Information patient
  • QUITAXON
Mise à jour : Vendredi 15 avril 2022
Famille du médicament :

Antidépresseur imipraminique

Dans quel cas le médicament QUITAXON est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des antidépresseurs imipraminiques. Il possède des effets atropiniques, qui ne participent pas à son activité, mais qui expliquent certaines contre-indications et certains effets indésirables.

Il est utilisé dans le traitement des états dépressifs.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament QUITAXON

QUITAXON 10 mg : comprimé sécable (jaune) ; boîte de 40
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,45 €.
QUITAXON 50 mg : comprimé sécable (jaune) ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,28 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament QUITAXON

p cpp cp
Doxépine10 mg50 mg
Lactose++
Excipients : Carmellose calcique, Cellulose microcristalline, Fer jaune oxyde, Glycérol, Hypromellose, Jaune orangé S laque aluminique, Lactose, Macrogol 300 stéarate, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Sodium laurylsulfate, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament QUITAXON

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • risque de glaucome à angle fermé,

  • risque de rétention des urines (adénome de la prostate...),

  • infarctus du myocarde récent (moins de 3 mois),

  • en association avec un médicament contenant du sultopride.

Attention

Tous les traitements antidépresseurs sont susceptibles d'induire un épisode maniaque chez les personnes prédisposées : en cas d'euphorie, d'excitation inhabituelle ou de comportement anormal survenant sous traitement, une consultation médicale rapide est nécessaire.

Ce médicament présente des effets atropiniques. Il peut provoquer un glaucome aigu chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur et douloureux, avec vision floue. Une consultation d'extrême urgence auprès d'un ophtalmologiste est nécessaire.

Des précautions sont requises en cas d'épilepsie, de maladie cardiaque, d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale et chez la personne âgée, notamment en cas de constipation chronique, de tendance aux vertiges ou aux baisses de tension.

Avant une anesthésie locale, notamment chez le dentiste, signalez la prise de ce médicament.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament QUITAXON avec d'autres substances

Les antidépresseurs imipraminiques ne doivent pas, en général, être associés aux IMAO non sélectifs.

Ce médicament ne doit pas être associé au sultopride (uniquement disponible à l'hôpital) : risque de troubles du rythme cardiaque graves.

Il peut également interagir avec les médicaments contenant l'une des substances suivantes : adrénaline, noradrénaline, clonidine, guanfacine.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine, un médicament anticonvulsivant, antihypertenseur, atropinique, sédatif, ou contenant de la carbamazépine, de la thioridazine ou du baclofène.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin. Il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament est susceptible de passer faiblement dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament QUITAXON

Les comprimés sont habituellement administrés en une prise, le plus souvent le soir, au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

La posologie est très variable selon les cas. Elle est comprise entre 10 mg à 300 mg par jour.

Conseils

L'efficacité des antidépresseurs n'est généralement pas immédiate. Un délai pouvant atteindre plusieurs semaines est parfois nécessaire pour que les effets bénéfiques se fassent sentir. Les effets indésirables éventuels apparaissant en début de traitement ne doivent pas vous conduire à l'arrêter prématurément.

Chez la personne souffrant de dépression, un état anxieux peut apparaître ou s'aggraver en début de traitement ; un anxiolytique est parfois prescrit de manière temporaire par le médecin pour prévenir ou traiter ces manifestations.

Lorsque les symptômes de la dépression ont disparu, le traitement doit absolument être poursuivi pendant la durée prescrite afin de consolider la guérison. Un arrêt prématuré exposerait à une rechute. La durée d'un traitement antidépresseur est rarement inférieure à 6 mois.

Des troubles, parfois d'intensité sévère, peuvent apparaître à l'arrêt du traitement antidépresseur : anxiété, culpabilité, cauchemars, vertiges, tremblements. Il est préférable d'arrêter le traitement progressivement en diminuant la posologie ou en espaçant les prises pour éviter ces effets indésirables observés en particulier en cas d'interruption brutale.

Une prise de poids peut être observée au cours du traitement. Une alimentation équilibrée, et si nécessaire les conseils d'un nutritionniste, peuvent prévenir et limiter ce phénomène.

Effets indésirables possibles du médicament QUITAXON

Comme tous les antidépresseurs imipraminiques :
  • sécheresse de la bouche, constipation, troubles de l'accommodation, tachycardie, sueurs, difficulté à uriner, troubles sexuels, hypotension orthostatique, somnolence ;

  • plus rarement : tremblements, convulsions chez les personnes prédisposées, confusion des idées, prise de poids, tension anormale des seins, écoulement de lait par le mamelon, bouffées de chaleur, réaction allergique, hépatite, anomalie de la numération formule sanguine, troubles cardiaques, excitation anormale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Apex Il y a 4 mois 2 commentaires associés

Atteint d'insomnies sévères, les différents psychiatres que j'ai suivi (dont un HP et une clinique du sommeil) n'ont pas réussi à me trouver un traitement adapté pour mon cas. J'étais sous neuroleptiques à fortes doses (Nozinan, Tercian, Loxapac), sauf que ça ne fonctionnait que quelques jours, je devais donc "switcher" sur autre chose. J'ai tenté les benzos somnifères, benzos classiques, un AD sédatif (miansérine) que j'ai très mal supporté, et j'en passe. Finalement c'est le Quitaxon 50, qui m'a été prescrit par mon psychiatre libéral, qui a réussi à me faire dormir sans développement notable de tolérance. Je reste impressionné par son efficacité et le fait qu'il déclenche un sommeil physiologique, c'est bien mieux que les neuroleptiques sédatifs qui "assomment" ainsi que les anxiolytiques comme Séresta/Tranxène qui sont surpuissants en terme d'amnésies (on fait n'importe quoi le soir et on oublie tout le lendemain...) et qui ne fonctionnent que quelques jours. Je recommande donc le Quitaxon pour les insomnies, il aura fallu 6 ans pour que mon cas d'insomnies sévères soit plus ou moins fixé, en espérant que ça dure dans le temps.

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 4 mois 1 commentaire associé

Merci pour ce témoignage. Pour tempérer l'enthousiasme de ceux qui vous liront, il faut savoir que chaque personne est unique, et que ce qui marche chez certains ne marchera pas chez d'autres, et vice-versa.

+1 -0
Apex Il y a 4 mois 0 commentaire associé

Je confirme : j'ai été mené à voir plusieurs psychiatres qui m'ont tous dit exactement la même chose, un médicament agit différemment selon chaque personne. Par exemple, le fameux Tranxène, réputé pour ses effets anxiolytiques, ne me fait absolument rien à 20mg (sans tolérance), alors que je connais des personnes qui sont KO avec du 5mg. Dans le cas du Quitaxon, je n'ai pour l'instant pas développé de tolérance à la molécule (doxépine), et c'est visiblement plutôt donné en clinique du sommeil d'après les retours que j'ai lu sur différents sites, bien que la clinique que j'ai vu a préférée me donner de la mélatonine en préparation magistrale (du 12mg, en l'occurrence, et ça n'a mené à rien... j'ai arrêté d'en prendre, je suis resté sous cette molécule pendant 3 mois au total). C'est quand même étonnant que ce soit 6 ans après mes premières insomnies (causées par une dépression marquée) qu'un psychiatre libéral soit capable de trouver ce médicament pour me faire dormir, quand même à dose plutôt élevée (50mg), je ne peux que lui dire merci et re-merci, en espérant que ça dure dans le temp

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
1984 Il y a 3 ans 1 commentaire associé
Le quitaxon agit-il sur les problèmes d'anxiété aussi comme d'autres antidépresseurs ? Autre question, peut-il aider dans les problèmes d'insomnies chroniques ? Merci d'avance de vos réponses et d'être à l'écoute des personnes comme moi qui ont besoin de conseils avant de commencer certains traitements.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 3 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Oui, ce médicament peut avoir un effet sur l'anxiété comme les autres produits de sa famille clinique. Pris le soir, son effet sédatif peut favoriser l'endormissement.
+0 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Capucine, Le "sevrage" de ce type de médicament implique en général l'arrêt progressif puis complet mais cela doit être fait en accord et en discussion avec le médecin qui vous prescrit le Quitaxon, pas de vous-même...
+0 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Je fais le sevrage par titration de Quitaxon 10mg en cachet, j'aimerai savoir à cet effet à quel dose on est considéré comme étant sevré. C'est à dire je réduis ma dose journalière d'à peu près 1/4 par semaine et jusqu'à combien peut on réduire le comprimé : 0,40 mg, 0,30 ou 0,20 mg ?? Pour être considée comme étant sevrée. Merci pour votre réponse, Salutations.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 9 ans 0 commentaire associé
Comme bien d'autres patients,j'aimerais savoir si ce mediament est supprimé ou seulement en rupture de fabrication? Car pour ma part,je ne peux pas supporter d'autres antidépresseurs . A part le QUITAXON 10mg/ml Solution buvable,je le supporte meme à petite dose. Avec mes remerçiements.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 9 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Pourriez vous, svp, me confirmer l'abandon de fabrication,par votre Labo, du produit suivant QUITAXON 10 mg/ml sous sa forme: "Solution buvable en gouttes" Les informations contradictoires recueillies auprès de 3 pharmaciens de mon pâtelin (Marseille) me laissent perplexes. Avec mes remerciements anticipés, recevez mes sincères salutations. B.C.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster