PULMICORT 0,50 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose

Mise à jour : 31 Mars 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Pneumologie : Asthme et bronchopneumopathies chroniques : Corticoïdes - Voie respiratoire : Suspensions pour inhalation par nébuliseur (Budésonide)
Classification ATC :
SYSTEME RESPIRATOIRE : MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES - AUTRES MEDICAMENTS POUR LES SYNDROMES OBSTRUCTIFS DES VOIES AERIENNES, PAR INHALATION : GLUCOCORTICOIDES (BUDESONIDE)
Statut
Commercialisé
Excipients : acide édétique sel de Na, sodium chlorure, polysorbate 80, acide citrique, sodium citrate, eau ppi
AMM3372713
Présentation(s)PULMICORT 0,50 mg/2 ml Susp p inh/nébulis en récipient unidose 20Unid
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Suspension pour inhalation par nébuliseur à 0,5 mg/2 ml et à 1 mg/2 ml :  Récipients unidoses de 2 ml, boîte de 20.

Composition


COMPOSITION 
 p récipient
Budésonide (DCI) micronisé 
0,5 mg
ou
1 mg
Excipients (communs) : édétate de sodium, chlorure de sodium, polysorbate 80, acide citrique, citrate de sodium, eau pour préparation injectable.

Indications


DCINDICATIONS 
Pulmicort, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose, est indiqué :

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Les données disponibles sur un grand nombre de grossesses n'ont pas révélé d'augmentation du risque tératogène associé à l'utilisation du budésonide inhalé. Chez l'animal, les glucocorticoïdes induisent des malformations (cf Sécurité préclinique). Toutefois ces observations ne semblent pas pertinentes chez la femme enceinte aux doses thérapeutiques.

Il est important pour le fœtus et la mère de maintenir un traitement adéquat de l'asthme pendant la grossesse.

Le budésonide pourra être administré pendant la grossesse si le bénéfice attendu chez la mère l'emporte sur les risques encourus par le fœtus.


Allaitement :

Le budésonide est excrété dans le lait maternel. Toutefois, une étude de pharmacocinétique a montré qu'après administration de budésonide inhalé aux doses de 200 ou 400 µg deux fois par jour, l'exposition systémique au budésonide chez les enfants allaités était négligeable. A doses thérapeutiques, il n'est pas attendu de retentissement sur l'enfant allaité.

Le budésonide peut être utilisé au cours de l'allaitement si nécessaire.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Le budésonide par voie inhalé n'a pas d'effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

L'emploi de ce médicament à des doses très supérieures aux doses recommandées est le reflet d'une aggravation de l'affection respiratoire nécessitant une consultation rapide pour réévaluation thérapeutique.

Un surdosage aigu en budésonide inhalé ne devrait pas avoir d'impact clinique.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Glucocorticoïde par voie inhalée antiasthmatique, code ATC : R03BA02 (R : système respiratoire).

Le budésonide, en inhalation, exerce une action anti-inflammatoire marquée sur la muqueuse bronchique.

Chez l'adulte, l'effet freinateur du budésonide sur l'axe hypophysosurrénalien ne se manifeste qu'à une posologie supérieure ou égale à 1600 µg/24 heures.

Pulmicort 0,5 mg/2 ml :
Les études chez les volontaires sains avec Pulmicort Turbuhaler ont montré un effet dose-dépendant sur les concentrations plasmatiques et urinaires de cortisol. Aux doses recommandées, après un test à l'ACTH, Pulmicort Turbuhaler entraîne significativement moins d'effets sur la fonction surrénalienne que 10 mg de prednisolone.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
Chez l'adulte, la biodisponibilité systémique du budésonide après une administration de Pulmicort suspension pour inhalation par nébuliseur au moyen d'un nébuliseur à air comprimé est d'environ 15 % de la dose nominale et 40 à 70 % de la dose effectivement délivrée aux patients. Une faible fraction de la quantité de budésonide circulant provient du médicament dégluti. La concentration maximale atteinte environ 10 à 30 minutes après le début de la nébulisation est d'environ de 4 nmol/L pour une dose administrée de 2 mg.
Distribution :
Le budésonide a un volume de distribution de 3 litres/kg. La fixation aux protéines plasmatiques est d'environ 85 à 90 %.
Biotransformation :
Le budésonide subit un important effet de premier passage hépatique (90 %) avec transformation en métabolites pratiquement dénués d'activité glucocorticoïde. L'activité glucocorticoïde des métabolites principaux, 6ß-hydroxybudésonide et 16α-hydroxyprednisolone, est inférieure à 1 %.
Le budésonide est principalement métabolisé par le cytochrome CYP450 3A.
Élimination :
Les métabolites du budésonide sont excrétés dans les urines, en partie sous forme conjuguée. Le budésonide est retrouvé en quantité négligeable sous forme inchangée. La clairance plasmatique du budésonide est élevée (environ 1,2 L/min) et la demi-vie plasmatique après administration intraveineuse est de 2 à 3 heures.
Linéarité/non-linéarité :
La cinétique du budésonide est linéaire aux doses thérapeutiques préconisées.
Population pédiatrique :
La clairance plasmatique du budésonide est d'environ 0,5 L/min chez les enfants de 4 à 6 ans asthmatiques. Elle est environ 50 % plus élevée que chez l'adulte. La demi-vie terminale du budésonide après inhalation est environ de 2,3 heures chez l'enfant asthmatique. Elle est approximativement la même chez l'adulte sain.
Après administration de Pulmicort suspension pour inhalation par nébuliseur à l'aide d'un nébuliseur à air comprimé (Pari LC Jet Plus muni d'un compresseur Pari Master), la biodisponibilité systémique chez des enfants asthmatiques âgés de 4 à 6 ans est d'environ 6 % de la dose nominale et 26 % de la dose délivrée soit une biodisponibilité systémique environ 50 % de celle observée chez l'adulte sain. L'exposition systémique du budésonide (Cmax et ASC) après administration par nébulisation d'une dose unique de 1 mg à des enfants âgés de 4 à 6 ans est comparable à celle observée chez des adultes sains.
Interaction pharmacocinétique avec les inhibiteurs du CYP450 3A4 :
Les concentrations plasmatiques de budésonide ont été 6 fois plus importantes lors de l'administration concomitante de budésonide par voie orale (dose unique de 3 mg) et de kétoconazole 200 mg une fois par jour. Lorsque le kétoconazole était administré 12 heures après le budésonide, les concentrations plasmatiques du budésonide n'étaient augmentées que d'un facteur 3, traduisant une interaction pharmacocinétique moindre lorsque les produits sont administrés à distance. Des données limitées avec le budésonide administrés à forte dose indiquent également une augmentation significative des taux plasmatiques de budésonide (en moyenne d'un facteur 4) lors de l'administration concomitante d'itraconazole 200 mg en une prise par jour et de budésonide inhalé (en une dose unique de 1000 µg).

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Chez l'animal, la toxicité du budésonide est liée à une exacerbation de l'effet pharmacologique glucocorticoïde.

Des malformations ont été observées au cours des études de reproduction menées chez l'animal avec les glucocorticoïdes tels que le budésonide (fente palatine, malformation squelettique).

Toutefois, ces résultats expérimentaux observés chez l'animal ne sont pas extrapolables à l'homme aux doses recommandées.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
2 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas + 30 °C.

Une fois le sachet protecteur ouvert, les unidoses doivent être maintenues à l'abri de la lumière dans le sachet et utilisées dans les 3 mois.

La suspension contenue dans l'unidose étant stérile, la quantité inutilisée restant dans l'unidose entamée doit être jetée.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400933727130 (1994, RCP rév 25.04.2019) 0,5 mg/2 ml.
3400933735692 (1994, RCP rév 25.04.2019) 1 mg/2 ml.
  
Prix :17,04 euros (susp p inhal à 0,5 mg/2 ml).
24,14 euros (susp p inhal à 1 mg/2 ml).
Remb Séc soc à 65 % sur la base du TFR : 17,04 euros  (20 unidoses 0,5 mg/2 ml) ; 24,14 euros  (20 unidoses 1 mg/2 ml). Collect.
Non remboursable et non agréé Collect chez l'adulte à la date du 24.05.2019 (demandes à l'étude).

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
BUDESONIDE ARROW 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE BIOGARAN 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE CRISTERS 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE EG 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE EVOLUGEN 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE MYLAN 0,50 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE SANDOZ 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique
BUDESONIDE TEVA 0,5 mg/2 ml susp p inhal p nébulis en récipient unidose I 65% Générique