EURELIX 6 mg gél gastrorésis

Mise à jour : 20 Janvier 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Cardiologie - Angéiologie : Antihypertenseurs : Diurétiques : Diurétiques de l'anse : Pirétanide : Urologie - Néphrologie - Diurétiques : Diurétiques de l'anse (Pirétanide)
Classification ATC :
SYSTEME CARDIOVASCULAIRE : DIURETIQUES - DIURETIQUES DE L'ANSE : SULFAMIDES NON ASSOCIES (PIRETANIDE)
Statut
Commercialisé
Excipients : sphères de sucre, amidon de maïs, povidone, gomme laque, acide stéarique, oxyde d'aluminium hydraté
Colorant (gélule) : fer jaune oxyde, érythrosine, indigotine, titane dioxyde
Enveloppe de la gélule : gélatine
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : saccharose
AMM3322247
Présentation(s)EURELIX 6 mg Gél gastro-rés Plq/30
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Gélule gastrorésistante :  Boîte de 30, sous plaquettes.


Composition


COMPOSITION 
 p gélule
Pirétanide (DCI) 
6 mg
Excipients : microgranules neutres (saccharose, amidon de maïs), povidone, gomme laque, acide stéarique, oxyde d'aluminium hydraté. Enveloppe de la gélule : oxyde de fer jaune (E172), érythrosine (E127), indigotine (E132), dioxyde de titane (E171), gélatine.

Excipient à effet notoire : saccharose.

Indications


DCINDICATIONS 
Traitement de l'hypertension artérielle.
Le pirétanide garde son efficacité chez l'insuffisant rénal à condition d'augmenter la posologie.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

En l'absence de données, le pirétanide est contre-indiqué chez la femme enceinte.


Allaitement :

Le pirétanide est contre-indiqué pendant l'allaitement, car il est excrété dans le lait maternel.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Le traitement avec ce médicament demande des contrôles médicaux réguliers.
Des réactions variables selon les individus peuvent perturber la capacité de réaction de certains patients, spécialement en début de traitement, ou lors de l'association à d'autres médicaments ou à l'alcool. Par conséquent, l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines peut être diminuée.

Surdosage


DCSURDOSAGE 
Symptômes de l'intoxication :
Une hypovolémie par déshydratation et des troubles électrolytiques peuvent être observés en cas de surdosage.
La perte rapide d'eau et d'électrolytes peut s'accompagner d'un délire.
L'augmentation soudaine du flux urinaire peut provoquer une rétention d'urine avec distension importante de la vessie, chez les patients avec hypertrophie de la prostate, par exemple.
Conduite à tenir en cas d'intoxication :
Le traitement consiste en une compensation des pertes et une surveillance de l'équilibre hydroélectrolytique et des fonctions métaboliques.
Pour les patients dont la miction est altérée (hypertrophie de la prostate), il est essentiel de s'assurer que l'excrétion urinaire est correcte.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : diurétiques de l'anse, code ATC : C03CA03.

Le pirétanide agit au niveau du versant luminal de la branche ascendante de l'anse de Henlé où il inhibe le cotransport Na+-K+/2Cl- et donc la réabsorption du chlore et du sodium. Il possède une action accessoire au niveau du tube proximal.

Il augmente le flux sanguin rénal au profit de la zone corticale. Cette propriété présente un intérêt particulier en cas d'association avec les bêta-bloquants qui peuvent avoir l'effet inverse.

Il n'altère pas la filtration glomérulaire. L'action salidiurétique croît proportionnellement aux doses administrées avec une très faible variabilité interindividuelle. Elle persiste en cas d'insuffisance rénale.

Il possède une action hémodynamique se caractérisant par la diminution de la pression capillaire pulmonaire avant même l'apparition de toute diurèse, et par l'augmentation de la capacité de stockage du lit vasculaire veineux mise en évidence par pléthysmographie (ces propriétés ont été particulièrement étudiées par voie IV).

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

Cette forme galénique spéciale (répartition homogène du pirétanide sur la surface de microgranules et enrobage de gomme laque) permet un étalement dans le temps de l'effet diurétique et natriurétique en conservant l'effet global.

La biodisponibilité relative des gélules à libération prolongée par rapport aux comprimés est de 85 à 90 %.

La concentration plasmatique maximale est atteinte en 2 heures.

Le pirétanide est fixé à 96 % sur les protéines plasmatiques et principalement sur l'albumine.

Il est faiblement métabolisé.

Il s'élimine essentiellement par voie urinaire : environ 80 % de la dose administrée sont retrouvés dans les urines principalement sous forme inchangée. La demi-vie est de 60 minutes après administration orale et de 40 minutes après administration intraveineuse. Elle est doublée chez l'insuffisant rénal mais l'élimination extra-rénale (biliaire) est susceptible de compenser cette réduction d'élimination.

Le pirétanide est faiblement dialysable.

Chez l'insuffisant hépatique présentant une ascite, le pirétanide est absorbé plus lentement, les autres paramètres pharmacocinétiques étant inchangés.

L'insuffisance cardiaque ne modifie aucun des paramètres pharmacocinétiques du pirétanide.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 30 °C.

Conserver les plaquettes dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Pas d'exigences particulières.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE II
AMM3400933222475 (1989, RCP rév 30.08.2018).
  
Prix :6,18 euros (30 gélules).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié