VIVELLEDOT 25 µg/24 h disp transderm

Mise à jour : 27 Janvier 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Gynécologie - Obstétrique : Ménopause : Substitution d'hormones - Estrogènes : Voie percutanée : dispositifs transdermiques (Application bihebdomadaire)
Gynécologie - Obstétrique - Estrogènes : Voie percutanée (Dispositif transdermique)
Classification ATC :
SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES : HORMONES SEXUELLES ET MODULATEURS DE LA FONCTION GENITALE - ESTROGENES : ESTROGENES NATURELS ET HEMISYNTHETIQUES NON ASSOCIES (ESTRADIOL)
Estradiol hémihydrate
Statut
Commercialisé
Excipients : adhésif acrylique, adhésif silicone, alcool oléique, povidone, copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle, copolymère de chlorure de vinylidène et de méthyl acrylate, film polyester fluoré
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : dipropylèneglycol
AMM3655747
Présentation(s)VIVELLEDOT 25 µg/24 h Disp transderm 8Sach
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Dispositif transdermique (rectangulaire, aux angles arrondis, constitué d'une couche adhésive contenant l'estradiol comprise entre une feuille transparente polymérique de protection d'un côté et une membrane protectrice de l'autre) à 25 µg/24 h (2,5 cm2), 37,5 µg/24 h (3,75 cm2), 50 µg/24 h (5 cm2), 75 µg/24 h (7,5 cm2) et 100 µg/24 h (10 cm2) :  Boîtes de 8, sous sachets individuels.

Composition


COMPOSITION 
Dispositif à 25 µg/24 h :p dispositif
Estradiol (DCI) hémihydraté exprimé en estradiol 
0,39 mg
Dispositif à 37,5 µg/24 h :p dispositif
Estradiol (DCI) hémihydraté exprimé en estradiol 
0,585 mg
Dispositif à 50 µg/24 h  :p dispositif
Estradiol (DCI) hémihydraté exprimé en estradiol 
0,78 mg
Dispositif à 75 µg/24 h : p dispositif
Estradiol (DCI) hémihydraté exprimé en estradiol 
1,17 mg
Dispositif à 100 µg/24 h :p dispositif
Estradiol (DCI) hémihydraté exprimé en estradiol 
1,56 mg
Excipients (communs) : Matrice adhésive : adhésif acrylique, adhésif siliconé, alcool oléique, dipropylène glycol et povidone (E 1201). Support protecteur : copolymère d'éthylène/vinyl acétate et copolymère stratifié de chlorure de vinylidène/méthyl acrylate. Membrane libératrice : film polyester recouvert d'un fluoropolymère.

Indications


DCINDICATIONS 
Vivelledot 25, 37,5, 50, 75 et 100 µg/24 h :
Traitement hormonal substitutif (THS) des symptômes de déficit en estrogènes chez les femmes ménopausées.
L'expérience de ce traitement chez les femmes de plus de 65 ans est limitée.
Vivelledot 50, 75 et 100 µg/24 h :
Prévention de l'ostéoporose post-ménopausique chez la femme ayant un risque accru de fracture ostéoporotique et présentant une intolérance ou une contre-indication aux autres traitements indiqués dans la prévention de l'ostéoporose.
L'expérience de ce traitement chez les femmes de plus de 65 ans est limitée.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Vivelledot n'est pas indiqué au cours de la grossesse. La découverte d'une grossesse au cours du traitement par Vivelledot impose l'arrêt immédiat du traitement.

A ce jour, la plupart des études épidémiologiques n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène ou fœtotoxique chez les femmes enceintes exposées par mégarde à des doses thérapeutiques d'estrogènes.


Allaitement :

Vivelledot n'est pas indiqué au cours de l'allaitement.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Vivelledot n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

En raison du mode d'application, un surdosage aigu est peu probable.

Les symptômes les plus fréquents lors d'un surdosage au cours d'une utilisation clinique sont une tension mammaire et/ou des saignements vaginaux. Dans de tels cas, il faut envisager de diminuer la dose. Le retrait du dispositif transdermique permet une disparition rapide des effets d'un surdosage.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Estrogènes (code ATC : G03CA03).

Le principe actif de Vivelledot, 17 ß-estradiol de synthèse, est chimiquement et biologiquement identique à l'estradiol endogène humain. Il remplace l'arrêt de production des estrogènes chez les femmes ménopausées et soulage les symptômes climatériques de la ménopause.

Soulagement des symptômes liés au déficit estrogénique :
Le soulagement des symptômes de la ménopause a été obtenu dès les premières semaines de traitement.
Prévention de l'ostéoporose (pour Vivelledot 50, 75 et 100 µg/24 h) :
Les estrogènes préviennent la perte osseuse liée à la ménopause ou à une ovariectomie.
Une carence estrogénique à la ménopause est associée à une augmentation du remodelage osseux et une diminution de la masse osseuse. L'effet des estrogènes sur la densité minérale osseuse est dose-dépendant. La protection apparaît être efficace aussi longtemps que le traitement est utilisé. Après interruption du THS, la perte osseuse revient à un taux similaire à celui d'une patiente non traitée.
L'étude WHI et les méta-analyses ont montré que l'utilisation actuelle des estrogènes, seuls ou en association avec un progestatif (donné principalement à des femmes en bonne santé) réduit le risque de fracture vertébrale, de hanche et des autres fractures ostéoporotiques. Le THS peut aussi prévenir les fractures chez les femmes ayant une faible densité osseuse et/ou une ostéoporose établie, mais la preuve en est limitée.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
Une dose plus faible d'estradiol est nécessaire pour obtenir des concentrations plasmatiques thérapeutiques par voie transdermique par rapport à la voie orale. Par contre, les taux plasmatiques d'estrone et de ses conjugués sont plus faibles avec la voie transdermique.
Dans des études menées chez des femmes ménopausées, les taux sériques d'estradiol ont été mesurés après l'application de Vivelledot de 25, 37,5, 50 et 100 microgrammes/24 h dispositifs transdermiques. Les pics sériques d'estradiol moyens obtenus (Cmax) ont été approximativement de 25 picogrammes/ml, 35 picogrammes/ml, 50-55 picogrammes/ml et 95-105 picogrammes/ml respectivement. Une proportionnalité des paramètres pharmacocinétiques de l'estradiol en fonction des doses administrées par voie transdermique a été établie.
Après administration répétée du dispositif de Vivelledot 50 microgrammes/24 h les valeurs des Cmax et Cmin à l'état d'équilibre sont de 57 et 28 picogrammes/ml, respectivement pour l'estradiol et de 42 et 31 picogrammes/ml respectivement pour l'estrone.
Distribution :
L'estradiol est lié à plus de 50 % aux protéines plasmatiques telles que la protéine de transport des hormones sexuelles et l'albumine. Seuls 2 % sont libres et biologiquement actifs.
Biotransformation :
L'estradiol appliqué par voie transdermique est métabolisé de la même façon que l'hormone endogène. L'estradiol est principalement métabolisé dans le foie et ses principaux métabolites sont l'estrone, puis plus tard l'estriol, l'épiestriol et le catéchol et leurs conjugués (glucuronides, sulfates). Les isoformes du cytochrome P450 CYP1A2 et CYP3A4 catalysent l'hydroxylation de l'estradiol en estriol. L'estriol est glucuroconjugué par l'UGT1A1 et l'UGT2B7 chez l'être humain. Les métabolites de l'estradiol subissent un cycle entérohépatique.
Élimination :
Les sulfates et les esters glucuronides ainsi qu'une faible proportion d'estradiol et de plusieurs autres métabolites sont éliminés dans les urines. Seule une petite quantité est éliminée dans les fèces. La demi-vie de l'estradiol étant courte (environ 1 heure), les concentrations sériques d'estradiol et d'estrone reviennent à leurs valeurs initiales dans les 24 heures qui suivent le retrait du dispositif.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Le profil toxicologique de l'estradiol est connu. L'administration continue à long terme d'estrogènes naturels et synthétiques chez certaines espèces animales augmente la fréquence des cancers du sein, de l'utérus, du col utérin, du vagin, des testicules et du foie ainsi que la fréquence des tumeurs lymphoïdes et hypophysaires.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
2 ans.

Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

A conserver dans le sachet et la boîte d'origine.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Les dispositifs transdermiques doivent être pliés en deux avec le côté adhésif vers l'intérieur, et jetés en toute sécurité et hors de la portée et de la vue des enfants. Tous les dispositifs transdermiques utilisés ou non utilisés doivent être éliminés conformément aux exigences locales ou retournés à la pharmacie, de préférence dans l'emballage d'origine.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE II
AMM3400936557475 (2004, RCP rév 06.05.2019) 25 µg.
3400935858054 (2002, RCP rév 06.05.2019) 37,5 µg.
3400935858344 (2002, RCP rév 06.05.2019) 50 µg.
3400935858634 (2002, RCP rév 06.05.2019) 75 µg.
3400935859006 (2002, RCP rév 06.05.2019) 100 µg.
  
Prix :5,86 euros (disp à 25, 37,5, 50, 75, 100 µg/24 h, bte de 8).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Titulaire de l'AMM : Novartis Pharma SAS, 8-10, Rue Henri-Sainte-Claire-Deville, CS 40150, 92563 Rueil-Malmaison cdx.

Exploitant :

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
DERMESTRIL 25 µg/24 h disp transderm II 65%
OESCLIM 25 µg/24 h (5 mg/11 cm²) disp transderm II 65%
THAIS 25 µg/24 h disp transderm II 65%