ADRIBLASTINE 50 mg pdre p sol inj en flacon

Mise à jour : 28 Juin 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Cancérologie - Hématologie : Antinéoplasiques : Chimiothérapie cytotoxique : Inhibiteurs des topo-isomérases - Anti-topo-isomérases II : Anthracyclines et apparentés : intercalants (Doxorubicine)
Classification ATC :
ANTINEOPLASIQUES ET IMMUNOMODULATEURS : ANTINEOPLASIQUES - ANTIBIOTIQUES CYTOTOXIQUES ET APPARENTES : ANTHRACYCLINES ET APPARENTES (DOXORUBICINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : lactose
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : p-hydroxybenzoate de méthyle
AMM3340825
Présentation(s)ADRIBLASTINE 50 mg Pdr sol inj en flacon Fl
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 100%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Poudre pour solution injectable à 10 mg et à 50 mg :  Flacons, boîtes unitaires.

Composition


COMPOSITION 
 par flacon
Doxorubicine chlorhydrate 
10 mg50 mg
Excipients : parahydroxybenzoate de méthyle, lactose.

Excipient à effet notoire : parahydroxybenzoate de méthyle.

Indications


DCINDICATIONS 

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 

Adriblastine est contre-indiqué en cas de grossesse et/ou pendant l'allaitement.

Grossesse :

L'embryotoxicité de la doxorubicine a été confirmée in vitro et in vivo. L'administration de la doxorubicine à des rats femelles avant et pendant la fécondation, la grossesse et l'allaitement, a été toxique pour la femelle et le fœtus.

La toxicité fœtale de la doxorubicine administrée à la femme enceinte a été démontrée. Si une femme reçoit de la doxorubicine durant sa grossesse ou qu'elle devient enceinte alors qu'elle est traitée par la doxorubicine, elle doit être informée des risques encourus par le fœtus.


Allaitement :

La doxorubicine est excrétée dans le lait maternel. Les femmes ne doivent pas allaiter pendant leur traitement par doxorubicine.

Fertilité :

Chez la femme, le traitement par doxorubicine peut causer une stérilité. La doxorubicine peut entraîner une aménorrhée. L'ovulation et les menstruations réapparaissent généralement après l'arrêt du traitement, bien qu'une ménopause précoce puisse apparaître.

Chez l'homme, la doxorubicine est mutagène et peut induire une atteinte chromosomique des spermatozoïdes. Une oligospermie ou une azoospermie peuvent apparaître et être permanentes. Cependant, un retour à la normal du taux de spermatozoïdes a été plusieurs fois rapporté. Cela peut se produire plusieurs années après la fin du traitement. Les hommes traités par doxorubicine doivent utiliser une méthode efficace de contraception.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Les effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés. Cependant, sur la base des effets indésirables notifiés (dont nausées, des vomissements, modifications ECG, troubles électrolytiques), les patients doivent être avertis de ne pas conduire et de ne pas utiliser de machine sans l'avis préalable d'un professionnel de santé.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Anthracyclines et apparentés (code ATC : L01DB01).

Antinéoplasique cytostatique antibiotique de la famille des anthracyclines.

Les études fondamentales ont montré que la doxorubicine se fixe rapidement sur les structures nucléaires de la cellule, bloquant la synthèse de l'ADN et de l'ARN comme agent intercalant au niveau de l'ADN.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

Après administration par voie intraveineuse, la doxorubicine quitte rapidement le plasma sanguin pour se fixer sur les tissus sous forme active, non métabolisée.

La courbe d'élimination plasmatique du produit est triphasique avec une phase initiale rapide, d'une demi-vie d'environ 5 minutes et une phase terminale lente, d'une demi-vie d'environ 36 heures.

La doxorubicine est éliminée essentiellement par l'excrétion biliaire sous forme de produit inchangé et de métabolites (40 à 50 % de la dose en 7 jours).

L'excrétion urinaire est négligeable (environ 10 % de la dose, principalement sous forme de produit inchangé).

Compte tenu de l'élimination hépatobiliaire de la doxorubicine, toute modification de la fonction hépatique peut entraîner une augmentation des taux plasmatiques du produit avec une demi-vie très allongée en cas d'insuffisance hépatique sévère et un risque de toxicité.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 
Carcinogenèse et mutagenèse :
La doxorubicine est génotoxique dans une batterie de tests in vitro ou in vivo. Une augmentation de l'incidence des tumeurs mammaires chez le rat a été rapportée. Il a été également constaté une tendance au retard, voire à l'arrêt, de la maturation folliculaire chez le chien femelle.
Altération de la fertilité :
Dans les études chez l'animal, la doxorubicine a montré des effets toxiques sur les organes de reproduction mâles, se traduisant par une atrophie testiculaire, une dégénérescence diffuse des tubules séminifères et une hypospermie.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

En l'absence d'étude de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments (notamment l'héparine ou les solutions alcalines), excepté ceux précisés à la rubrique Posologie et Mode d'administration.

La doxorubicine ne doit pas être mélangée avec le fluorouracile (par exemple dans la même poche de perfusion ou au site d'injection en Y d'une tubulure de perfusion IV) depuis qu'il a été rapporté que ces médicaments sont incompatibles car un précipité pourrait se former. Si une association de la doxorubicine avec le fluorouracile est nécessaire, il est recommandé de rincer la tubulure IV entre l'administration de ces deux médicaments.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 

Durée de conservation : 3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

A conserver dans l'emballage extérieur d'origine et à l'abri de la lumière.

La conservation au froid peut entraîner la gélification du produit ; il reprend l'aspect d'une solution légèrement visqueuse puis mobile après 2 à 4 heures à température ambiante (15-25 °C).

Après ouverture et/ou dilution et/ou reconstitution : Le produit doit être utilisé immédiatement.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

La manipulation de ce cytotoxique par le personnel infirmier ou médical nécessite un ensemble de précautions permettant d'assurer la protection du manipulateur et de son environnement (cf Posologie et Mode d'administration).

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

En cas de fuite ou de renversement du produit, la surface doit être laissée en contact avec l'hypochlorite de sodium dilué (1 % de chlore libre) puis rincée avec de l'eau.

En cas de contact accidentel de la solution avec la peau, laver immédiatement et abondamment à l'eau savonneuse ou avec une solution de bicarbonate de sodium, et consulter un médecin. Cependant, il convient de ne pas abîmer la peau en frottant avec une brosse.

En cas de contact avec le ou les yeux, retenir la paupière en arrière, rincer abondamment à l'eau pendant au moins 15 minutes, puis consulter un médecin.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription réservée aux spécialistes en oncologie ou en hématologie, ou aux médecins compétents en cancérologie. Médicament nécessitant une surveillance particulière pendant le traitement.
AMM3400933408022 (1991, RCP rév 15.06.2017) poudre pour sol inj 10 mg.
3400933408251 (1991, RCP rév 20.06.2017) poudre pour sol inj 50 mg.
Inscrit sur la liste de rétrocession avec prise en charge à 100 %. Collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié