NUVARING 15 µg/120 µg/24 h syst diffus vagin

Mise à jour : 03 Septembre 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Gynécologie - Obstétrique : Contraception : Contraceptifs hormonaux - Estroprogestatifs : Voie vaginale (Ethinylestradiol + étonogestrel)
Classification ATC :
SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES : AUTRES MEDICAMENTS GYNECOLOGIQUES - CONTRACEPTIFS A USAGE TOPIQUE : CONTRACEPTIFS INTRAVAGINAUX (ANNEAU VAGINAL AVEC PROGESTATIF ET ESTROGENE)
Statut
Commercialisé
Excipients : copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle, magnésium stéarate
AMM
Présentation(s)NUVARING 15 µg/120 µg/24 h Système diffusion vaginale 3Sach/1+3applic
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR
AMM
Présentation(s)NUVARING 15 µg/120 µg/24 h Système diffusion vaginale Sach/1+applic
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR
AMM3630836
Présentation(s)NUVARING 15 µg/120 µg/24 h Système diffusion vaginale Sach/3
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR
AMM3630836
Présentation(s)NUVARING 15 µg/120 µg/24 h Système diffusion vaginale Sach/3
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Système de diffusion vaginal à 15 µg/120 µg/24 h (anneau vaginal souple, transparent, quasiment incolore, dont le diamètre externe est de 54 mm et le diamètre de section de 4 mm) :  Sachets*, boîtes de 1 anneau ou de 3 anneaux et boîtes de 1 anneau +  applicateur ou 3 anneaux + applicateurs.

*  Le sachet est étanche et peut être refermé.
Applicateur NuvaRing : Fourni séparément ou inclus dans l'emballage. L'applicateur NuvaRing peut ne pas être disponible dans tous les pays. L'applicateur est un dispositif en plastique, non stérile, fabriqué à partir d'un polymère de polypropylène contenant un additif de réduction de frottement (moins de 5 %). Il est destiné à un usage unique (c'est-à-dire jetable). Chaque applicateur est emballé individuellement. L'applicateur possède un marquage CE, gravé sur le dispositif. 

Composition


COMPOSITION 
 p anneau
Éthinylestradiol 
2,7 mg
Étonogestrel 
11,7 mg
Excipients : copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle (28 % d'acétate de vinyle), copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle (9 % d'acétate de vinyle), stéarate de magnésium.

Chaque anneau libère en moyenne 15 µg d'éthinylestradiol et 120 µg d'étonogestrel par 24 heures, pendant une période de 3 semaines.

Indications


DCINDICATIONS 
Contraception.
NuvaRing est destiné aux femmes en âge de procréer. La sécurité et l'efficacité ont été établies chez des femmes âgées de 18 à 40 ans.
La décision de prescrire NuvaRing doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thromboembolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à NuvaRing en comparaison aux autres comparatifs hormonaux combinés (CHC) (cf Contre-indications, Mises en garde et Précautions d'emploi).

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Fertilité :

NuvaRing est indiqué pour prévenir les grossesses. Si la femme veut arrêter NuvaRing pour débuter une grossesse, il lui est conseillé d'attendre d'avoir eu un cycle naturel avant d'essayer de concevoir car cela facilitera le calcul de la date de la naissance.


Grossesse :

NuvaRing n'est pas indiqué pendant la grossesse. Si une grossesse survient lors de l'utilisation de NuvaRing, l'anneau devra être retiré. De larges études épidémiologiques n'ont pas montré d'augmentation du risque de malformation chez les enfants nés de femmes ayant utilisé des COC avant la grossesse, ni d'effet tératogène chez les femmes ayant utilisé des COC par mégarde au début de la grossesse.

Une étude clinique chez un nombre restreint de femmes a montré que malgré l'administration intravaginale, les concentrations intra-utérines des stéroïdes contraceptifs chez les utilisatrices de NuvaRing sont comparables aux concentrations observées chez les utilisatrices de COC (cf Pharmacocinétique). L'expérience clinique des conséquences des grossesses exposées à NuvaRing n'est pas connue.

L'augmentation du risque de TEV en période post-partum doit être prise en compte lors de la reprise de NuvaRing (cf Posologie et Mode d'administration, Mises en garde et Précautions d'emploi).


Allaitement :

Les estrogènes peuvent influencer la lactation en diminuant la quantité du lait maternel et en modifiant sa composition. Par conséquent, l'utilisation de NuvaRing n'est pas recommandée chez les femmes qui allaitent. De faibles quantités de stéroïdes contraceptifs et/ou de leurs métabolites peuvent passer dans le lait mais il n'existe aucun élément indiquant un effet néfaste sur la santé des nourrissons.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Compte tenu du profil pharmacodynamique, NuvaRing n'a aucun effet ou un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Aucun effet indésirable grave n'a été observé suite à un surdosage avec les contraceptifs hormonaux. Les symptômes pouvant apparaître dans ce cas sont : nausées, vomissements et, chez les jeunes filles, légers saignements vaginaux. Il n'existe aucun antidote ; le traitement doit être symptomatique.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Autres produits gynécologiques, contraceptifs intravaginaux, anneau vaginal contenant un progestatif et un estrogène (code ATC : G02BB01).

Mécanisme d'action :
NuvaRing contient de l'étonogestrel et de l'éthinylestradiol. L'étonogestrel est un progestatif dérivé de la 19-nortestostérone ; il se lie avec une grande affinité aux récepteurs de la progestérone au niveau des organes cibles. L'éthinylestradiol est un estrogène largement utilisé dans les contraceptifs. L'effet contraceptif de NuvaRing repose sur divers mécanismes, le plus important étant l'inhibition de l'ovulation.
Sécurité et efficacité clinique :
Des essais cliniques ont été réalisés à travers le monde (États-Unis, Europe, et Brésil) chez des femmes entre 18 et 40 ans. L'efficacité contraceptive semble au moins comparable à l'efficacité connue des contraceptifs oraux combinés. Le tableau suivant montre les indices de Pearl (nombre de grossesses pour 100 années-femme) retrouvés dans les études cliniques avec NuvaRing :
Méthode d'analyseIndice de PearlIC 95 %Nombre de cycles
ITT(1) (utilisatrices + échecs de la méthode) 0,960,64-1,3937 977
PP(2) (échecs de la méthode)0,640,35-1,0728 723
(1)  Intention de traiter.
(2)  Per protocol.
Le risque de cancer de l'endomètre et des ovaires est diminué avec l'utilisation de COC fortement dosés (0,05 mg d'éthinylestradiol). Il reste à déterminer si ceci s'applique aussi à des contraceptifs faiblement dosés comme NuvaRing.
Profil de saignements :
Une vaste étude comparative avec un contraceptif oral contenant 150 µg de lévonorgestrel/30 µg d'éthinylestradiol (n = 512 vs n = 518) évaluant le profil des saignements vaginaux sur 13 cycles a montré une faible incidence des spottings ou des saignements irréguliers chez les utilisatrices de NuvaRing (2,0 - 6,4 %). De plus, les hémorragies de privation sont survenues exclusivement pendant l'intervalle sans anneau chez la plupart des utilisatrices (58,8 - 72,8 %).
Effets sur la densité minérale osseuse :
Les effets de NuvaRing (n = 76) sur la densité minérale osseuse (DMO) ont été étudiés chez la femme en comparaison à un dispositif intra-utérin non hormonal (DIU) [n = 31] sur une période de 2 ans. Aucun effet indésirable sur la masse osseuse n'a été observé.
Population pédiatrique :
La sécurité et l'efficacité de NuvaRing n'ont pas été étudiées chez les adolescentes de moins de 18 ans.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Étonogestrel :
Absorption :
L'absorption au niveau de la muqueuse vaginale de l'étonogestrel libéré par NuvaRing est rapide. Des concentrations sériques maximales d'étonogestrel d'environ 1700 pg/ml sont atteintes environ une semaine après l'insertion. Les concentrations sériques présentent de légères fluctuations et diminuent lentement jusqu'à environ 1600 pg/ml après 1 semaine, 1500 pg/ml après 2 semaines et 1400 pg/ml après 3 semaines d'utilisation. La biodisponibilité absolue est d'environ 100 %, ce qui est supérieur à celle observée après administration par voie orale. Les taux cervicaux et intra-utérins d'étonogestrel ont été mesurés chez un nombre restreint de femmes utilisant NuvaRing ou un contraceptif oral contenant 0,150 mg de désogestrel et 0,020 mg d'éthinylestradiol. Les taux observés étaient comparables dans les 2 groupes.
Distribution :
L'étonogestrel est lié à l'albumine sérique et à la « sex hormone binding globulin » (SHBG). Le volume de distribution apparent de l'étonogestrel est de 2,3 l/kg.
Biotransformation :
L'étonogestrel est métabolisé par les voies connues du métabolisme des stéroïdes. La clairance sérique apparente est d'environ 3,5 l/heure. Aucune interaction directe n'a été constatée avec l'éthinylestradiol administré de manière concomitante.
Élimination :
Les concentrations sériques d'étonogestrel diminuent en deux phases. La phase d'élimination terminale se caractérise par une demi-vie d'environ 29 heures. L'étonogestrel et ses métabolites sont éliminés par voie urinaire et par voie biliaire avec un ratio de 1,7/1. La demi-vie d'élimination des métabolites est d'environ 6 jours.
Éthinylestradiol :
Absorption :
L'absorption au niveau de la muqueuse vaginale de l'éthinylestradiol libéré par NuvaRing est rapide. Des concentrations sériques maximales d'environ 35 pg/ml sont atteintes 3 jours après l'insertion et diminuent jusqu'à 19 pg/ml après 1 semaine, 18 pg/ml après 2 semaines et 18 pg/ml après 3 semaines d'utilisation. L'exposition systémique mensuelle à l'éthinylestradiol (AUC 0-∞) avec NuvaRing est 10,9 ng × h/ml. La biodisponibilité absolue est d'environ 56 %, ce qui est comparable à l'administration de l'éthinylestradiol par voie orale. Les taux cervicaux et intra-utérins d'éthinylestradiol ont été mesurés chez un nombre restreint de femmes utilisant NuvaRing ou un contraceptif oral contenant 0,150 mg de désogestrel et 0,020 mg d'éthinylestradiol. Les taux observés étaient comparables dans les 2 groupes.
Distribution :
L'éthinylestradiol est fortement lié à l'albumine sérique, mais de manière non spécifique. Le volume de distribution apparent est d'environ 15 l/kg.
Biotransformation :
L'éthinylestradiol est principalement métabolisé par hydroxylation aromatique mais il existe une grande variété de métabolites hydroxylés et méthylés. Ceux-ci sont présents sous forme de métabolites libres et sous forme sulfo ou glucuronoconjugués. La clairance apparente est de 35 l/h environ.
Élimination :
Les concentrations sériques d'éthinylestradiol diminuent en deux phases. La phase d'élimination terminale se caractérise par une variation individuelle importante de la demi-vie, aboutissant à une médiane de demi-vie d'environ 34 heures. L'éthinylestradiol, sous forme inchangée, n'est pas éliminé ; les métabolites de l'éthinylestradiol sont éliminés par voie urinaire et par voie biliaire avec un ratio de 1,3/1. La demi-vie d'élimination des métabolites est d'environ 1,5 jour.
Populations spécifiques :

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les données non cliniques avec l'éthinylestradiol et l'étonogestrel issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, toxicologie en administration répétée, génotoxicité, cancérogenèse, et des fonctions de reproduction n'ont pas révélé de risque particulier pour l'Homme, autres que ceux déjà connus.

Évaluation du risque environnemental :
Des études d'évaluation du risque environnemental ont montré que le 17α-éthinylestradiol et l'étonogestrel peuvent présenter un risque pour les organismes vivant dans les eaux de surface (cf Modalités de manipulation et d'élimination).

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
40 mois.
  • Avant la délivrance à la patiente : 3 ans.
    À conserver au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C).
  • Au moment de la délivrance à la patiente : le pharmacien inscrit la date de délivrance sur les articles de conditionnement. Le produit ne doit pas être inséré plus de 4 mois après la date de délivrance, mais dans tous les cas avant la date de péremption, la date la plus précoce devant être respectée.
  • Après la délivrance à la patiente : 4 mois.
    À conserver à une température en dessous de 30 °C, et dans le conditionnement primaire d'origine, à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 
NuvaRing :
(Cf Posologie et Mode d'administration).
Le pharmacien doit préciser la date de délivrance sur les articles de conditionnement. Il est recommandé pour la présentation par 3 sachets d'indiquer cette date sur l'étui et sur chaque sachet. NuvaRing ne doit pas être inséré plus de 4 mois après la date de délivrance mais dans tous les cas avant la date de péremption, la date la plus précoce devant être respectée. Après retrait, NuvaRing devra être conservé dans le sachet refermable. NuvaRing devra être jeté avec les déchets domestiques normaux de manière à éviter tout contact accidentel. Ce médicament peut présenter un risque pour l'environnement (cf Sécurité préclinique). NuvaRing ne devra pas être jeté dans les toilettes. Les anneaux non utilisés (périmés) doivent être éliminés conformément à la réglementation en vigueur.
Applicateur NuvaRing :
L'applicateur NuvaRing ne doit pas être réutilisé ; il est conçu pour un usage unique. Si l'applicateur tombe accidentellement, il doit être lavé avec de l'eau froide à tiède (pas d'eau chaude). L'applicateur doit être jeté avec les déchets ménagers traditionnels immédiatement après utilisation. Il ne doit pas être jeté dans les toilettes.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400936308138 (2003, RCP rév 12.04.2019) 1 anneau.
3400936308367 (2003, RCP rév 12.04.2019) 3 anneaux.
3400930102886 (2003, RCP rév 12.04.2019) 1 anneau + 1 applicateur.
3400930102893 (2003, RCP rév 12.04.2019) 3 anneaux + 3 applicateurs.
Mis sur le marché en avril 2004.
Non remb Séc soc. Non agréé collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
ETONOGESTREL/ETHINYLESTRADIOL MYLAN 120 µg/15 µg/24 h syst diffus vagin I NR Générique
ETORING 15 µg/120 µg/24 h syst diffus vagin I NR Générique