MULTIHANCE 0,5 mmol/ml sol inj IV

Mise à jour : 06 Mars 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Produits de diagnostic : Produits de contraste - Imagerie par résonance magnétique (IRM) : Voie IV (Sels de gadolinium)
Classification ATC :
DIVERS : PRODUITS DE CONTRASTE - PRODUITS DE CONTRASTE POUR IMAGERIE PAR RESONANCE MAGNETIQUE : PRODUITS DE CONTRASTE PARAMAGNETIQUES (GADOBENIQUE ACIDE)
Statut
Commercialisé
Excipients : eau ppi
Excipients à effet notoire :
EEN sans dose seuil : alcool benzylique
AMM3474141
Présentation(s)MULTIHANCE 0,5 mmol/ml S inj IV Fl/20ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%
AMM3474135
Présentation(s)MULTIHANCE 0,5 mmol/ml S inj IV Fl/15ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%
AMM3474129
Présentation(s)MULTIHANCE 0,5 mmol/ml S inj IV Fl/10ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%
AMM3474129
Présentation(s)MULTIHANCE 0,5 mmol/ml S inj IV Fl/10ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Remboursement : 65%

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Solution injectable IV à 0,5 mmol/ml (aqueuse, limpide ; incolore) :  Flacons de 10 ml, de 15 ml et de 20 ml.
Solution injectable IV à 0,5 mmol/ml (aqueuse, transparente ; incolore à jaune pâle) :  Seringues préremplies de 10 ml, de 15 ml et de 20 ml, boîtes unitaires.
Solution injectable IV à 0,5 mmol/ml (aqueuse, transparente ; incolore à jaune pâle) :  Seringue préremplie de 20 ml avec nécessaire d'administration manuelle (seringue de 20 ml, raccord 3 voies, perforateur, cathéter sécurisé 20G), boîte unitaire.
Solution injectable IV à 0,5 mmol/ml (aqueuse, transparente ; incolore à jaune pâle) :  Seringue préremplie de 20 ml avec nécessaire d'administration automatique (seringue de 115 ml pour injecteur automatique IRM, raccord, perforateur, cathéter sécurisé 20G), boîte unitaire.

Composition


COMPOSITION 
 p ml
Acide gadobénique (DCI) sel de diméglumine 
529 mg
(soit en acide gadobénique : 334 mg [0,5 mmol]/ml et en méglumine : 195 mg/ml)
Excipient (commun) : eau pour préparations injectables.

Les flacons ou seringues de 10 ml, 15 ml et 20 ml contiennent respectivement 5,29 g, 7,935 g et 10,58 g de gadobénate de diméglumine.

Osmolalité à 37 °C : 1,97 Osmol/kg.

Viscosité à 37 °C : 5,3 mPa.s.

pH : 6,9-7,3.

Indications


DCINDICATIONS 
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
MultiHance est un produit de contraste paramagnétique utilisé dans l'imagerie par résonance magnétique (IRM) du foie chez les adultes et les enfants (âgés de plus de 2 ans).
MultiHance ne doit être utilisé que lorsque le diagnostic est nécessaire et que ce diagnostic ne peut pas être obtenu par imagerie par résonance magnétique (IRM) sans rehaussement de contraste, et quand une imagerie en phase tardive est requise.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Grossesse :

Il n'existe pas de données sur l'utilisation de gadobénate de diméglumine chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction à des doses répétées élevées (cf Sécurité préclinique). MultiHance ne doit pas être utilisé pendant la grossesse à moins que la situation clinique de la patiente ne nécessite l'administration de gadobénate de diméglumine.


Allaitement :

Les produits de contraste contenant du gadolinium sont excrétés dans le lait maternel en très petites quantités (cf Sécurité préclinique). Aux doses cliniques, aucun effet n'est prévu chez le nourrisson allaité en raison de la petite quantité excrétée dans le lait et de la faible absorption intestinale. Le médecin et la mère allaitante doivent décider s'il faut poursuivre l'allaitement ou le suspendre pendant les 24 heures suivant l'administration de MultiHance.

Conduite et utilisation de machines


DCCONDUITE et UTILISATION DE MACHINES 
MultiHance n'a aucun effet ou qu'un effet négligeable sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Surdosage


DCSURDOSAGE 

Aucun cas de surdosage n'a été constaté. Par conséquent, les signes et les symptômes du surdosage n'ont pas été identifiés. Des doses allant jusqu'à 0,4 mmol/kg ont été administrées chez le volontaire sain sans qu'aucun événement indésirable grave ne soit constaté. Cependant, l'emploi de doses supérieures aux doses recommandées est déconseillé. En cas de surdosage, une surveillance médicale étroite et un traitement symptomatique doivent être mis en place.

MultiHance peut être éliminé de l'organisme par hémodialyse. Toutefois, il n'est pas démontré que l'hémodialyse soit appropriée dans la prévention de la fibrose néphrogénique systémique (FNS).

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Produit de contraste paramagnétique (code ATC : V08CA08).

Mécanisme d'action et effets pharmacodynamiques :
Le chélate du gadolinium, gadobénate de diméglumine, raccourcit le temps de relaxation longitudinale (T1) et celui de la relaxation transversale (T2) des protons de l'eau des tissus.
Les relaxivités du gadobénate de diméglumine en solution aqueuse sont r1 = 4,39 et r2 = 5,56 mM-1.s-1 à 20 MHz.
Lors du passage d'une solution aqueuse à une solution contenant des protéines sériques, la relaxivité du gadobénate de diméglumine s'accentue de façon importante : dans le plasma humain, r1 et r2 atteignent des valeurs respectivement égales à 9,7 et 12,5 mM-1.s-1.
Efficacité et sécurité clinique :
Dans l'imagerie hépatique, MultiHance permet de détecter des lésions non visualisées lors de l'examen IRM sans contraste, chez des patients atteints ou suspectés d'être porteurs de carcinome hépatique primitif ou secondaire. La nature des lésions visualisées après rehaussement du contraste par MultiHance n'a pas été contrôlée par examen anatomopathologique. De plus, lors de l'évaluation de la prise en charge du patient, la mise en évidence des lésions après administration du produit n'a pas toujours conduit à une modification de la prise en charge.
MultiHance entraîne une augmentation importante et durable de l'intensité du signal sur les images T1 pondérées dans le parenchyme hépatique normal. L'augmentation de l'intensité du signal persiste à des niveaux élevés pendant au moins deux heures après l'administration de doses de 0,05 ou de 0,10 mmol/kg.
Le contraste entre les lésions hépatiques focalisées et le parenchyme normal s'observe presque immédiatement après l'injection en embol (dans les 2-3 minutes) sur les images dynamiques T1 pondérées. Ensuite, le contraste tend à diminuer aux temps tardifs, à cause de l'augmentation de l'intensité non spécifique de la lésion.
On estime toutefois que la disparition progressive de MultiHance des lésions, associée à la persistance d'une intensité élevée du signal dans le parenchyme hépatique normal, permet d'obtenir une meilleure visualisation des lésions et un seuil de détection plus bas de la localisation des lésions, durant la période comprise entre 40 et 120 minutes après l'administration de MultiHance.
Les données des études pivots de phase II et III chez des patients atteints d'un cancer du foie montrent que, comparativement à d'autres modalités d'imagerie (par exemple ultrasonographie peropératoire, angioportographie scannérisée (CTAP) ou tomographie numérisée après administration intra-artérielle de produit iodé), les images obtenues avec MultiHance en IRM avaient une sensibilité moyenne de 95 % et une spécificité moyenne de 80 % en ce qui concerne la détection d'un cancer hépatique ou de métastases chez les patients suspects d'en être porteurs.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 

La pharmacocinétique humaine a été décrite en utilisant un modèle de décroissance biexponentielle.

Les demi-vies apparentes de distribution et d'élimination sont respectivement comprises entre 0,085 et 0,117 heure, et entre 1,17 et 1,68 heure. Le volume total apparent de distribution, compris entre 0,170 et 0,248 l/kg de masse corporelle, indique que le composé se distribue dans le plasma et dans l'espace extracellulaire.

L'ion gadobénate est rapidement éliminé du plasma et excrété essentiellement dans les urines et, dans une moindre mesure, dans la bile.

La clairance plasmatique totale, comprise entre 0,098 et 0,133 l/h.kg de poids corporel, et la clairance rénale, comprise entre 0,082 et 0,104 l/h.kg de masse corporelle, indiquent que le composé est principalement éliminé par filtration glomérulaire. La concentration plasmatique et les valeurs de l'aire sous la courbe (ASC) montrent une relation linéaire statistiquement significative avec la dose administrée. 78 à 94 % de la dose injectée d'ion gadobénate sont excrétés sous forme inchangée dans les urines dans les 24 heures qui suivent l'administration intraveineuse. 2 à 4 % de la dose sont éliminés dans les fèces.

La rupture de la barrière hémato-encéphalique ou une vascularisation anormale permettent la pénétration de l'ion gadobénate dans la lésion.

L'analyse pharmacocinétique a porté sur les données de concentration systémique du produit en fonction du temps chez 80 sujets (40 adultes volontaires sains et 40 enfants) âgés de 2 à 47 ans, après administration intraveineuse de gadobénate de diméglumine. La cinétique du gadolinium, jusqu'à l'âge de 2 ans peut être décrite par un modèle bicompartimental avec des coefficients allométriques standards et un effet de covariance de la clairance à la créatinine (reflétant le taux de filtration glomérulaire) sur la clairance du gadolinium. Les valeurs des paramètres pharmacocinétiques (rapportées au poids corporel d'un adulte) sont cohérentes avec les valeurs précédemment rapportées pour MultiHance et avec la physiologie sous-jacente de distribution et d'élimination de MultiHance considérée : distribution dans le liquide extracellulaire (environ 15 l chez l'adulte ou 0,21 l/kg) et élimination par filtration glomérulaire (environ 130 ml de plasma par minute chez l'adulte ou 7,8 l/h et 0,11 l/h/kg). La clairance et le volume de distribution diminuent progressivement chez le sujet jeune du fait de la moindre taille corporelle. Cet effet peut être largement pris en compte en normalisant les paramètres pharmacocinétiques en fonction du poids corporel. Sur cette base, la posologie de MultiHance chez l'enfant, en fonction du poids corporel, entraîne une exposition systémique (ASC) et une concentration maximale (Cmax) similaires à celles rapportées pour l'adulte et confirme qu'il n'est pas nécessaire d'ajuster la posologie chez l'enfant dans la tranche d'âge proposée (2 ans et plus).

Le gadobénate de diméglumine est un produit de contraste gadoliné linéaire. Des études ont montré qu'après exposition aux produits de contraste gadolinés, le gadolinium est retenu dans le corps. Ceci inclut une rétention dans le cerveau et dans d'autres tissus et organes. Avec les produits de contraste gadolinés linéaires, ceci peut provoquer une augmentation dose-dépendante de l'intensité du signal pondéré en T1 dans le cerveau, en particulier dans le noyau denté, le globus pallidus et le thalamus. L'intensité du signal augmente et les données non cliniques montrent que du gadolinium est libéré des produits de contraste gadolinés linéaires.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les données non cliniques ne révèlent aucun risque particulier pour l'homme, sur la base des études conventionnelles de sécurité pharmacologique, de toxicité par administration réitérée, de génotoxicité, de potentiel carcinogène. En effet, les événements observés au cours des études précliniques sont survenus à des doses dépassant beaucoup celles utilisées chez l'homme et ont donc une significativité clinique faible.

Les essais chez l'animal ont montré une faible tolérance locale de MultiHance, surtout en cas d'extravasation accidentelle, avec des réactions locales sévères, à type de nécroses et d'escarres.

La tolérance locale en cas d'administration intra-artérielle accidentelle n'a pas été étudiée ; c'est pourquoi il est particulièrement important de s'assurer que l'aiguille ou la canule est correctement positionnée dans la veine (cf Posologie et Mode d'administration).

Grossesse et allaitement :
Au cours des études chez la rate, aucun effet délétère sur le développement embryonnaire ou fœtal n'a été observé après administration intraveineuse quotidienne de gadobénate de diméglumine.
Par ailleurs, aucun effet indésirable sur le développement physique et comportemental n'a été observé.
Cependant, après administration quotidienne répétée chez la lapine, des cas isolés d'anomalies du squelette ainsi que deux cas de malformations viscérales ont été rapportés.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Durée de conservation :
3 ans.
D'un point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement :

Ne pas congeler.

Modalités manipulation / élimination


DPMODALITÉS MANIPULATION/ÉLIMINATION 
Flacons :
MultiHance ne doit être introduit dans la seringue qu'immédiatement avant emploi et ne doit pas être dilué.
Avant utilisation, contrôler le produit et s'assurer que le récipient et le système de fermeture n'ont pas été endommagés, que la solution n'est pas colorée et qu'aucune particule n'est visible.
Lorsque MultiHance est administré à l'aide d'un injecteur automatique, les tubulures de connexion vers le patient et les matériels à usage unique doivent être éliminés après l'examen de chaque patient. Les instructions des fabricants des matériels doivent être également respectées.
L'étiquette détachable de traçabilité placée sur les flacons doit être collée dans le dossier du patient afin de permettre un suivi précis du produit de contraste à base de gadolinium administré. La dose administrée doit également être enregistrée. En cas de dossier patient électronique, le nom du produit, le numéro de lot et la dose doivent y être enregistrés.
Pour usage unique seulement. Tout reliquat doit être jeté.
Seringues préremplies :
Pour usage unique.
Avant utilisation, contrôler le produit et s'assurer que le récipient et le système de fermeture n'ont pas été endommagés, que la solution n'a pas jauni et qu'aucune particule n'est visible.
L'étiquette détachable de traçabilité placée sur les seringues doit être collée dans le dossier du patient afin de permettre un suivi précis du produit de contraste à base de gadolinium administré. La dose administrée doit également être enregistrée. En cas de dossier patient électronique, le nom du produit, le numéro de lot et la dose doivent y être enregistrés.
Pas d'exigences particulières pour l'élimination.
Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
AMM3400934741296 (1998, RCP rév 28.11.2017) fl 10 ml.
3400934741357 (1998, RCP rév 28.11.2017) fl 15 ml.
3400934741418 (1998, RCP rév 28.11.2017) fl 20 ml.
3400938879667 (2008, RCP rév 28.11.2017) ser 10 ml.
3400938879728 (2008, RCP rév 28.11.2017) ser 15 ml.
3400938879896 (2008, RCP rév 28.11.2017) ser 20 ml.
3400930031315 (2008, RCP rév 28.11.2017) ser 20 ml + néc admin manuelle.
3400930031339 (2008, RCP rév 28.11.2017) ser 20 ml + néc admin automatique.
  
Prix :35,92 euros (flacon de 10 ml).
52,49 euros (flacon de 15 ml).
66,92 euros (flacon de 20 ml).
35,92 euros (seringue préremplie de 10 ml).
52,49 euros (seringue préremplie de 15 ml).
66,92 euros (seringue préremplie de 20 ml).
66,92 euros (seringue préremplie de 20 ml + nécessaire d'administration manuelle).
66,92 euros (seringue préremplie de 20 ml + nécessaire d'administration automatique).
Remb Séc soc à 65 %. Collect.

Titulaire de l'AMM : Bracco Imaging France.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié