenne et la demi-vie étaient augmentées respectivement de 62 % et 65 % par rapport aux volontaires sains. La clairance plasmatique des patients présentant une insuffisance rénale sévère, hémodialysés était diminuée de 67 % par rapport à celle observée chez les patients ayant une fonction rénale normale (cf Posologie et Mode d'administration et Mises en garde et Précautions d'emploi).
En cas de surdosage, le passage de nadroparine dans la circulation générale peut donner lieu à une activité anti-Xa élevée, en rapport avec l'insuffisance rénale terminale.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
3 ans.

A conserver à une température inférieure à 30 °C.

A conserver dans son emballage jusqu'à l'utilisation.

Après ouverture : Le produit doit être utilisé immédiatement.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Après injection, le système de protection doit être glissé sur l'aiguille utilisée, de manière à ce qu'elle soit complètement protégée. Tenir d'une main la seringue par le manchon et tirer fermement sur la bague pour déverrouiller le manchon et l'amener jusqu'au clic de verrouillage. La seringue peut alors être mise dans le conteneur à déchets.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400955679417 (1989, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 0,2 ml.
3400932782567 (1985, RCP rév 03.07.2018) 2 ser 0,3 ml.
3400933389178 (1985, RCP rév 03.07.2018) 6 ser 0,3 ml.
3400932782796 (1985, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 0,3 ml.
3400930073513 (1989, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 0,4 ml.
3400932782857 (1985, RCP rév 03.07.2018) 2 ser 0,6 ml.
3400933487614 (1985, RCP rév 03.07.2018) 6 ser 0,6 ml.
3400932783168 (1985, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 0,6 ml.
3400933246549 (1989, RCP rév 03.07.2018) 2 ser 0,8 ml.
3400933488963 (1989, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 0,8 ml.
3400932783229 (1985, RCP rév 03.07.2018) 2 ser 1 ml.
3400932783458 (1985, RCP rév 03.07.2018) 10 ser 1 ml.
  
Prix :6,43 euros (2 seringues de 0,3 ml).
19,39 euros (6 seringues de 0,3 ml).
42,19 euros (10 seringues de 0,4 ml).
12,89 euros (2 seringues de 0,6 ml).
38,20 euros (6 seringues de 0,6 ml).
13,66 euros (2 seringues de 0,8 ml).
66,18 euros (10 seringues de 0,8 ml).
13,66 euros (2 seringues de 1 ml).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.
Modèles hospitaliers : Collect. (boîtes de 10 seringues à 1900 UI Anti-Xa/0,2 ml ; 2850 UI  Anti-Xa/0,3 ml ; 5700 UI Anti-Xa/0,6 ml ; 9500 UI Anti-XA/1 ml).
Dans l'indication « Prophylaxie des troubles thromboemboliques, notamment : chez les patients atteints d'une affection médicale aiguë (telle que insuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté. » : Non remboursable (boîtes de 2 et de 6 à 2850 UI Anti-Xa/0,3 ml et à 5700 UI Anti-Xa/0,6 ml et boîte de 10 à 3800 UI Anti-Xa/0,4 ml) et non agrée aux collectivités (boîtes de 2,6 et 10 seringues à 2850  UI Anti-Xa/0,3 ml et à 5700 UI Anti-Xa/0,6 ml) à la date du 11/10/2018 (demandes d'admission en cours).

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié