Mise à jour : 31 juillet 2023
Publicité
Information patient
  • PÉRINDOPRIL EG
Famille du médicament : Inhibiteur de l'enzyme de conversion

31/07/2023 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de COVERSYL et de PERINDOPRIL ARROW GÉNÉRIQUES.

Dans quel cas le médicament PÉRINDOPRIL EG est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC). Il bloque la formation de l'angiotensine II, une substance responsable d'une contraction des artères qui augmente la tension artérielle et fatigue le cœur.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de l'hypertension artérielle et de l'insuffisance cardiaque,

  • la prévention des évènements cardiovasculaires chez les patients ayant une maladie coronnarienne (antécédent d'infarctus de myocarde).

Présentations du médicament PÉRINDOPRIL EG

PÉRINDOPRIL EG 2 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
PÉRINDOPRIL EG 2 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)
PÉRINDOPRIL EG 4 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
PÉRINDOPRIL EG 4 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)
PÉRINDOPRIL EG 8 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
PÉRINDOPRIL EG 8 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament PÉRINDOPRIL EG

p cpp cpp cp
Perindopril tert-butylamine2 mg4 mg8 mg
Lactose+++

Contre-indications du médicament PÉRINDOPRIL EG

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie (y compris œdème de Quincke) aux médicaments de la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion,

  • prédisposition à l'œdème de Quincke,

  • rétrécissement important des artères rénales,

  • en association avec les médicaments contenant de l'aliskiren chez les patients diabétiques ou insuffisants rénaux,

  • en association avec les médicaments contenant du sacubitril avec du valsartan,

  • grossesse (à partir du 4e mois).

Attention

La baisse de la tension artérielle peut être importante lors des premières prises du médicament, en particulier si vous suiviez auparavant un traitement prolongé par diurétique ou un régime sans sel. Dans ce cas, le traitement est généralement initié avec de faibles posologies, sous surveillance médicale plus étroite.

En cas de gonflement du visage (lèvres, paupières...) ou d'une autre région du corps, consultez un médecin en urgence : il peut s'agir d'un œdème de Quincke (également appelé angio-œdème).

Le risque d'œdème de Quincke et d'autre réaction allergique grave est plus élevé dans certaines situations : patient noir, traitement par circulation extracorporelle pour un excès de cholestérol, période de désensibilisation aux venins d'hyménoptères (abeille, guêpe...), association avec certains médicaments immunosuppresseurs.

Des précautions sont nécessaires en cas d'épaississement anormal de la paroi du cœur, de rétrécissement de la valve aortique ou de la valve mitrale, d'insuffisance rénale, de diabète ou de collagénose (telle qu'un lupus érythémateux).

Ce médicament peut augmenter la kaliémie (taux de potassium dans le sang). Les sels de régime contiennent souvent du potassium ; ils ne doivent pas être utilisés sans avis médical.

Un contrôle régulier de la créatinine et du taux de potassium dans le sang peut être prescrit par le médecin, notamment en cas d'insuffisance rénale.

En cas d'apparition d'une jaunisse, ne poursuivez pas le traitement sans l'avis de votre médecin.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale, prévenez l'anesthésiste de la prise de ce médicament.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges lors des premières prises.

Interactions du médicament PÉRINDOPRIL EG avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • l'association sacubitril/valsartan (ENTESTRO) : augmentation du risque d'œdème de Quincke. Un délai d'au moins 36 heures doit être respecté après l'arrêt de l'association avant de prendre du périndopril ;

  • les médicaments contenant de l'aliskiren (RAZILEX, RAZILEX HTC qui ne sont plus commercialisés en France) chez les personnes souffrant de diabète ou d'insuffisance rénale ; l'association est déconseillée dans les autres cas.

Il peut interagir avec les inhibiteurs de l'angiotensine II, les médicaments susceptibles d'augmenter le taux de potassium dans le sang (diurétiques, sels de potassium...), certains immunosuppresseurs (sirolimus, évérolimus...) et les médicaments contenant du racécadotril (TIORFAN et ses génériques...), de la vidagliptine, du cotrimoxazole ou du lithium.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidiabétique, un AINS, de l'aspirine à forte dose (plus de 3 g par jour), un neuroleptique, un antidépresseur imipraminique ou un médicament contenant du baclofène.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant les 3 premiers mois de la grossesse est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé.

Au cours des 6 derniers mois de la grossesse, la prise prolongée d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion peut endommager les reins du fœtus. L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée à partir du 4e mois de la grossesse.

En conséquence, un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par un autre antihypertenseur. Si une grossesse survient alors que vous prenez ce médicament, consultez rapidement votre médecin pour qu'il modifie votre traitement. Des échographies régulières sont parfois nécessaires pour s'assurer de l'absence d'anomalie.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est déconseillé pendant le traitement

Mode d'emploi et posologie du médicament PÉRINDOPRIL EG

Ce médicament doit être pris de préférence le matin, avant le repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 2 mg à 8 mg, une fois par jour. En cas d'insuffisance rénale, de traitement préalable par des diurétiques ou de régime sans sel, en particulier chez la personne âgée, la posologie initiale est faible ; elle est augmentée progressivement par le médecin en fonction des effets du médicament.

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Effets indésirables possibles du médicament PÉRINDOPRIL EG

Fréquents (1 à 10 % des patients) : toux sèche, essoufflement, maux de tête, vertiges, fourmillements, troubles visuels, bourdonnements d'oreilles, baisse excessive de la tension artérielle (voir Attention), constipation ou diarrhée, douleurs abdominales, troubles du goût, nausées, vomissements, démangeaisons, éruption cutanée, crampes, fatigue.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : palpitations, tachycardie, dépression, troubles du sommeil ou de l'humeur, bouche sèche, urticaire, œdème de Quincke (voir Attention), photosensibilisation, transpiration excessive, douleur articulaire ou musculaire, insuffisance rénale, troubles de l'érection, malaise, chute, hypoglycémie, élévation du taux de potassium dans le sang.

Rares (moins de 0,1 % des patients) : bouffées de chaleur, rhume, aggravtion d'un psoriasis, augmentation des enzymes hépatiques.

Très rares (moins de 0,01 % des patients) : confusion des idées, arythmie, anomalie de la numération formule sanguine, pancréatite, hépatite.

Laboratoire EG Labo
Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Voir les actualités liées
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster