OMIX LP 0,4 mg gél (µgle LP)

Mise à jour : 20 Janvier 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Urologie - Néphrologie - Hypertrophie bénigne de la prostate : Alpha-bloquants (Tamsulosine)
Classification ATC :
SYSTEME GENITO URINAIRE ET HORMONES SEXUELLES : MEDICAMENTS UROLOGIQUES - MEDICAMENTS UTILISES DANS L'HYPERTROPHIE BENIGNE DE LA PROSTATE : ALPHA-BLOQUANTS (TAMSULOSINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : cellulose microcristalline, eudragit L 30D-55, polysorbate 80, sodium laurylsulfate, triacétine, calcium stéarate, talc
Colorant (gélule) : indigotine, titane dioxyde, fer jaune oxyde, fer rouge oxyde
Encre d'impression : encre noire, gomme laque, éthanol dénaturé, eau purifiée, propylèneglycol, alcool isopropylique, alcool butylique, fer noir oxyde
Enveloppe de la gélule : gélatine
AMM3399818
Présentation(s)OMIX LP 0,4 mg Gél microgr LP Plq/30
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 30%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Gélule contenant des microgranules à libération prolongée à 0,4 mg (orange et vert) :  Boîte de 30, sous plaquette thermoformée.

Composition


COMPOSITION 
 p gélule
Tamsulosine (DCI) chlorhydrate 
0,4 mg
(soit en tamsulosine : 0,367 mg/gélule)
Excipients : cellulose microcristalline, copolymère d'acide méthacrylique (type C Eudragit L30D 55), polysorbate 80, laurylsulfate de sodium, triacétine, stéarate de calcium, talc. Enveloppe de la gélule : gélatine, indigotine (E 132), dioxyde de titane (E 171), oxyde de fer jaune, oxyde de fer rouge (E 172). Encre noire d'impression : gomme laque, alcool dénaturé, eau purifiée, propylène glycol (E 1520), alcool isopropylique, alcool N-butylique, oxyde de fer noir (E 172). Calibrage : n° 2.

Indications


DCINDICATIONS 
Traitement des symptômes fonctionnels de l'hypertrophie bénigne de la prostate.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 

Omix n'est pas indiqué chez la femme.

L'innocuité du chlorhydrate de tamsulosine au cours de la grossesse et le passage du chlorhydrate de tamsulosine dans le lait maternel ne sont pas connus.

Fécondité :

Des troubles de l'éjaculation ont été observés dans des études cliniques à court terme et à long terme avec la tamsulosine.

Des troubles de l'éjaculation, une éjaculation rétrograde et une diminution ou une absence d'éjaculat ont été rapportés après commercialisation.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Une prudence particulière devra être observée par les conducteurs d'automobiles et les utilisateurs de machines en raison du risque d'hypotension orthostatique, surtout en début de traitement par la tamsulosine.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Un surdosage pourrait donner lieu à une hypotension systémique.

Dans ce cas, mettre le patient en position déclive, afin de restaurer la pression artérielle et de normaliser le rythme cardiaque, et, éventuellement, mettre en place une surveillance des paramètres cardiovasculaires et rénaux avec restauration de la volémie et utilisation de sympathomimétiques.

En cas de surdosage, la résorption digestive du médicament peut être diminuée par des vomissements provoqués, un lavage gastrique, l'utilisation de charbon activé et par un laxatif osmotique, tel que le sulfate de sodium.

Il semble inutile, par contre, de procéder à la mise sous dialyse, compte tenu de la liaison pratiquement totale de la tamsulosine aux protéines plasmatiques.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Alphabloquants/médicaments utilisés dans l'hypertrophie bénigne de la prostate (code ATC : G04CA02).

Mécanisme d'action :
La tamsulosine est un antagoniste des récepteurs α1-adrénergiques post-synaptiques sélectif des sous-types de récepteurs α1A et α1D. Ces propriétés se traduisent par une relaxation du muscle lisse de la prostate et de l'urètre.
Effets pharmacodynamiques :
La tamsulosine augmente le débit urinaire et améliore les syndromes obstructifs par la relaxation exercée sur les muscles lisses prostatiques et urétraux.
Les effets d'Omix sur l'obstruction et la miction sont maintenus lors du traitement à long terme.
Les alpha-1 bloquants peuvent entraîner une diminution de la pression artérielle par un mécanisme de diminution des résistances vasculaires périphériques. Au cours des essais cliniques avec la tamsulosine, il n'a pas été rapporté de diminution de la pression artérielle cliniquement significative.
Population pédiatrique :
Une étude en double aveugle, randomisée, de recherche de doses et contrôlée par placebo, a été réalisée chez des enfants porteurs d'une vessie neurologique.
Un total de 161 enfants (âgés de 2 à 16 ans) a été randomisé et traité soit par l'une des 3 posologies de tamsulosine (faible [0,001 à 0,002 mg/kg], moyenne [0,002 à 0,004 mg/kg], et forte [0,004 à 0,008 mg/kg]), soit par un placebo. Le critère principal était le nombre de patients qui ont eu une diminution de leur « pression détrusorienne de fuite « (PDF) à une valeur < 40 cm d'eau, lors de deux évaluations effectuées le même jour. Les critères secondaires étaient : la valeur et le pourcentage de la variation de la pression détrusorienne de fuite par rapport au début du traitement, l'amélioration ou la stabilisation de l'hydronéphrose et de l'hydro-uretère, la variation du volume urinaire mesuré par cathétérisme et le nombre de fois où les protections étaient humides au moment des cathétérismes, comme rapporté par le calendrier colligeant les cathétérismes.
Aucune différence statistiquement significative n'a été trouvée entre le groupe placebo et l'un des 3 groupes de posologie de tamsulosine, que ce soit pour le critère principal ou pour les critères secondaires. Aucune réponse n'a été observée quelle que soit la posologie utilisée (cf Posologie et Mode d'administration).

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

Les microgranules contenus dans la gélule de chlorhydrate de tamsulosine libèrent le principe actif de façon progressive et programmée.

Cette propriété permet de maintenir à l'équilibre des taux plasmatiques efficaces pendant tout le nycthémère, autorisant ainsi la prise unique d'une gélule par 24 heures.

Absorption :
Le chlorhydrate de tamsulosine est rapidement et totalement absorbé (99 %) au niveau du tractus intestinal.
La biodisponibilité du chlorhydrate de tamsulosine est diminuée au moment des repas, mais peut être rendue uniforme par la prise régulière à la fin du petit déjeuner.
La pharmacocinétique des microgranules de chlorhydrate de tamsulosine est linéaire.
Après administration d'une dose unique au moment d'un repas standard, le pic plasmatique (Cmax) est atteint 6 heures après la prise.
Après administrations réitérées, l'état d'équilibre plasmatique est atteint au 5e jour et la concentration maximale est supérieure environ de ⅔ à la concentration maximale initiale.
Il existe une importante variation interindividuelle des concentrations plasmatiques atteintes, que ce soit après prise unique ou prises répétées ; les taux sanguins sont généralement inférieurs à 20 ng/ml, ils peuvent cependant parfois dépasser 30 ng/ml.
Distribution :
Chez l'homme, le chlorhydrate de tamsulosine est presque totalement lié aux protéines plasmatiques et a donc un faible volume de distribution (environ 0,2 l/kg).
Biotransformation :
L'effet de premier passage du chlorhydrate de tamsulosine est faible ; la molécule est présente en grande quantité dans le plasma sous forme inchangée et est métabolisée lentement au niveau du foie.
Chez le rat, pratiquement aucune induction des enzymes hépatiques microsomales liée à la tamsulosine n'a été observée.
Les résultats in vitro suggèrent que le CYP3A4 et le CYP2D6 sont impliqués dans le métabolisme du chlorhydrate de tamsulosine, avec l'intervention possible mineure d'autres isoenzymes CYP. L'inhibition des enzymes CYP3A4 et CYP2D6 responsables du métabolisme des médicaments pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au chlorhydrate de tamsulosine (cf Mises en garde et Précautions d'emploi, Interactions).
Aucun des métabolites obtenus n'est plus actif ou plus toxique que la molécule initiale.
Élimination :
Le chlorhydrate de tamsulosine et ses métabolites sont principalement éliminés dans les urines.
Environ 9 % de la dose absorbée sont excrétés sous forme inchangée.
Chez les patients, après prise unique d'une gélule de tamsulosine au moment d'un repas, d'une part, et à l'état d'équilibre plasmatique, d'autre part, la demi-vie d'élimination est respectivement d'environ 10 et 13 heures.
La demi-vie terminale après prise unique d'une gélule de tamsulosine est en moyenne de 22 heures.
Populations particulières :
Chez le sujet âgé, l'insuffisant rénal (clairance de la créatinine > 10 ml/min) et l'insuffisant hépatique (classes A et B de Child-Pugh), il existe une augmentation modérée des taux sanguins de chlorhydrate de tamsulosine, qui ne justifie pas d'adaptation de la posologie. Cependant, la prudence s'impose chez ce type de patients (cf Mises en garde et Précautions d'emploi).

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les essais de toxicité aiguë permettent d'évaluer une DL50 per os d'environ 700 mg/kg chez le rat et de 1100 mg/kg chez la souris.

Les principaux risques d'intoxication sont de nature neurovégétative.

Les doses sans effet toxique chez le rat sont de :Les systèmes et organes cibles sont de 3 ordres :

Les essais de génotoxicité se sont révélés négatifs.

Les fonctions de reproduction ne sont pas altérées.

Les études de cancérogenèse montrent une hyperplasie des glandes mammaires en rapport avec l'hyperprolactinémie provoquée par le chlorhydrate de tamsulosine chez le rat.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
4 ans.

Pas de précautions particulières de conservation.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Pas d'exigences particulières.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400933998189 (1995, RCP rév 17.06.2014).
  
Prix :6,48 euros (30 gélules).
Remb Séc soc à 30 %. Collect.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
JOSIR LP 0,4 mg gél (µgle LP) I 30% Référent
TAMSULOSINE ALMUS LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE ARROW LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE BIOGARAN LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE EG LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE EVOLUGEN LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE KRKA LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE MYLAN LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE RANBAXY LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE RATIOPHARM LP 0,4 mg gél LP I NR
TAMSULOSINE SANDOZ LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE TEVA LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE ZENTIVA LAB LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE ZENTIVA LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique
TAMSULOSINE ZYDUS FRANCE LP 0,4 mg gél LP I 30% Générique