ASMANEX TWISTHALER 200 µg/dose pdre p inhal

Mise à jour : 03 Septembre 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Pneumologie : Asthme et bronchopneumopathies chroniques : Corticoïdes - Voie respiratoire : Poudres pour inhalation (Mométasone)
Classification ATC :
SYSTEME RESPIRATOIRE : MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES - AUTRES MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES, PAR INHALATION : GLUCOCORTICOIDES (MOMETASONE)
Statut
Commercialisé
Excipient : lactose anhydre
AMM3592449
Présentation(s)ASMANEX TWISTHALER 200 µg/dose Pdr inh Inhalat/60Doses
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%
AMM3592449
Présentation(s)ASMANEX TWISTHALER 200 µg/dose Pdr inh Inhalat/60Doses
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Poudre (agglomérats de poudre blanche à blanc cassé) pour inhalation à 200 µg/dose : Inhalateur coloré en blanc avec une base rose, boîte de 30 ou de 60 doses.
Poudre (agglomérats de poudre blanche à blanc cassé) pour inhalation à 400 µg/dose : Inhalateur coloré en blanc avec une base bordeaux, boîtes de 30 ou de 60 doses.

Composition


COMPOSITION 
 p dose
Mométasone furoate  
200 µg
ou400 µg
Excipients (communs) : lactose anhydre (contenant des traces de protéines de lait).

Excipient à effet notoire : la dose quotidienne maximale recommandée contient 4,64 mg de lactose.

Indications


DCINDICATIONS 
Asmanex Twisthaler est indiqué chez les adultes et les adolescents âgés de 12 ans et plus dans le traitement continu de l'asthme persistant.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Il n'existe pas de données ou il existe des données limitées sur l'utilisation du furoate de mométasone chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal avec le furoate de mométasone, comme avec les autres glucocorticoïdes, ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (cf Sécurité préclinique).

Comme les autres corticoïdes inhalés, le furoate de mométasone ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que le bénéfice potentiel pour la mère justifie le risque éventuel pour le fœtus ou le nourrisson. Les nourrissons nés de mères ayant reçu des corticoïdes pendant la grossesse doivent être étroitement surveillés afin de prévoir l'éventualité d'une insuffisance surrénale.


Allaitement :

On ne sait pas si le furoate de mométasone et ses métabolites sont excrétés dans le lait maternel.

Les données pharmacodynamiques/toxicologiques disponibles chez l'animal ont mis en évidence l'excrétion du furoate de mométasone dans le lait (cf Sécurité préclinique). Une décision doit être prise soit d'interrompre l'allaitement, soit d'interrompre/de s'abstenir du traitement par le furoate de mométasone en prenant en compte le bénéfice de l'allaitement pour l'enfant au regard du bénéfice du traitement pour la femme.

Fertilité :

Dans les études de reproduction chez le rat, aucun effet n'a été observé sur la fertilité (cf Sécurité préclinique).


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Asmanex Twisthaler n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

En raison de la faible biodisponibilité systémique de ce produit, un surdosage ne conduit pas à la mise en place d'un traitement particulier, mais à une simple surveillance clinique. La corticothérapie sera ensuite reprise à dose adaptée. Des doses excessives de corticoïdes administrées par inhalation ou par voie orale peuvent entraîner une freination de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien.

Prise en charge :
La prise en charge d'un surdosage du furoate de mométasone par voie inhalée inclut la surveillance de la fonction surrénale. Le traitement par le furoate de mométasone à une dose suffisante pour contrôler l'asthme pourra ensuite être repris.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeuthique : Autres antiasthmatiques inhalants, Glucocorticoïdes (code ATC : R03BA07).

Mécanisme d'action :
Le furoate de mométasone est un glucocorticoïde qui exerce un effet anti-inflammatoire local.
Le mécanisme d'action du furoate de mométasone est probablement lié à sa capacité à inhiber la libération des médiateurs de l'inflammation. In vitro, le furoate de mométasone inhibe la libération des leucotriènes (LT) issus des leucocytes de patients allergiques. Sur les cultures cellulaires, le furoate de mométasone exerce une puissante inhibition de la synthèse et de la libération d'IL-1, IL-5, IL-6, et TNF-alpha ; il exerce également une puissante inhibition sur la production des LT et des cytokines Th2, IL-4 et IL-5, issues des cellules humaines T CD4+.
Effets pharmacodynamiques :
In vitro, il a été mis en évidence une affinité de liaison du furoate de mométasone pour le récepteur humain des glucocorticoïdes environ 12 fois supérieure à celle observée avec la dexaméthasone, 7 fois supérieure à celle de l'acétonide de triamcinolone, 5 fois à celle du budésonide et 1,5 fois à celle de la fluticasone.
Lors d'un essai clinique, il a été montré que le furoate de mométasone inhalé réduisait la réactivité bronchique à l'adénosine monophosphate chez les patients présentant une hyperréactivité. Dans un autre essai, le traitement par Asmanex Twisthaler pendant 5 jours a atténué de façon significative les réponses précoces et tardives après un test de provocation aux allergènes inhalés et a également entraîné une diminution de l'hyperréactivité à la méthacholine induite par un allergène.
Il a également été montré que le traitement par le furoate de mométasone inhalé atténue l'augmentation du nombre des cellules inflammatoires (éosinophiles totaux et activés) dans les crachats induits lors de tests de provocation allergénique et lors des tests à la méthacholine. La signification clinique de ces observations n'est pas établie.
Efficacité et sécurité cliniques :
Chez les patients asthmatiques, il n'a pas été mis en évidence de freination de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien après administration répétée de furoate de mométasone inhalé pendant 4 semaines à des doses allant de 200 microgrammes deux fois par jour à 1200 microgrammes une fois par jour quelle que soit la dose utilisée. Un effet systémique n'était décelé qu'à la dose de 1600 microgrammes par jour.
Au cours des essais cliniques menés à long terme avec des doses allant jusqu'à 800 microgrammes par jour, aucune freination de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien n'a été mise en évidence par les tests à la corticotropine (ACTH) visant à rechercher une réduction du taux de cortisol plasmatique matinal ou une réponse anormale.
Dans un essai clinique sur 28 jours chez 60 patients asthmatiques, l'administration de doses d'Asmanex Twisthaler à 400 microgrammes, 800 microgrammes ou 1200 microgrammes une fois par jour, ou 200 microgrammes deux fois par jour, n'a pas conduit à une diminution statistiquement significative de l'ASC du cortisol plasmatique sur 24 heures.
Les éventuels effets systémiques dus à l'administration deux fois par jour de furoate de mométasone ont été évalués lors d'une étude contrôlée contre placebo qui a comparé l'ASC du cortisol plasmatique sur 24 heures chez 64 patients asthmatiques adultes traités pendant 28 jours par du furoate de mométasone 400 microgrammes deux fois par jour, 800 microgrammes deux fois par jour, ou de la prednisone 10 mg une fois par jour. Le traitement par 400 microgrammes de furoate de mométasone deux fois par jour a réduit les ASC(0-24) de cortisol sérique de 10-25 % par rapport au placebo. Le traitement par 800 microgrammes de furoate de mométasone deux fois par jour a réduit les valeurs d'ASC(0-24) de cortisol sérique de 21-40 % par rapport au placebo. La diminution du cortisol était significativement plus prononcée après l'administration de 10 mg de prednisone une fois par jour qu'avec le placebo ou avec le furoate de mométasone quel que soit le groupe de traitement.
Des essais contrôlés contre placebo en double-aveugle d'une durée de 12 semaines ont montré que le traitement par Asmanex Twisthaler aux posologies comprises entre 200 microgrammes (une fois par jour, le soir) et 800 microgrammes par jour s'est traduit par une amélioration de la fonction pulmonaire déterminée par le VEMS et le DEP, une amélioration du contrôle des symptômes de l'asthme et une diminution du besoin en bêta-2-mimétique inhalé. Chez certains patients, l'amélioration de la fonction pulmonaire a été observée dans les 24 heures suivant le début du traitement, bien que le bénéfice maximum n'ait pas été atteint avant 1 à 2 semaines ou plus. L'amélioration de la fonction pulmonaire s'est maintenue pendant la durée du traitement.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
La biodisponibilité systémique du furoate de mométasone après inhalation est faible chez le volontaire sain, du fait d'une faible absorption au niveau du poumon et du tractus digestif et d'un effet de premier passage important. Les concentrations plasmatiques de la mométasone après inhalation des doses recommandées de 200 microgrammes à 400 microgrammes par jour étaient très variables et en général proches ou inférieures aux limites de quantification (50 pg/ml) de la méthode analytique de dosage utilisée.
Distribution :
Après administration d'un bolus intraveineux, le volume de distribution est de 332 litres. In vitro, la fixation du furoate de mométasone aux protéines est forte, 98 % à 99 % pour des concentrations allant de 5 à 500 ng/ml.
Biotransformation :
La fraction déglutie de furoate de mométasone administré par voie inhalée est absorbée dans le tractus gastro-intestinal et subit un important métabolisme aboutissant à la formation de nombreux métabolites. Il n'y a pas de métabolites majeurs détectables dans le plasma. Sur microsomes hépatiques humains, la mométasone est métabolisée par le cytochrome P450 3A4 (CYP3A4).
Élimination :
Après administration d'un bolus intraveineux, la demi-vie terminale d'élimination du furoate de mométasone est d'environ 4,5 heures. L'administration d'une dose radioactive par inhalation par la bouche est excrétée en majorité dans les féces (74 %) et en moindre quantité dans les urines (8 %).

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les effets indésirables suivants n'ont pas été observés dans les études cliniques, mais ont été constatés chez des animaux soumis à des niveaux d'exposition semblables à ceux utilisés pour l'homme et pourraient avoir une signification clinique.

Toxicologie générale :
Tous les effets observés dans les essais de toxicologie étaient ceux attendus avec cette classe de produits et liés à l'exacerbation des effets pharmacologiques des glucocorticoïdes.
Tératogénicité :
Comme les autres glucocorticoïdes, le furoate de mométasone est tératogène chez les rongeurs et les lapins. Les effets observés ont été l'apparition de hernies ombilicales chez le rat, de fentes palatines chez la souris, d'agénésies de la vésicule biliaire, de hernies ombilicales et de fléchissements des pattes avant chez les lapins. Le gain de poids maternel était diminué. Il a été observé un effet sur la croissance fœtale (faible poids fœtal et/ou ossification retardée) chez les rats, les lapins et les souris, ainsi qu'une baisse de la survie de la progéniture chez les souris.
Fonction de reproduction :
Dans les études sur la fonction de reproduction, l'injection sous-cutanée de furoate de mométasone, à la dose de 15 microgrammes/kg, a entraîné un allongement de la gestation ainsi qu'un travail plus long et difficile avec une réduction de la survie et du poids ou de l'évolution du poids de la progéniture. Il n'y a pas eu d'effet sur la fertilité.
Allaitement :
Le furoate de mométasone est excrété à de faibles doses dans le lait des rates allaitantes.
Cancérogenèse :
Dans des études de cancérogenèse menées chez les souris et les rats, le furoate de mométasone inhalé n'a pas entraîné d'augmentation statistiquement significative de l'incidence des tumeurs.
Génotoxicité :
Des batteries d'études standardisées in vitro et in vivo ont montré que le furoate de mométasone n'a pas d'effet mutagène.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
  • Conditionné pour la vente : 2 ans.
  • Après la première ouverture : 3 mois.

A conserver dans l'emballage extérieur d'origine à l'abri de l'humidité.

Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

A conserver à une température ne dépassant pas 30 °C.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Pas d'exigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400935924322 (2002, RCP rév 14.12.2017) 30 doses à 200 µg.
3400935924490 (2002, RCP rév 14.12.2017) 60 doses à 200 µg.
3400935924551 (2002, RCP rév 13.12.2017) 30 doses à 400 µg.
3400935924612 (2002, RCP rév 13.12.2017) 60 doses à 400 µg.
  
Prix :8,19 euros (30 doses à 200 µg).
16,44 euros (60 doses à 200 µg).
16,44 euros (30 doses à 400 µg).
32,64 euros (60 doses à 400 µg).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié