Information patient
  • TRIMBOW
Mise à jour : Vendredi 15 avril 2022
Famille du médicament :

Bronchodilatateur et corticoïde par voie inhalée

Dans quel cas le médicament TRIMBOW est-il prescrit ?

Ce médicament, pris par voie inhalée, aide à mieux respirer. Il associe trois substances :
  • la béclométasone, un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles des bronches ;

  • le formotérol et le glycopyrronium, deux bronchodilatateurs de longue durée d'action qui permettent de lutter contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement continu de la bronchite chronique de type obstructif (BPCO), c'est-à-dire associée à un rétrécissement du diamètre des bronches.

La solution pour inhalation est également utilisée dans le traitement de fond de l'asthme chez l'adulte, lorsque l'association d'un corticoïde inhalé et de deux bronchodilatateurs est jugée nécessaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TRIMBOW

TRIMBOW 87 μg/5 μg9 μg : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec valve doseuse (60 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 
TRIMBOW 87 μg/5 μg9 μg : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec valve doseuse (120 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 54,43 €.
TRIMBOW 88 μg/5 μg9 μg : poudre pour inhalation ; 1 inhalateur NEXThaler (120 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 53,79 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TRIMBOW

p dose (sol)p dose (poudre)
Béclométasone dipropionate87 μg88 μg
Formotérol fumarate5 μg5 μg
Glycopyrronium9 μg9 μg
Lactose+
Aucun excipient commun.

Attention

Ce médicament doit être pris régulièrement. Il est prescrit lorsque la gène respiratoire persiste malgré l'utilisation plusieurs fois par jour d'un bronchodilatateur d'action rapide. Il n'est pas destiné au traitement d'un épisode aigu de bronchite chronique ou d'asthme. Lorsque les doses habituellement efficaces deviennent insuffisantes ou que les difficultés respiratoires s'accentuent, consultez rapidement votre médecin. En cas de crise d'asthme, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide et brève par voie inhalée.

Des précautions sont nécessaires en cas de troubles du rythme cardiaque, d'hyperthyroïdie, d'hypokaliémie, de diabète, de tuberculose, d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale grave, d'adénome de la prostate ou de glaucome à angle fermé.

L'apparition de tout trouble visuel au cours du traitement nécessite un examen ophtalmologique pour rechercher des maladies de l'œil pouvant être liées à un traitement par la cortisone et ses dérivés.

Le risque de développer une infection pulmonaire (pneumonie) peut être augmenté en cas de traitement corticoïde inhalé ; en cas de fièvre, d'augmentation ou de coloration des expectorations, d'aggravation de la toux ou de l'essoufflement, prenez un avis médical sans tarder.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament TRIMBOW avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un médicament susceptible de provoquer une hypokaliémie, un bêtabloquant ou un médicament contenant du cobicistat, du ritonavir ou du kétoconazole.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament TRIMBOW

Flacon pressurisé :

Avant la première utilisation, l'inhalateur doit être amorcé en expulsant une bouffée dans l'air.

Tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut et expirer à fond. Serrer l'embout buccal entre les dents puis inspirer profondément tout en appuyant sur le fond de la cartouche. Retirer l'embout buccal de la bouche en essayant de garder l'air dans les poumons quelques secondes avant de les vider.

L'inhalateur est muni d'un compteur indiquant le nombre de doses restantes.

Dispositif NEXThaler :

L'inhalateur est auto-déclenché par l'inspiration. Se tenir si possible en position debout ou assise. Ouvrir entièrement le couvercle. Expirer lentement et profondément, puis placer l'embout de l'appareil entre les lèvres en veillant à ne pas recourvir l'orifice d'inhalation. Inspirer à fond. L'inspiration doit être rapide et profonde. Il est possible de percevoir un goût ou d'entendre un déclic. Retirer l'inhalateur tout en bloquant l'air dans les poumons pendant 5 à 10 secondes, puis expirer lentement. Il ne faut jamais souffler dans l'appareil ni le mouiller. Refermer le couvercle après usage.

L'inhalateur dispose d'un compteur de doses qui indique le nombre de doses restantes. Une dose est décomptée dans la fenêtre du compteur après l'inhalation du produit.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 inhalations, 2 fois par jour.

Conseils

Lisez attentivement la notice du médicament avant son emploi. N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

La bronchite chronique s'accompagne souvent de toux : ne prenez jamais d'antitussif ou de fluidifiant bronchique sans l'avis de votre médecin. Les antalgiques opiacés et les somnifères sont également à éviter sans avis médical.

Il est conseillé de se rincer la bouche à l'eau après l'inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Le flacon pressurisé ne doit pas être conservé plus de 4 mois après l'achat en pharmacie et le dispositif NEXThaler ne doit pas conservé plus de 6 semaines après ouverture du sachet. Pensez à noter la date d'achat ou d'ouverture du sachet du dispositif.

Conditions particulières de prescription :

Pour être pris en charge par l'Assurance maladie dans ces indications remboursables, ce médicament doit prescrit pour la première fois par un pneumologue.

Effets indésirables possibles du médicament TRIMBOW

Comme pour tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Fréquents (1 à 10 % des personnes) : infection des voies respiratoires, rhume, syndrome grippal, maux de tête, toux, douleur articulaire, mal de dos.

Peu fréquents (moins de 1 % des personnes) : candidose de la bouche ou de la gorge, douleur ou irritation de la gorge, tachycardie, palpitations,

En cas d'utilisation prolongée à forte dose de corticoïdes inhalés, des effets généraux peuvent très rarement apparaître : vision floue nécessitant un avis ophtalmologique (pour la recherche d'une cataracte ou d'un glaucome).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Document utile1
  • Bien utiliser l'inhalateur
    TRIMBOW (TRIMBOW 87 µg/5 µg/9 µg sol p inhal en flacon pressurisé)
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster