ANCOTIL 1 % sol p perf

Mise à jour : 19 Février 2019
Classification pharmacothérapeutique VIDAL :
Infectiologie - Parasitologie : Antifongiques systémiques (Flucytosine)
Classification ATC :
ANTIINFECTIEUX GENERAUX A USAGE SYSTEMIQUE : ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE - ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE : AUTRES ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE (FLUCYTOSINE)
Statut
Commercialisé
Excipients : sodium chlorure, trométamol, acide chlorhydrique concentré, eau ppi
Excipients à effet notoire :
EEN avec dose seuil : sodium
AMM5620339
Présentation(s)ANCOTIL 1 % S perf 5Fl/250ml
Conservation
Agréé aux Collectivités
Modèle hospitalier

Formes et présentations


FORMES et PRÉSENTATIONS 
Comprimé à 500 mg : Tube de 100.
Solution pour perfusion à 1 % :  Flacons de 250 ml, boîte de 5.

Composition


COMPOSITION 
Comprimé :p cp
Flucytosine 
500 mg
Excipients : amidon de maïs, cellulose microcristalline, silice précipitée hydratée, polyvidone, stéarate de magnésium.
Solution pour perfusion :p flacon
Flucytosine 
2,50 g
Excipients : chlorure de sodium, trométamol, acide chlorhydrique concentré, eau pour préparations injectables.

Excipient à effet notoire : sodium.

Indications


DCINDICATIONS 
Mycoses systémiques sévères à germes sensibles, notamment les candidoses, les cryptococcoses, les chromomycoses et certaines formes d'aspergilloses.
La forme comprimé est à utiliser en alternative ou en relais de la voie parentérale.
Association à un autre antifongique :
Il est indispensable d'utiliser la flucytosine en association pour éviter au maximum la sélection de mutants résistants, notamment dans le traitement des candidoses et des cryptococcoses.
L'association avec l'amphotéricine B est souvent synergique et jamais antagoniste.

Fertilité / grossesse / allaitement


DCFERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT 
Contraception chez l'homme et la femme :

La flucytosine est partiellement métabolisée en 5-fluorouracile, qui est génotoxique et est considéré comme potentiellement tératogène dans l'espèce humaine.

Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu'à 1 mois après l'arrêt du traitement. Les patients de sexe masculin (ou leurs partenaires féminines en âge de procréer) doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu'à 3 mois après l'arrêt du traitement (cf Sécurité préclinique).


Grossesse :

Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction de la flucytosine et d'un de ses métabolites (5-fluorouracile) (tératogenicité et embryotoxicité) (cf Sécurité préclinique).

Dans l'espèce humaine, la flucytosine traverse le placenta.

Les données concernant l'utilisation de la flucytosine chez la femme enceinte sont très limitées.

Une toxicité sur l'embryon ou le fœtus ne peut être exclue, en particulier en cas d'exposition pendant le premier trimestre. Par conséquent, Ancotil ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et chez la femme en âge de procréer sans contraception efficace, sauf si nécessité absolue en cas d'infections mettant en jeu le pronostic vital et en l'absence d'alternative thérapeutique efficace.

Si Ancotil est administré pendant la grossesse, le patient doit être averti du risque tératogène d'Ancotil, et une surveillance prénatale et postnatale soigneuse devra être conduite. De plus, en cas d'administration jusqu'à l'accouchement et compte tenu du profil de sécurité de la flucytosine, une surveillance néonatale (hématologique et hépatique) doit être réalisée.


Allaitement :

Il n'existe pas de données concernant l'excrétion de la flucytosine dans le lait maternel.

L'allaitement est contre-indiqué pendant le traitement par flucytosine (cf Contre-indications).

Surdosage


DCSURDOSAGE 
En cas de surdosage pouvant notamment résulter d'une altération de la fonction rénale, on doit s'attendre à une exagération des effets secondaires, notamment hématologiques. Il faut donc surveiller de façon très stricte l'hémogramme.

Pharmacodynamie


PPPHARMACODYNAMIE 

Classe pharmacothérapeutique : antimycosique à usage systémique (code ATC : J : Anti-infectieux généraux à usage systémique).

Activité :
Fongistatique chez l'homme, aux doses thérapeutiques.
Spectre naturel :
Candida sérotype A, Cryptococcus neoformans, les agents des chromomycoses et, à un moindre degré, Aspergillus.
Mécanisme d'action :
Les cellules des agents pathogènes sensibles à Ancotil peuvent absorber la flucytosine (5-FC), ensuite métabolisée en 5-fluorouracile (5-FU) par l'intermédiaire d'une cytosine déaminase spécifique. La quantité de 5-FU incorporée dans les acides ribonucléiques de l'agent pathogène est proportionnelle à la sensibilité de ce dernier.
Résistance :
Possible, en raison :
  • de cas de résistance primaire. Seule une étude in vitro de la souche en cause permet d'en évaluer la sensibilité ;
  • de risque de résistance acquise au cours du traitement. L'association à un autre antifongique est recommandée.
Des souches initialement sensibles à Ancotil peuvent acquérir une résistance au cours du traitement. Il est donc recommandé d'évaluer la sensibilité de ces souches avant et également pendant le traitement. (La méthode décrite par Shadomy et Speller est bien adaptée). L'utilisation des disques de 5-FC est recommandée.
Pour quelques espèces d'agents pathogènes, une synergie a été démontrée in vitro et in vivo avec une association d'Ancotil et d'amphotéricine B, particulièrement prononcée dans le cas des organismes à sensibilité réduite à Ancotil.

Pharmacocinétique


PPPHARMACOCINÉTIQUE 
Absorption :
Administré par voie orale, ce traitement est résorbé à 90 % par le tractus digestif et produit les mêmes concentrations que celles observées après une perfusion IV de courte durée avec une dose identique.
Après administration IV unique, les concentrations sériques maximales sont approximativement équivalentes, en microgramme/ml, à la dose administrée en mg/kg.
Distribution :
Le volume de distribution est compris entre 0,5 et 1 l/kg. Ce médicament diffuse à tout l'organisme, y compris dans le LCR, en se fixant très peu (< 5 %) aux protéines plasmatiques.
Les concentrations urinaires de ce médicament sont toujours supérieures aux concentrations plasmatiques, chez les patients ayant une fonction rénale normale.
Métabolisme :
Plus de 90 % de la dose de flucytosine est retrouvée sous forme inchangée dans les urines. La flucytosine est métabolisée (probablement par des bactéries intestinales) en 5-fluorouracile (5-FU). Le rapport des concentrations plasmatiques de 5-FU/5-FC est faible.
Élimination :
La demi-vie plasmatique est de 3 à 6 heures. L'élimination est rapide par voie rénale, par filtration glomérulaire essentiellement, sous forme inchangée. Chez les insuffisants rénaux, la demi-vie plasmatique est prolongée ; il est donc nécessaire d'adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine (cf Posologie et Mode d'administration).
La flucytosine est dialysable.

Sécurité préclinique


PPSÉCURITÉ PRÉCLINIQUE 

Les études in vitro sur le potentiel mutagène de la flucytosine sont négatives. Aucune étude n'est disponible sur le potentiel carcinogène d'Ancotil.

La flucytosine est tératogène et embryotoxique chez le rat recevant des doses orales ou parentérales d'au moins 40 mg/kg par jour (240 mg/m2 ou 0,043 fois la dose journalière chez l'homme).

Le 5-fluorouracile, métabolite de la flucytosine, est génotoxique chez la souris et in vitro, embryotoxique et tératogène chez la souris et le rat, et classé comme potentiellement tératogène chez l'homme. Des malformations (anomalies du système nerveux, palais, squelette, queue, membres) sont survenues chez plusieurs espèces (incluant le rat et le hamster syrien).

Des effets embryotoxiques (fœtus petit, résorption) sont aussi observés chez le singe traité par le 5-fluorouracile.

La flucytosine et le 5-fluorouracile traversent la barrière placentaire.

Incompatibilités


DPINCOMPATIBILITÉS 

Les solutions injectables d'Ancotil et d'amphotéricine B doivent être administrées séparément.

Modalités de conservation


DPMODALITÉS DE CONSERVATION 
Comprimé :
Durée de conservation :
2 ans.
A conserver à une température inférieure à 25 °C et à l'abri de l'humidité.
Solution pour perfusion :
Durée de conservation avant ouverture :
2 ans.
A conserver impérativement entre 18 °C et 25 °C.
En cas de stockage en dessous de 18 °C, une précipitation peut apparaître. Le précipité peut être redissous en réchauffant à une température inférieure à 80 °C pendant moins de 30 minutes.
En cas de stockage au-dessus de 25 °C, une formation de 5-fluorouracile peut apparaître.
Le 5-fluorouracile est un agent cytostatique dont la présence ne peut pas être détectée à l'œil nu.
Après ouverture :
Le produit doit être utilisé immédiatement.

Prescription / délivrance / prise en charge


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE 
LISTE I
Solution pour perfusion : Médicament soumis à prescription hospitalière.
AMM3400931796435 (1978/98, RCP rév 20.10.2017) cp.
3400956203390 (1975/98, RCP rév 06.12.2018) sol p perf.
  
Prix :51,39 euros (100 comprimés).
Comprimé : Remb Séc soc à 30 %. Collect.
Solution pour perfusion : Collect.

Prix ou tarif de responsabilité (HT) par UCD :UCD 3400891069938 (flacon) : 51,37 euros.
Solution pour perfusion : Inscrit sur la liste de rétrocession avec prise en charge à 65 %.

Médicament(s) proche(s)

Désignation Liste % Remb Type
Il n'y a pas de produit équivalent identifié