PUREGON 900 UI/1,08 ml sol inj

Mise à jour : 19 Mars 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Gynécologie - Obstétrique : Infertilité : Gonadotrophines - Gonadotrophines recombinantes : FSH (Follitropine bêta)
Classification ATC :
SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES : HORMONES SEXUELLES ET MODULATEURS DE LA FONCTION GENITALE - GONADOTROPHINES ET AUTRES STIMULANTS DE L'OVULATION : GONADOTROPHINES (FOLLITROPINE BETA)
Statut
Commercialisé
Excipients : saccharose, sodium citrate, méthionine, polysorbate 20, eau ppi, sodium hydroxyde, acide chlorhydrique
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : alcool benzylique
AMM3651413
Présentation(s)PUREGON 900 UI/1,08 ml S inj Cart+9Aig
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 100%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Solution injectable SC à 300 UI/0,36 ml (limpide et incolore) :  Cartouche* contenant un minimum de 400 UI d'activité FSH dans 0,480 ml de solution aqueuse, ce qui est suffisant pour une dose totale nette de 300 UI + 6 aiguilles, boîte unitaire.
Solution injectable SC à 600 UI/0,72 ml (limpide et incolore) :  Cartouche* contenant un minimum de 700 UI d'activité FSH dans 0,840 ml de solution aqueuse, ce qui est suffisant pour une dose totale nette de 600 UI + 6 aiguilles, boîte unitaire.
Solution injectable SC à 900 UI/1,08 ml (limpide et incolore) :  Cartouche* contenant un minimum de 1025 UI d'activité FSH dans 1,230 ml de solution aqueuse, ce qui est suffisant pour une dose totale nette de 900 UI + 9 aiguilles, boîte unitaire.
*  A utiliser avec le stylo injecteur Puregon Pen.



Composition


COMPOSITION 

 par cartouche
Follitropine bêta (DCI) ou hormone folliculo-stimulante (FSH) recombinante* 
300 UI
ou600 UI
ou900 UI
(soit 83,3 µg de protéine/ml, correspondant à 833 UI/ml)

Excipients (communs) : saccharose, citrate de sodium, L-méthionine, polysorbate 20, hydroxyde de sodium et/ou acide chlorhydrique pour ajustement du pH, eau pour préparations injectables. Conservateur : alcool benzylique.

La bioactivité spécifique in vivo est environ égale à 10 000 UI de FSH par mg de protéine.

Excipient à effet notoire : Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par injection, c'est-à-dire essentiellement « sans sodium ».

*  Fabriquée par génie génétique à partir d'une lignée cellulaire ovarienne de hamster chinois CHO.


Indications


DCINDICATIONS 
Chez les femmes adultes :
Puregon est indiqué pour le traitement de l'infertilité féminine dans les situations cliniques suivantes :
  • Anovulation (y compris le syndrome des ovaires polykystiques [SOPK]) chez les femmes ne répondant pas au traitement par le citrate de clomifène.
  • Hyperstimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des programmes de procréation médicalement assistée (par exemple fécondation in vitro avec transfert d'embryon [FIVETE], transfert de gamètes dans les trompes [GIFT], injection intracytoplasmique de spermatozoïde [ICSI]).
Chez les hommes adultes :
  • Déficience de la spermatogenèse due à un hypogonadisme hypogonadotrope.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Fertilité :

Puregon est utilisé dans le traitement des femmes sous induction ovarienne ou hyperstimulation ovarienne contrôlée dans le cadre des programmes de reproduction assistée. Chez les hommes, Puregon est utilisé dans le traitement d'un déficit de la spermatogenèse dû à un hypogonadisme hypogonadotrope. Pour la posologie et le mode d'administration, cf Posologie et Mode d'administration.


Grossesse :

L'utilisation de Puregon n'est pas indiquée pendant la grossesse. Dans le cas d'une exposition involontaire en cours de grossesse, les données cliniques ne sont pas suffisantes pour exclure un effet tératogène de la FSH recombinante. Cependant, à ce jour, aucun risque malformatif particulier n'a été rapporté. Aucun effet tératogène n'a été observé au cours des études chez l'animal.


Allaitement :

Il n'y a pas d'information disponible à partir des données des études cliniques ou animales sur l'excrétion de la follitropine bêta dans le lait maternel. Il est peu probable que la follitropine bêta soit excrétée dans le lait maternel en raison de son haut poids moléculaire. Cependant, dans cette éventualité, la follitropine bêta serait dégradée dans le tractus gastro-intestinal de l'enfant. La follitropine bêta est susceptible d'affecter la production de lait.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Puregon n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

On ne dispose d'aucune donnée sur la toxicité aiguë de Puregon chez l'homme, mais la toxicité aiguë de Puregon et des préparations de gonadotrophines urinaires s'est avérée très faible dans les études réalisées chez l'animal. L'administration de FSH à une posologie trop élevée peut conduire à une hyperstimulation ovarienne (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Hormones sexuelles et modulateurs du système génital, gonadotrophines (code ATC : G03GA06).

Puregon contient une FSH recombinante. Elle est fabriquée par génie génétique (technologie de la recombinaison de l'ADN) au moyen d'une lignée cellulaire ovarienne de hamster chinois transfectée par les gènes codant pour les sous-unités de la FSH humaine. La séquence primaire des acides aminés est identique à celle de la FSH humaine naturelle. On sait qu'il existe de petites différences dans la structure de la chaîne glucidique.

Mécanisme d'action :
La FSH est indispensable à une croissance et à une maturation normales des follicules, ainsi qu'à la production d'hormones stéroïdiennes par les gonades. Chez la femme, la concentration de FSH a une influence essentielle sur le déclenchement et la durée du développement folliculaire, donc sur la chronologie de la croissance folliculaire et sur le nombre des follicules parvenant à maturité. Puregon peut donc être utilisé pour stimuler le développement folliculaire et la production d'hormones stéroïdiennes dans certains troubles fonctionnels gonadiques. En outre, Puregon peut être utilisé pour favoriser le développement de follicules multiples dans les programmes de procréation médicalement assistée (par exemple fécondation in vitro avec transfert d'embryon [Fivete], transfert des gamètes dans les trompes [Gift] et injection intracytoplasmique de spermatozoïde [ICSI]). Le traitement par Puregon est habituellement suivi de l'administration d'hCG pour induire la phase finale de maturation du follicule, la reprise de la méiose et la rupture du follicule.
Efficacité et sécurité cliniques :
Dans des études cliniques comparant la FSHrec (follitropine bêta) et la FSH urinaire dans la stimulation ovarienne contrôlée chez les femmes participant à un programme de techniques de reproduction assistée (TRA) et dans l'induction de l'ovulation (voir tableaux 1 et 2 ci-dessous), l'utilisation de Puregon a nécessité une dose totale plus faible et une plus courte période de traitement pour déclencher la maturation folliculaire, en comparaison avec la FSH urinaire.
Dans la stimulation ovarienne contrôlée, le traitement par Puregon a permis d'obtenir un plus grand nombre d'ovocytes ponctionnés, avec une dose totale plus faible et une plus courte période de traitement, en comparaison avec la FSH urinaire.
Tableau 1 : Résultats de l'étude 37 608 (étude randomisée, comparative, comparant la sécurité et l'efficacité de Puregon à celles de la FSH urinaire dans la stimulation ovarienne contrôlée)
      Puregon
(n = 546)
FSH urinaire
(n = 361)
Nombre moyen d'ovocytes ponctionnés 10,84*8,95
Dose totale moyenne (nombre d'ampoules de 75 UI) 28,5*31,8
Durée moyenne de la stimulation par FSH (jours) 10,7*11,3
*  Les différences entre les deux groupes de traitement étaient statistiquement significatives (p < 0,05).
Dans l'induction de l'ovulation, en comparaison avec la FSH urinaire, le traitement par Puregon a permis d'utiliser une dose totale médiane plus faible de FSH et d'avoir une durée médiane de traitement plus courte.
Tableau 2 : Résultats de l'étude 37 609 (étude randomisée, comparative, comparant la sécurité et l'efficacité de Puregon à celles de la FSH urinaire dans l'induction de l'ovulation)
      Puregon
(n = 105)
FSH urinaire
(n = 66)
Nombre moyen de follicules :           
≥ 12 mm3,6*2,6
≥ 15 mm2,01,7
≥ 18 mm1,10,9
Dose totale médiane (UI)(a) 750*1035
Durée médiane de traitement (jours)(a) 10,0*13,0
*  Les différences entre les deux groupes de traitement étaient statistiquement significatives (p < 0,05).
(a)  Limité aux femmes avec induction de l'ovulation (Puregon, n = 76 ; FSH urinaire, n = 42).

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
Après administration sous-cutanée de Puregon, la concentration maximale de FSH est atteinte en 12 heures, environ.
Du fait d'une libération prolongée à partir du point d'injection et d'une demi-vie d'élimination d'environ 40 heures (de 12 à 70 heures), les concentrations plasmatiques de FSH restent augmentées pendant 24 à 48 heures. Comme la demi-vie d'élimination est relativement longue, l'administration réitérée de la même dose va conduire à des concentrations plasmatiques de FSH d'environ 1,5 à 2,5 fois plus élevées qu'après administration unique. Cette augmentation permet d'atteindre les concentrations thérapeutiques de FSH.
Il n'existe pas de différences pharmacocinétiques significatives selon que Puregon est administré par voie intramusculaire (flacon) ou sous-cutanée (flacon et cartouche). Dans les deux cas, la biodisponibilité absolue est d'environ 77 %.
Distribution, biotransformation et élimination :
Du point de vue biochimique, la FSH recombinante est très similaire à la FSH humaine d'origine urinaire : elle est distribuée, métabolisée et excrétée de la même manière.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

L'administration d'une dose unique de Puregon chez le rat n'a induit aucun effet toxicologique significatif. Au cours des études par administrations réitérées chez le rat (pendant 2 semaines) et chez le chien (pendant 13 semaines), à des doses atteignant 100 fois la dose maximale utilisée chez l'homme, Puregon n'a induit aucun effet significatif sur le plan toxicologique.

Aucun potentiel mutagène induit par Puregon n'a été observé ni au cours du test d'Ames, ni au cours du test d'aberration chromosomique réalisé sur des lymphocytes humains in vitro.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
3 ans.

A conserver au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C). Ne pas congeler. Conserver la cartouche dans l'emballage extérieur. Pour plus de facilité, Puregon peut être conservé par le patient à une température ne dépassant pas 25 °C, pendant une période unique ne dépassant pas 3 mois.

Une fois le joint d'obturation en caoutchouc de la cartouche percé par une aiguille, le produit peut être conservé pendant un maximum de 28 jours.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Ne pas utiliser la solution si elle contient des particules ou si elle n'est pas limpide.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Puregon, solution injectable, est destiné à être utilisé conjointement avec le stylo Puregon Pen.

Les instructions pour l'utilisation du stylo doivent être suivies de façon rigoureuse. Les bulles d'air doivent être retirées de la cartouche avant injection (cf Instruction pour l'utilisation du stylo).

Les cartouches vides ne doivent pas être à nouveau remplies.

Les cartouches de Puregon ne sont pas conçues pour permettre le mélange d'autres médicaments dans les cartouches.

Jeter les aiguilles utilisées immédiatement après injection.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.
Prescription réservée aux spécialistes en gynécologie, en gynécologie-obstétrique, en endocrinologie et métabolisme, ou en urologie.
AMMEU/1/96/008/038 ; 3400935309747 (2000) 300 UI.
EU/1/96/008/039 ; 3400935309808 (2000) 600 UI.
EU/1/96/008/041 ; 3400936514133 (2004) 900 UI.
RCP révisés le 28.11.2019.
  
Prix :92,86 euros (300 UI × 1 cartouche).
185,23 euros (600 UI × 1 cartouche).
277,28 euros (900 UI × 1 cartouche).
Remb Séc soc à 100 % et Collect.

Titulaire de l'AMM européenne : Merck Sharp & Dohme BV, Waarderweg 39, 2031 BN Haarlem, Pays-Bas.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié