Gamme de médicaments RINVOQMise à jour : Mardi 18 Octobre 2022

Information patient
  • RINVOQ
Famille du médicament : Immunosuppresseur

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament RINVOQ est-il prescrit ?

Ce médicament est un immunosuppresseur qui appartient à la famille des inhibiteurs des Janus kinases (JAK). Il agit en bloquant l'action d'enzymes, appelées Janus kinases, impliquées dans la production de substances inflammatoires. Il contribue ainsi à réduire les symptômes de certaines maladies inflammatoires et à ralentir la progression des lésions.

Il est utilisé dans le traitement de fond :
  • de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme psoriasique, seul ou en association avec le méthotrexate, en cas de réponse insuffisante ou d'intolérance aux autres traitements de fond antirhumatismaux ;

  • de la spondylarthrite ankylosante, en cas d'échec ou d'intolérance aux traitements de fond classiques ;

  • de la rectocolite hémorragique, en cas de réponse insuffisante ou d'intolérance aux autres traitements classiques ;

  • de la dermatite atopique (également appelée eczéma atopique).

Présentations du médicament RINVOQ

RINVOQ 15 mg : comprimé à libération prolongée (violet) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 626,48 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RINVOQ

p cp
Upadacitinib15 mg
Lactose+
Excipients : Acide tartrique, Alcool polyvinylique, Cellulose microcristalline, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Hypromellose, Macrogol, Magnésium stéarate, Mannitol, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament RINVOQ

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • tuberculose active ou autre infection grave,

  • insuffisance hépatique grave,

  • grossesse.

Attention

Ce médicament diminue les défenses immunitaires et expose à un risque accru d'infection. Son utilisation nécessite, avant la mise en route du traitement, un bilan approfondi à la recherche d'une infection, notamment d'une tuberculose, d'un herpès ou d'une hépatite virale. Pensez à signaler au médecin vos voyages récents ou à venir à l'étranger, notamment dans les pays en voie de développement. Des examens médicaux et des analyses de sang sont ensuite prescrits à intervalle régulier pendant le traitement : respectez la fréquence fixée par votre médecin.

Une vigilance particulière est préconisée pendant le traitement : vous devez consulter rapidement votre médecin en cas de fièvre supérieure à 38 °C, de toux, d'amaigrissement, de douleurs dentaires, de brûlures urinaires, d'éruption cutanée pouvant être le signe d'un zona. Toute infection doit être traitée sans tarder pour éviter les complications.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'infections fréquentes ou chroniques, d'atteinte pulmonaire chronique, de prédisposition aux infections (diabète) ou de risque accru d'accident thromboembolique (obésité, antécédent de phlébite, immobilisation) ou de cancer cutané.

Des cas de thrombose (embolie pulmonaire, phlébite) ont été rapportés chez des patients traités par un inhibiteur des Janus kinases. La survenue de difficultés à respirer, d'une douleur à la poitrine, de jambe gonflée ou douloureuse nécessite un avis médical urgent.

Interactions du médicament RINVOQ avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les autres immunosuppresseurs et les médicaments contenant du kétoconazole, du fluconazole, du posaconazole, du voriconazole, de la clarithromycine, de la rifampicine ou de la phénytoïne. Le médecin en tient compte dans sa prescription.

L'utilisation de vaccins vivants est déconseillée juste avant l'initiation du traitement ou pendant le traitement. Votre statut vaccinal est contrôlé par le médecin avant la mise en route du traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est contre-indiqué chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. Une contraception efficace est indispensable pendant le traitement et au moins 4 semaines après l'arrêt du traitement.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RINVOQ

Les comprimés doivent être avalés tels quels, avec un verre d'eau. Ils peuvent être pris au cours ou en dehors des repas, à tout moment de la journée.

Posologie usuelle :

Rhumatismes inflammatoires chroniques :

  • Adulte : 1 comprimé à 15 mg par jour.

Rectocolite hémorragique :

  • Adulte : 45 mg par jour, pendant 8 semaines, puis 15 ou 30 mg par jour en traitement d'entretien.

Dermatite atopique :

  • Adulte : 1 ou 2 comprimés à 15 mg, 1 fois par jour.

  • Adolescent de plus de 12 ans (pesant au moins 30 kg) : 1 comprimé à 15 mg par jour.

Ne dépassez pas la posologie prescrite par votre médecin.

Conseils

Prenez contact avec les associations destinées aux personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques : elles diffusent une information utile sur l'évolution de la maladie et sur ses traitements.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit par un médecin spécialiste en rhumatologie, en médecine interne, en pédiatrie, en dermatologie, en allergologie ou en gastro-entérologie. L'ordonnance initiale doit être faite à l'hôpital. Elle doit être présentée avec celles destinées aux renouvellements.

La prescription doit être rédigée sur une ordonnance d'un modèle particulier (médicament d'exception) pour être prise en charge par l'Assurance maladie.

Effets indésirables possibles du médicament RINVOQ

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : rhume, angine.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : toux, fièvre, nausées, prise de poids, augmentation des transaminases, augmentation du taux de cholestérol dans le sang, baisse des globules blancs dans le sang.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients): mycose buccale, bouton de fièvre (herpès buccal), zona, pneumonie, augmentation des triglycérides.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster