Mise à jour : 21 février 2024
Publicité
Information patient
  • RYALTRIS
Famille du médicament : Corticoïde avec antihistaminique par voie nasale

Dans quel cas le médicament RYALTRIS est-il prescrit ?

Ce médicament d'usage local associe un corticoïde (furoate de mométasone) qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles du nez et un antihistaminique antiallergique (olopatadine). Il permet de soulager les symptômes de la rhinite allergique tels que écoulement nasal, démangeaisons, nez bouché

Il est utilisé dans le traitement des rhinites allergiques.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RYALTRIS

RYALTRIS 25 μg/600 μg : suspension pour pulvérisation nasale ; flacon de 30 ml avec pompe doseuse (240 pulvérisations)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 10,23 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RYALTRIS

p dose
Mométasone furoate25 μg
Olopatadine600 μg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Acide chlorhydrique, Acide édétique sel disodique, Benzalkonium chlorure, Carmellose sodique, Cellulose microcristalline, Eau ppi, Phosphate disodique heptahydrate, Polysorbate 80, Sodium chlorure, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament RYALTRIS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux ammoniums quaternaires (présence de chlorure de benzalkonium),

  • opération ou traumatisme récents du nez (attendre la guérison complète avant de débuter le traitement),

  • infection nasale non traitée.

Attention

Ce médicament contient un corticoïde qui pourrait, en cas d'administration prolongée, conduire à une fragilisation de la muqueuse nasale. Lors du renouvellement du traitement, le médecin peut vérifier l'état de la muqueuse nasale, notamment en cas d'irritation ou de sentiment de sécheresse anormale.

L'utilisation de corticoïdes par voie nasale à doses élevées sur de longues périodes peut provoquer des effets généraux, tels qu'un retard de croissance chez l'enfant, un glaucome ou une cataracte. Lors de traitements prolongés, le médecin recherche la dose minimale efficace. Un suivi régulier, notamment de la croissance, est recommandé.

Une vision floue ou l'apparition de tout autre trouble visuel au cours du traitement nécessitent un examen ophtalmologique.

Des précautions s'imposent en cas de tuberculose pulmonaire en évolution ou de mycose pulmonaire.

En cas de signes d'infection nasale (fièvre, coloration des sécrétions nasales), consultez votre médecin.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament RYALTRIS avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament contenant du cobicistat.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les effets de ce médicament pendant la grossesse sont mal connus. Seul votre médecin peut apprécier la nécessité du traitement dans votre cas.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RYALTRIS

La flacon doit être agité au moins 10 secondes avant usage en le retournant à plusieurs reprises.

Avant la première utilisation, la pompe doit être actionnée 6 fois jusqu'à l'obtention d'une pulvérisation uniforme. Si la pompe 'n'a pas été utilisée pendant 14 jours ou plus, elle doit être réamorcée par 2 pressions.

Les pulvérisations sont faites après un mouchage soigneux, en tenant la tête penchée vers l'avant.

Posologie usuelle :

  • Adulte et adolescent de plus de 12 ans : 2 pulvérisations dans chaque narine, 2 fois par jour (matin et soir).

La posologie et la durée du traitement sont adaptées par votre médecin en fonction de l'exposition à l'allergène.

Conseils

Il est recommandé d'essuyer soigneusement l'embout du pulvérisateur après utilisation de manière à éviter que l'embout ne se bouche.

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement des rhinites aiguës. Un délai de quelques jours peut être nécessaire pour observer ses effets. Seules les prises régulières et prolongées permettent d'obtenir l'amélioration recherchée.

Le flacon ne doit pas être conservé plus de 2 mois après la première utilisation. Pensez à noter la date de première utilisation sur l'emballage.

Effets indésirables possibles du médicament RYALTRIS

Fréquents (1 à 10 % des cas) : goût désagréable dans le bouche après la pulvérisation, saignement de nez, gène nasale.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : maux de tête, étourdissements, somnolence, fatigue, assèchement du nez, nausées, douleur abdominale, sécheresse de la bouche.

Rares : anxiété, dépression, insomnie, migraine, constipation, douleur sur la langue, vision floue, sécheresse ou irritation oculaire, douleur d'oreilles, éternuement, irritation de la gorge.

Fréquence indéterminée : augmentation de la tension intraoculaire, glaucome, cataracte, réaction allergique.

Exceptionnellement : des perforations de la cloison nasale ont été rapportées avec les corticoïdes utilisés par voie nasale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Voir les actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster