MIRVASO 3 mg/g gel

Mise à jour : 19 Mai 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Dermatologie - Rosacée : Voie locale (Brimonidine)
Classification ATC :
MEDICAMENTS DERMATOLOGIQUES : AUTRES PREPARATIONS DERMATOLOGIQUES - AUTRES PREPARATIONS DERMATOLOGIQUES : AUTRES MEDICAMENTS DERMATOLOGIQUES (BRIMONIDINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : carbomère, phénoxyéthanol, glycérol, titane dioxyde, sodium hydroxyde, eau purifiée
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : p-hydroxybenzoate de méthyle, propylèneglycol
AMM
Présentation(s)MIRVASO 3 mg/g Gel T PE/Copo/EAA/30g
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR
AMM
Présentation(s)MIRVASO 3 mg/g Gel T PE/Copo/EAA/30g
Conservation
Non agréé aux Collectivités
Remboursement : NR

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Gel à 3 mg/g (aqueux, opaque, de couleur blanche à jaune clair) :  Tube de 30 g muni d'une fermeture de sécurité enfant.

Composition


COMPOSITION 
 p g
Brimonidine 
3,3 mg
(sous forme de tartrate de brimonidine : 5 mg/g)
Excipients : carbomère, parahydroxybenzoate de méthyle (E218), phénoxyéthanol, glycérol, dioxyde de titane, propylèneglycol (E1520), hydroxyde de sodium, eau purifiée.

Excipients à effet notoire : parahydroxybenzoate de méthyle (E218) [1 mg/g], propylèneglycol (E1520)[55 mg/g].

Indications


DCINDICATIONS 
Mirvaso est indiqué dans le traitement symptomatique de l'érythème facial associé à la rosacée chez l'adulte.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Il n'existe pas de données ou il existe des données limitées sur l'utilisation de la brimonidine chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effets délétères directs ou indirects sur la reproduction (cf Sécurité préclinique). Par mesure de précaution, il est préférable d'éviter l'utilisation de Mirvaso pendant la grossesse.


Allaitement :

On ne sait pas si la brimonidine et ses métabolites sont excrétés dans le lait maternel. Un risque pour les nouveau-nés et les nourrissons ne peut être exclu. Mirvaso ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

Fertilité :

Les études animales menées avec la brimonidine n'ont mis en évidence aucun risque particulier sur la reproduction ou le développement.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Mirvaso n'a aucun effet ou un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Les cas rapportés de surdosage par voie orale avec d'autres agonistes des récepteurs alpha2 ont été associés aux signes cliniques suivants : hypotension, asthénie, vomissements, léthargie, sédation, bradycardie, arythmies, myosis, apnée, hypotonie, hypothermie, dépression respiratoire et convulsions.

La prise en charge d'un surdosage par voie orale repose sur des mesures symptomatiques et d'accompagnement. La perméabilité des voies aériennes supérieures doit être maintenue.

Population pédiatrique :
Des effets indésirables graves ont été rapportés après ingestion accidentelle de Mirvaso par deux jeunes enfants d'un patient inclus dans une étude clinique. Les enfants ont présenté des signes cliniques compatibles avec des cas de surdosage par voie orale avec des agonistes des récepteurs alpha2 précédemment signalés chez des jeunes enfants. Un rétablissement complet en 24 heures a été rapporté chez ces 2 enfants.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Autres préparations dermatologiques, autres dermatologiques (code ATC : D11AX21).

Mécanisme d'action :
La brimonidine est un agoniste des récepteurs alpha2-adrénergiques hautement sélectif. La brimonidine est 1000 fois plus sélective pour les récepteurs alpha2-adrénergiques que pour les récepteurs alpha1-adrénergiques.
Effets pharmacodynamiques :
L'application cutanée sur le visage d'un agoniste des récepteurs alpha2-adrénergiques hautement sélectif réduit l'érythème par une vasoconstriction cutanée directe.
Efficacité et sécurité clinique :
L'efficacité de Mirvaso dans le traitement de l'érythème facial modéré à sévère associé à la rosacée a été démontrée dans deux essais cliniques de même méthodologie randomisés, en aveugle, versus le véhicule de Mirvaso. L'érythème modéré à sévère a été défini par le grade 3 ou plus selon les 2 échelles suivantes : évaluation de l'érythème par le clinicien (EEC) et auto-évaluation par le patient (AEP). Ces essais ont été menés chez 553 sujets randomisés, âgés d'au moins 18 ans traités une fois par jour pendant 4 semaines par Mirvaso ou par son véhicule. Parmi ces sujets, 539 ont complété les 29 jours de traitement. Leurs données disponibles ont été incluses dans l'analyse de l'efficacité au jour 29. La majorité de ces sujets était de phototype clair, et âgée de 18 à 65 ans.
Le critère principal d'évaluation était un score composite de succès thérapeutique : le nombre de sujets présentant au jour 29 une réduction de 2 points des 2 scores EEC et AEP.
Les résultats de ces deux études cliniques ont démontré que l'application de Mirvaso une fois par jour pendant 29 jours était significativement plus efficace (p < 0,001) que le véhicule en termes de réduction de l'érythème facial associé à la rosacée (critère d'évaluation principal, voir Tableau 2). Dans le sous-groupe de patients présentant un érythème sévère au jour 1 (grade 4 d'EEC ou d'AEP) et représentant 26 % des sujets randomisés, ces résultats étaient similaires et statistiquement significatifs pour les deux études poolées (p = 0,003) (voir Tableau 3). De plus, une supériorité statistique a été démontrée pour Mirvaso par rapport au véhicule (p < 0,001) chez l'ensemble des sujets en termes de rapidité d'apparition d'un effet cliniquement significatif (score composite de 1 point pour le succès thérapeutique pour l'EEC et l'AEP) 30 minutes après la première application au Jour 1 (critère d'évaluation secondaire 27,9 % vs 6,9 % dans l'Étude 1 ; 28,4 % vs 4,8 % dans l'Étude 2), et en termes d'obtention d'un effet cliniquement significatif (score composite de 1 point pour l'EEC et l'AEP) au jour 29 (critère d'évaluation tertiaire, voir Tableau 4).
EEC et AEP étaient définis comme suivants :
EEC, évaluation de l'érythème par le clinicien : 0 = peau blanchie sans signes d'érythème ; 1 = peau quasiment blanchie, rougeur minime ; 2 = érythème léger, présence d'une rougeur ; 3 = érythème modéré + rougeur marquée et 4 = érythème sévère + rougeur très prononcée.
AEP, auto-évaluation par le patient : 0 = absence de rougeur ; 1 = rougeur très légère ; 2 = rougeur légère ; 3 = rougeur modérée et 4 = rougeur sévère.
Tableau 2 : Pourcentage de sujets présentant une réduction de 2 points des 2 scores EEC et AEP
Succès thérapeutique au jour 29Étude 1Étude 2
Mirvaso gel (n = 127)Véhicule gel (n = 128)Mirvaso gel (n = 142)Véhicule gel (n = 142)
3 heures après l'application31,5 %10,9 %25,4 %9,2 %
6 heures après l'application30,7 %9,4 %25,4 %9,2 %
9 heures après l'application26,0 %10,2 %17,6 %10,6 %
12 heures après l'application22,8 %8,6 %21,1 %9,9 %
Valeur de p au jour 29< 0,001-< 0,001-
Tableau 3 : Pourcentage de sujets avec un érythème sévère au jour 1 (EEC ou AEP grade 4) présentant une réduction de 2 points des 2 scores EEC et AEP
Succès thérapeutique au jour 29Étude 1 + Étude 2
Mirvaso gel (n = 79)Véhicule gel (n = 63)
3 heures après application22,8 %9,5 %
6 heures après application26,6 %7,9 %
9 heures après application20,3 %11,1 %
12 heures après application21,5 %4,8 %
Valeur de p au jour 290,003-
Tableau 4 : Pourcentage de sujets présentant une réduction de 1 point des 2 scores EEC et AEP
Succès thérapeutique au jour 29Étude 1Étude 2
Mirvaso gel (n = 127)Véhicule gel (n = 128)Mirvaso gel (n = 142)Véhicule gel (n = 142)
3 heures après l'application70,9 %32,8 %71,1 %40,1 %
6 heures après l'application69,3 %32,0 %64,8 %43,0 %
9 heures après l'application63,8 %29,7 %66,9 %39,4 %
12 heures après l'application56,7 %30,5 %53,5 %40,1 %
Valeur de p au jour 29< 0,001-< 0,001-
Aucune tendance significative sur le plan clinique n'a été observée en termes de tachyphylaxie et d'effet rebond (aggravation de l'érythème initial à l'arrêt du traitement) lors de l'utilisation de Mirvaso pendant 29 jours.
Les résultats d'une étude à long terme en ouvert chez 449 patients, traitement en continu jusqu'à un an, ont confirmé que l'utilisation chronique de Mirvaso présente un intérêt en termes d'efficacité et de sécurité. Les diminutions quotidiennes de l'érythème durant le premier mois d'utilisation (mesurées avec les échelles EEC et AEP) ont été similaires à celles observées dans les essais cliniques contrôlés. Ces diminutions ont été atteintes jusqu'à 12 mois sans perte apparente d'effet dans le temps. Toutes les fréquences des effets indésirables de cette étude sont présentées dans le tableau 1 ci-dessus (cf Effets indésirables), les fréquences les plus élevées apparaissaient dans les 29 premiers jours d'utilisation. La fréquence d'aucun effet indésirable n'a augmenté avec le temps, et il n'y avait aucune preuve d'augmentation du risque d'apparition d'effet indésirable spécifique avec l'utilisation à long terme de Mirvaso.
L'utilisation concomitante de Mirvaso avec d'autres médicaments pour le traitement des lésions inflammatoires de la rosacée n'a pas été évaluée systématiquement. Cependant, dans l'étude à long terme en ouvert décrite ci-dessus, l'efficacité et la sécurité de Mirvaso n'ont pas été modifiées par l'utilisation concomitante de cosmétiques ou d'autres médicaments traitant les lésions inflammatoires associées à la rosacée (par exemple métronidazole topique, acide azélaïque topique, tétracyclines orales dont la doxycycline à faible dose) dans la sous-population concernée (131/449 patients de l'étude ont utilisé en association un traitement contre la rosacée).
Population pédiatrique :
L'Agence européenne des médicaments a accordé une dérogation à l'obligation de soumettre les résultats d'études réalisées avec Mirvaso dans le traitement de la rosacée dans tous les sous-groupes de la population pédiatrique (voir rubrique Posologie et Mode d'administration pour les informations concernant l'usage dans la population pédiatrique).

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
L'absorption de la brimonidine de Mirvaso a été évaluée lors d'une étude clinique menée chez 24 sujets adultes présentant un érythème facial associé à une rosacée. Un collyre à 0,2 % de brimonidine a été administré dans l'œil pendant un seul jour à tous les sujets recrutés, puis Mirvaso a été appliqué une fois par jour sur la peau pendant 29 jours (comparaison intra-individuelle de l'exposition systémique). Au jour 1 de l'étude, tous les sujets ont reçu une goutte du collyre à 0,2 % dans chaque œil, toutes les 8 heures sur une période de 24 heures (3 doses au total).
Après des applications répétées de Mirvaso sur la peau du visage, aucune accumulation du médicament n'a été mise en évidence dans le plasma tout au long de la période de traitement : les moyennes (± écart type) les plus élevées de la concentration plasmatique maximale (Cmax) et de l'aire sous la courbe des concentrations entre 0 et 24 heures (ASC0-24 h) étaient de 46 pg/ml ± 62 et 417 pg.h.ml-1 ± 264, respectivement. Ces valeurs sont significativement plus basses (2 fois) que celles observées après un jour d'administration ophtalmique d'un collyre à 0,2 % de brimonidine.
Distribution :
La liaison de la brimonidine aux protéines n'a pas été étudiée.
Biotransformation :
La brimonidine est largement métabolisée par le foie.
Élimination :
La brimonidine et ses métabolites sont principalement excrétés dans les urines.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les données non cliniques issues des études conventionnelles de pharmacologie de sécurité, toxicologie en administration répétée, génotoxicité, cancérogenèse et des fonctions de reproduction et de développement n'ont pas révélé de risque particulier pour l'homme.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
2 ans.

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.

Ne pas congeler.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Pas d'exigences particulières.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMMEU/1/13/904/006 ; CIP 3400928027788 (RCP rév 22.11.2018).
Non remb Séc soc.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié