Gamme de médicament VIEKIRAX

ombitasvir,paritaprévir,ritonavir
Information patient
Mise à jour : Vendredi 12 Octobre 2018
Famille du médicament :

Association d'antiviraux

12/10/2018 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament VIEKIRAX est-il prescrit ?

Ce médicament associe deux antiviraux d'action directe, actifs sur la virus de l'hépatite C : le paritaprévir et l'ombitasvir. En bloquant deux protéines différentes indispensables à la multiplication du virus, ils empêchent le virus d'infecter de nouvelles cellules et permettent d'améliorer de façon importante les taux de guérison. L'autre composant est le ritonavir qui n'agit pas directement comme antiviral, mais permet de prolonger l'action du paritaprévir dans l'organisme.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement de l'hépatite C chronique, en association avec d'autres médicaments.

Présentations du médicament VIEKIRAX

VIEKIRAX : comprimé (rose) ; boîte de 56
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte

Composition du médicament VIEKIRAX

p cp
Ombitasvir12,5 mg
Paritaprévir75 mg
Ritonavir50 mg

Contre-indications du médicament VIEKIRAX

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique grave,

  • en association avec les contraceptifs contenant de l'éthinylestradiol, certains antiviraux (éfavirenz, étravirine, lopinavir/ritonavir, saquinavir, tipranavir, névirapine, indinavir, cobicistat), certains antifongiques (itraconazole, kétoconazole, posaconazole, voriconazole), certains antibiotiques (clarithromycine, télithromycine), certains antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital), certains tranquillisants (midazolam, triazolam), certains antipsychotiques (pimozide, quétiapine) et les médicament contenant du conivaptan, du sildénafil, du salmétérol, de la quinidine, du ticagrélor, de l'alfusozine, de l'enzalutamide, du mitotane, de la rifampicine ou du millepertuis.

Attention

Des analyses de sang vous seront prescrites par le médecin avant, pendant et après le traitement ; elles permettent de déterminer la posologie, de s'assurer de l'efficacité du traitement et de l'absence d'éventuels effets toxiques pour le foie.

Des cas d'insuffisance hépatique, pouvant aboutir à des complications graves, ont été rarement rapportés chez des patients traités avec ce médicament. Contactez sans tarder votre médecin en cas d'apparition de signes d'une inflammation ou d'une atteinte du foie tels que fatigue, faiblesse, manque d'appétit, nausées et vomissements, jaunisse et selles décolorées.

Une attention particulière est recommandée en cas d'antécédent de dépression ou de maladie psychiatrique ; signalez rapidement à votre médecin tout changement de comportement ou d'humeur et toute idée suicidaire.

Des précautions s'imposent en cas de co-infection par le virus de l'hépatite B ou le VIH. Votre médecin pourra vous demander de faire un dépistage du virus de l'hépatite B avant de débuter le traitement.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament VIEKIRAX avec d'autres substances

Ce médicament peut modifier l'activité de certaines enzymes intervenant dans le métabolisme des médicaments. Il ne doit pas être associé avec :
  • les pilules et autres contraceptifs contenant de l'éthinylestradiol : risque d'augmentation de la toxicité hépatique ;

  • certains antiviraux (lopinavir/ritonavir, saquinavir, tipranavir, indinavir, cobicistat), certains antifongiques (itraconazole, kétoconazole, posaconazole, voriconazole), certains antibiotiques (clarithromycine, télithromycine) ou du conivaptan : risque d'augmentation des concentrations du paritaprévir dans le sang ;

  • certains antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital), certains antiviraux (éfavirenz, névirapine, étravirine) et les médicaments contenant de l'enzalutamide, du mitotane, de la rifampicine ou du millepertuis : risque de diminution de l'effet de l'antiviral ;

  • certains dérivés de l'ergot de seigle (ergotamine, dihydroergotamine, méthylergométrine), certains tranquillisants (midazolam, triazolam), certains antipsychotiques (pimozide, quétiapine), certains hypolipidémiants (lovastatine, simvastatine, atorvastatine) et les médicaments contenant de l'alfuzosine, de l'amiodarone, de la colchicine, de la dronédarone, de l'acide fusidique, de la quinidine, du salmétérol, du sildénafil (lorsqu'il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire) ou du ticagrélor : risque d'augmentation de leurs effets indésirables.

Il peut interagir avec d'autres médicaments. Ne prenez pas d'autres traitement sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant le grossesse est mal connu. Par mesure de précaution, son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte.

Si ce médicament est utilisé en association avec la rivavirine, une grossesse est contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité. Une contraception efficace est alors impérative pendant le traitement et durant un certain temps après son arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Un choix est nécessaire entre l'allaitement et la prise de médicament.

Mode d'emploi et posologie du médicament VIEKIRAX

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être mâchés ou cassés, avec de la nourriture.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 2 comprimés par jour, en une prise, en association avec d'autres médicaments. La durée du traitement est de 8, 12 ou 24 semaines, selon le génotype du virus et la gravité de l'atteinte du foie.

Conseils

En cas d'oubli d'une prise, si l'oubli est constaté dans les 12 heures qui suivent l'heure habituelle, prendre les comprimés oubliés et prendre la dose suivante comme prévu. Si l'oubli est constaté plus de 12 heures après, ne pas prendre la dose oubliée et continuer les prises à l'heure habituelle.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialisé en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne.

Effets indésirables possibles du médicament VIEKIRAX

En cas d'association avec le dasabuvir : démangeaisons (fréquentes).

En cas d'association avec le dasabuvir et la ribavirine :
  • Très fréquents (1 à 10 % des patients) : fatigue, manque d'énergie, nausées, démangeaisons, insomnie.

  • Fréquents (1 % des patients) : anémie.

Augmentation des transaminases et des taux de bilirubine.

Laboratoire 
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster