NITRIDERM TTS 15 mg/24 h disp transderm

Mise à jour : 24 Janvier 2020
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Cardiologie - Angéiologie : Insuffisance coronarienne : Dérivés nitrés - Dérivés nitrés d'action prolongée : Dispositifs transdermiques (Trinitrine)
Classification ATC :
SYSTEME CARDIOVASCULAIRE : MEDICAMENTS EN CARDIOLOGIE - VASODILATATEURS EN CARDIOLOGIE : DERIVES NITRES (TRINITRINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : lactose, silicone huile, silice colloïdale anhydre, polyéthylène téréphtalate, aluminium, copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle, polyvinyle chlorure
Support adhésif : adhésif silicone
AMM3407512
Présentation(s)NITRIDERM TTS 15 mg/24 h Disp transderm 30Sach
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Dispositif transdermique à 5 mg/24 h, 10 mg/24 h, 15 mg/24 h :  Boîtes de 30, sous sachets.

Composition


COMPOSITION 

Nitriderm TTS 5 mg/24 h :
 p dispositif (10 cm2)
Trinitrine 
25 mg
(sous forme de trinitrine sur lactose : 250 mg/dispositif)

Nitriderm TTS 10 mg/24 h :
 p dispositif (20 cm2)
Trinitrine 
50 mg
(sous forme de trinitrine sur lactose : 500 mg/dispositif)

Nitriderm TTS 15 mg/24 h :
 p dispositif (30 cm2)
Trinitrine 
75 mg
(sous forme de trinitrine sur lactose : 750 mg/dispositif)
Excipients (communs) : Contenu du réservoir : huile de silicone 360, silice colloïdale anhydre (Aérosil 200). Membrane extérieure de protection : polyéthylène téréphtalate couleur chair (couche externe), aluminium, copolymère d'éthylène vinylacétate (couche interne). Membrane contrôlant la libération : copolymère d'éthylène vinylacétate. Couche adhésive : adhésif siliconé. Feuille de protection à enlever avant usage : chlorure de polyvinyle (PVC).

Indications


DCINDICATIONS 
Traitement préventif de la crise d'angor.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Comme tout médicament, Nitriderm TTS doit être utilisé avec précaution pendant la grossesse, en particulier pendant le premier trimestre.


Allaitement :

II y a peu d'informations sur le passage de la substance active dans le lait maternel. Lors de l'allaitement, les risques pour l'enfant ne peuvent pas être exclus.

La décision de continuer ou non l'allaitement ou de continuer ou non le traitement par Nitriderm TTS doit prendre en compte le bénéfice de l'allaitement pour I'enfant et le bénéfice du traitement pour la mère.

Fertilité :

II n'y a pas de donnée sur l'effet de Nitriderm TTS sur la fertilité.


Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
Nitriderm TTS, en particulier en début de traitement ou lors des ajustements de doses, peut diminuer les facultés de réaction ou peut dans de rares cas provoquer une hypotension orthostatique et des vertiges (voire exceptionnellement une syncope lors d'un surdosage). II est préférable pour les patients ayant éprouvé de tels effets de limiter la conduite de véhicules ou l'utilisation de machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 
Signes :
Des doses élevées de trinitrine peuvent entraîner une hypotension sévère et une tachycarde réflexe ou un collapsus et une syncope. Une méthémoglobinémie a également été signalée après un surdosage accidentel.
Prise en charge :
L'effet nitré de Nitriderm TTS peut être rapidement stoppé en retirant simplement le dispositif transdermique.
L'hypotension ou le collapsus peuvent être maitrisés par l'élévation des jambes du patient ou, si nécessaire, leur bandage compressif.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : Vasodilatateur utilisé en cardiologie, (code ATC : C01DA02).

Mécanisme d'action :
La trinitrine provoque une relaxation des muscles lisses. Sur le plan vasculaire, cet effet s'exerce en premier lieu sur les veines systémiques et, dans une moindre mesure, sur les artères coronaires.
Dans l'angine de poitrine, le mécanisme d'action de la trinitrine repose sur une augmentation de la capacitance veineuse (stockage veineux) entraînant une baisse du retour sanguin au cœur. Ce phénomène provoque une diminution de la pression télédiastolique ventriculaire gauche (précharge) et donc du volume de remplissage ; il en résulte une réduction des besoins myocardiques en oxygène au repos et surtout à l'effort, d'où une amélioration de la capacité d'effort.
Par une dilatation sélective des gros vaisseaux épicardiques, le médicament entraîne une redistribution de la circulation coronarienne vers les zones sous-endocardiques, particulièrement vulnérables à l'ischémie.
La trinitrine présente également une action antispastique au niveau coronaire.
En fonction de la dose, la trinitrine dilate le lit vasculaire artériolaire, et diminue ainsi la résistance vasculaire systémique (postcharge) et la tension pariétale systolique ventriculaire gauche, ce qui réduit la consommation d'oxygène du myocarde.
La diminution du retour veineux cardiaque, qui s'accompagne d'une diminution des pressions capillaires pulmonaires, associée à la diminution de la post-charge en cas de fortes doses de dérivés nitrés, sont à l'origine des indications de certains dérivés dans l'insuffisance cardiaque gauche ou globale.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

Ce dispositif permet le passage transdermique à vitesse constante de la trinitrine directement dans la circulation sanguine.

Absorption :
Après une application unique de Nitriderm TTS, la concentration plasmatique de trinitrine atteint un plateau en 2 heures, qui est maintenu pendant toute la durée d'application recommandée, malgré la demi-vie très courte de la trinitrine. La hauteur de plateau est directement proportionnelle à la surface du dispositif diffusant le produit. Des concentrations plasmatiques identiques sont atteintes, que le dispositif soit appliqué sur la peau du bras, dans la région du bassin ou sur le thorax.
Après retrait de ce dispositif, la concentration plasmatique s'abaisse rapidement pour devenir négligeable en 2 heures.
Il n'y a pas d'accumulation même lors d'applications répétées.
Nitriderm TTS délivrant la trinitrine par voie transdermique directement dans la circulation sanguine et évitant les variations de l'absorption intestinale et le métabolisme hépatique au premier passage, permet l'utilisation de doses de trinitrine plus faibles pour obtenir des concentrations plasmatiques de trinitrine plus constantes qu'avec les formes classiques.
Distribution :
Entre 61 % et 64 % de la trinitrine se lie aux protéines plasmatiques. Cette fraction est de 23 % pour le 1,2-dinitrate de glycérol et de 11 % pour le 1,3-dinitrate de glycérol.
Biotransformation :
La trinitrine est rapidement convertie en métabolites mononitrés et dinitrés (1,2-dinitrate de glycerol et 1,3-dinitrate de glycerol), pour finalement donner du monoxyde d'azote (NO) ou une substance apparentée.
Elimination :
La trinitrine est éliminée par les reins sous forme de métabolites mononitrés et dinitrés, de glucuronoconjugués et de glycérol. La demi-vie d'élimination de la trinitrine est de 10 minutes, de 30-60 minutes pour le 1,2-dinitrate de glycérol et de 5-6 minutes pour le mononitrate de glycérol.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 
Mutagénicité :
Les tests standards de mutagénicité ont donné des résultats contradictoires in vitro. Les cultures cellulaires et les études menées in vivo n'ont pas montré d'activité mutagène de la trinitrine ; son utilisation est donc considérée comme dépourvue de potentiel génotoxique aux doses habituellement recommandées chez l'Homme.
Carcinogénicité :
Des études de toxicité alimentaire réalisées chez les rongeurs ont mené à la conclusion que la trinitrine n'avait pas d'effet carcinogène significatif aux doses habituellement recommandées chez l'Homme.
Toxicité de la reproduction :
Les études de tératogénicité menées chez l'animal avec des dispositifs transdermiques de trinitrine n'ont pas été réalisées. Au cours d'études classiques de reproduction réalisées chez le Rat et le Lapin, la trinitrine a été administrée par voie topique (sous forme de pommade), intrapéritonéale, intraveineuse et orale. Aucun potentiel tératogène de la trinitrine n'a été observé chez ces animaux.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
3 ans.

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 

Tout dispositif, utilisé ou non, doit être tenu hors de portée des enfants.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE II
AMM3400932830336 (1984, RCP rév 24.07.2017) 5 mg/24 h.
3400932830565 (1985, RCP rév 18.07.2017) 10 mg/24 h.
3400934075124 (1996, RCP rév 18.07.2017) 15 mg/24 h.
Mis sur le marché en 1990 (5 mg/24 h ; 10 mg/24 h) et en 1997 (15 mg/24 h).
  
Prix :11,87 euros (30 dispositifs 5 mg/24 h).
12,92 euros (30 dispositifs 10 mg/24 h).
13,97 euros (30 dispositifs 15 mg/24 h).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Titulaire de l'AMM : Novartis Pharma SAS, 8-10, Rue Henri-Sainte-Claire-Deville, CS 40150, 92563 Rueil-Malmaison cdx.

Exploitant :

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
DIAFUSOR 15 mg/24 h disp transderm II 65%
DISCOTRINE 15 mg/24 h disp transderm II 65%
EPINITRIL 15 mg/24 heures disp transderm II 65%
TRINIPATCH 15 mg/24 h disp transderm II 65%