CASODEX 50 mg cp enr

Mise à jour : 31 Mars 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Urologie - Néphrologie - Cancer de la prostate : Antiandrogènes (Bicalutamide)
Cancérologie - Hématologie : Antinéoplasiques : Hormonothérapie - Antihormones et apparentés : Antiandrogènes (Bicalutamide)
Classification ATC :
ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS : THERAPEUTIQUE ENDOCRINE - ANTIHORMONES ET APPARENTES : ANTIANDROGENES (BICALUTAMIDE)
Statut
Commercialisé
Excipients : sodium carboxyméthylamidon, povidone, magnésium stéarate
Colorant (enrobage) : titane dioxyde
Enrobage : hypromellose, macrogol 300
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : lactose monohydrate
AMM3391633
Présentation(s)CASODEX 50 mg Cpr enr Plq/30
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 100%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Comprimé enrobé à 50 mg (blanc) :  Boîte de 30, sous plaquettes thermoformées.

Composition


COMPOSITION 
 p cp
Bicalutamide (DCI) 
50 mg
Excipients : Noyau : lactose monohydraté, carboxyméthylamidon sodique, polyvidone, stéarate de magnésium. Enrobage : hypromellose, macrogol 300, dioxyde de titane (E 171).

Excipient à effet notoire : lactose monohydraté.

Indications


DCINDICATIONS 
Cancer de la prostate métastasé :
Cancer de la prostate métastasé, en association à une castration médicale ou chirurgicale.
Cancer de la prostate localement avancé :
Casodex est indiqué chez les patients atteints d'un cancer de la prostate localement avancé, à haut risque de progression de la maladie, soit en traitement seul, soit en traitement adjuvant à la prostatectomie radicale ou à la radiothérapie (cf Pharmacodynamie).

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Le bicalutamide est contre-indiqué chez les femmes et il ne doit pas être donné chez les femmes enceintes.


Allaitement :

Le bicalutamide est contre-indiqué chez les femmes qui allaitent.

Fertilité :

Une altération réversible de la fertilité masculine a été observée dans des études chez les animaux (cf Sécurité préclinique). On peut supposer qu'il existe une période de baisse de la fertilité ou d'infertilité chez l'Homme.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Le bicalutamide n'est pas susceptible d'avoir des effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Cependant, le traitement pouvant provoquer des sensations vertigineuses ou une somnolence, les patients présentant ces effets indésirables doivent être prudents.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Il n'y a aucune expérience de surdosage chez l'homme. Il n'existe pas d'antidote spécifique, le traitement doit être symptomatique. La dialyse est inefficace étant donné que le bicalutamide est fortement lié aux protéines et n'est pas retrouvé sous forme inchangée dans les urines. Il convient de mettre en œuvre un traitement symptomatique, y compris surveillance fréquente des signes vitaux.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Antiandrogènes, code ATC : L02BB03.

(L : Antinéoplasiques et immunomodulateurs).

Mécanisme d'action :

Casodex est un antiandrogène non stéroïdien, spécifique des récepteurs androgéniques, dépourvu de toute autre activité endocrinienne.

Effets pharmacodynamiques :

Il induit une régression du cancer prostatique en bloquant, au niveau des récepteurs, l'activité des androgènes. Au plan clinique, l'arrêt de Casodex peut entraîner un syndrome de retrait chez certains patients.

Efficacité et sécurité clinique :

Casodex (bicalutamide) 150 mg a été étudié chez des patients présentant un cancer de la prostate non métastatique, localisé (T1-T2, N0 ou NX, M0) ou localement avancé (T3-T4, tout N, M0 ; T1-T2, N+, M0). Il a fait l'objet d'une analyse combinée de 3 études contrôlées versus placebo, en double aveugle, portant sur 8113 patients. Dans ces études, Casodex 150 mg a été donné en traitement hormonal immédiat ou en traitement adjuvant à une prostatectomie radicale ou à une radiothérapie (principalement irradiation externe).

A 9,7 ans de suivi médian, 36,6 % des patients traités par Casodex et 38,17 % des patients traités par placebo ont montré une progression objective de leur maladie (HR = 0,847 [0,788 ; 0,91], p = 0,001), mais il n'existe pas de différence significative en termes de survie globale entre les deux groupes.

Une réduction du risque de progression de la maladie objective a été observée dans la plupart des groupes de patients atteints d'une maladie au stade localement avancé, mais elle était plus prononcée chez les patients à haut risque de progression de la maladie. Par conséquent, les cliniciens pourraient décider que la stratégie médicale optimale pour un patient à risque faible de progression de la maladie, en particulier en traitement adjuvant à une prostatectomie radicale, soit de différer le traitement hormonal à l'apparition des signes de progression de la maladie.

Les données de survie sans progression et de survie globale, basée sur la méthode de Kaplan Meier, pour des patients au stade localement avancé sont résumées dans les tableaux ci-après :


Tableau 1 : Progression de la pathologie pour des patients au stade localement avancé en fonction du temps et du traitement reçu
Population analysée
TraitementÉvénementsHR [IC 95 %]p-value
(%) à 3 ans(%) à 5 ans(%) à 7 ans(%) à 10 ans
Abstention surveillance (n = 657)
Casodex 150 mg19,7 %36,3 %52,1 %73,2 %0,67 [0,56 ; 0,80]< 0,001
Placebo39,8 %59,7 %70,7 %79,1 %
Radiothérapie (n = 305)
Casodex 150 mg13,9 %33,0 %42,1 %62,7 %0,62 [0,47 ; 0,8]0,001
Placebo30,7 %49,4 %58,6 %72,2 %
Prostatectomie radicale (n = 1719)
Casodex 150 mg7,5 %14,4 %19,8 %29,9 %0,85 [0,71 ; 1,01]0,065
Placebo11,7 %19,4 %23,2 %30,9 %

Tableau 2 : Survie globale pour des patients au stade localement avancé en fonction du temps et du traitement reçu
Population analysée
TraitementÉvénementsHR [IC 95 %]p-value
(%) à 3 ans(%) à 5 ans(%) à 7 ans(%) à 10 ans
Abstention surveillance (n = 657)
Casodex 150 mg14,2 %29,4 %42,2 %65,0 %0,89 [0,74 ; 1,07]0,206
Placebo17,0 %36,4 %53,7 %67,5 %
Radiothérapie (n = 305)
Casodex 150 mg8,2 %20,9 %30,0 %48,5 %0,70 [0,51 ; 0,97]0,031
Placebo12,6 %23,1 %38,1 %53,3 %
Prostatectomie radicale (n = 1719)
Casodex 150 mg4,6 %10,0 %14,6 %22,4 %1,03 [0,84 ; 1,26]0,817
Placebo4,2 %8,7%12,6 %20,2 %

Aucune différence en survie globale n'a été observée à 9,7 ans de suivi médian avec 31,4 % de mortalité (HR = 1,01 ; 95 % IC 0,94 à 1,09).

Pour les patients au stade localisé traités par Casodex, il n'existe pas de différence significative sur la survie sans progression ni sur la survie globale. Une analyse en sous-groupe suggère une tendance à une diminution de la survie avec le Casodex par rapport au placebo dans le sous-groupe « stade localisé et abstention/surveillance » (HR = 1,15 ; 95 % IC 1,00 à 1,32). Sur la base de ces résultats, le rapport bénéfice/risque d'un traitement par Casodex n'est donc pas positif chez les patients atteints d'une maladie au stade localisé. (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).

Casodex est un racémique dont l'activité anti-androgène appartient presque exclusivement à l'énantiomère (R).

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :

Casodex est bien absorbé après administration orale. La prise de nourriture n'a entraîné aucun effet cliniquement significatif sur la biodisponibilité.

Distribution :

Casodex est fortement lié aux protéines plasmatiques et est essentiellement métabolisé par voie hépatique (oxydation et glycuroconjugaison). Ses métabolites sont éliminés par voies rénale et biliaire en proportions approximativement égales.

Biotransformation :

L'énantiomère (S) est éliminé beaucoup plus rapidement que l'énantiomère (R), dont la demi-vie plasmatique d'élimination est d'environ une semaine.

Après administration orale répétée (50 mg/jour), la concentration plasmatique au plateau est de l'ordre de 9 µg/ml, correspondant à une concentration environ 10 fois supérieure à celle obtenue après une prise unique. Au plateau plasmatique de concentration, la forme (R) représente 99 % des deux énantiomères circulants.

Élimination :

Dans une étude clinique, la concentration moyenne de bicalutamide R dans le liquide séminal des hommes recevant Casodex (150 mg/jour) était de 4,9 microgrammes/ml. La quantité de bicalutamide potentiellement délivrée au partenaire féminin pendant l'acte sexuel est faible et de l'ordre de 0,3 microgrammes/kg. Ceci est en dessous du seuil pouvant entraîner des modifications chez les descendants d'animaux de laboratoire.

Populations particulières :

Les paramètres pharmacocinétiques de l'énantiomère (R) ne sont pas modifiés par l'âge, l'insuffisance rénale, et l'insuffisance hépatique légère à modérée. En cas d'insuffisance hépatique sévère, l'élimination est ralentie (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Chez l'animal, le bicalutamide est un anti-androgène puissant et un inducteur de l'enzyme oxydative mixte. Des modifications au niveau des organes cibles, dont une induction tumorale (cellules de Leydig, thyroïde, foie), sont liées à ces activités.

Chez l'homme, cette induction enzymatique n'a pas été observée et aucun de ces résultats n'est considéré comme pertinent pour le traitement des patients atteints d'un cancer de la prostate.

L'atrophie des tubules séminifères des testicules est un effet de classe attendu avec les anti-androgènes et a été observée pour toutes les espèces étudiées. Chez le chien, une réversibilité complète de l'atrophie testiculaire a été observée au bout de 6 mois, après 12 mois d'administration répétée (étude de toxicité), bien que chez les rats, l'inversion fonctionnelle ait été évidente dans les études de reproduction 7 semaines après la fin d'une période de traitement de 11 semaines.

Chez l'homme, on peut supposer qu'il existe une période de baisse de la fertilité ou d'infertilité.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
5 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas +30 °C.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Pas d'exigences particulières pour l'élimination.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400933916336 (1995, RCP rév 27.01.2020).
  
Prix :37,26 euros (30 comprimés).
Remb Séc soc à 100 % sur la base du TFR : 37,26 euros  (30 cp). Collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
BICALUTAMIDE ACCORD 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE ALMUS 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE ALTER 50 mg cp pellic I 100%
BICALUTAMIDE ARROW LAB 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE BIOGARAN 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE CRISTERS 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE EG 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE EVOLUGEN 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE ISOMED 50 mg cp pellic I NR
BICALUTAMIDE MYLAN 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE RANBAXY 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE SANDOZ 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE TEVA 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE ZENTIVA 50 mg cp pellic I 100% Générique
BICALUTAMIDE ZYDUS 50 mg cp pellic I 100% Générique
ORMANDYL 50 mg cp pellic I 100% Générique