Gamme de médicament MINALFENE

alminoprofène
Information patient
  • MINALFÈNE
Mise à jour : Mercredi 06 janvier 2021
Famille du médicament :

Anti-inflammatoire non stéroïdien

06/01/2021 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament MINALFÈNE est-il prescrit ?

Ce médicament contient de l'alminoprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte contre l'inflammation et la douleur, fait baisser la fièvre et fluidifie le sang.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de courte durée des douleurs aiguës d'arthrose, de certaines inflammations (tendinite, bursite, épaule douloureuse aiguë), des lombalgies, des sciatiques et des cruralgies ;

  • le traitement d'appoint des entorses et des œdèmes après un traumatisme ;

  • les règles douloureuses et les suites d'accouchement ;

  • certaines otites et inflammations de l'oreille.

Présentations du médicament MINALFÈNE

MINALFÈNE 300 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste II)

Composition du médicament MINALFÈNE

p cp
Alminoprofène300 mg

Contre-indications du médicament MINALFÈNE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie ou d'asthme provoqué par la prise d'AINS, y compris l'aspirine ;

  • antécédent d'hémorragie digestive au cours d'un précédent traitement par AINS ;

  • ulcère de l'estomac ou du duodénum en cours ou récidivant ;

  • insuffisance hépatique grave ;

  • insuffisance rénale grave ;

  • insuffisance cardiaque grave ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • grossesse (à partir du 6e mois).

Attention

Tout traitement prolongé ou surdosage d'AINS expose à des effets indésirables graves.

Certaines situations doivent conduire à ne poursuivre le traitement qu'après un avis médical :
  • brûlures d'estomac importantes ou selles noires et nauséabondes pouvant traduire une irritation ou un saignement du tube digestif ;

  • éruption cutanée sans cause évidente ;

  • crise d'asthme ;

  • fatigue inhabituelle et intense, ou baisse brutale et importante du volume des urines chez une personne souffrant d'insuffisance cardiaque, déshydratée ou traitée par diurétique.

Des précautions sont nécessaires chez la personne âgée ou en cas d'antécédent d'ulcère de l'estomac ou du duodénum ou de risque hémorragique, notamment digestif (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique).

Les AINS ont un effet inhibiteur sur l'ovulation et sont susceptibles de diminuer la fertilité chez la femme. Cet effet est réversible à l'arrêt du traitement.

Certains médecins considèrent que les anti-inflammatoires peuvent diminuer l'efficacité des dispositifs intra-utérins (stérilets) et exposer à un risque de grossesse non désirée. Ce risque est très controversé.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut provoquer des étourdissements ou une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament MINALFÈNE avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicaments suivants :
  • l'aspirine (lorsqu'elle est utilisée à des doses supérieures à 500 mg par prise) et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : augmentation du risque d'ulcère et d'hémorragie digestive ;

  • les anticoagulants oraux et injectables : augmentation du risque hémorragique ;

  • le lithium (TÉRALITHE) : augmentation du taux de lithium dans le sang ;

  • le méthotrexate (pour des doses supérieures à 20 mg par semaine) : risque d'augmentation de la toxicité du méthotrexate.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un diurétique, un inhibiteur de l'enzyme de conversion, un inhibiteur de l'angiotensine II, un antiagrégant plaquettaire, un corticoïde, un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine, un bêtabloquant ou un médicament contenant de la ciclosporine ou du tacrolimus.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Des effets néfastes pour l'enfant à naître ont été mis en évidence lorsque les AINS sont utilisés au cours des 4 derniers mois de la grossesse ; le risque existe même avec une seule prise et même si la grossesse est à terme. L'usage de ce médicament est contre-indiqué pendant cette période.

Pendant les 5 premiers mois, l'effet de ce médicament est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Les AINS passent dans le lait maternel ; par mesure de précaution, l'utilisation de ce médicament est déconseillée chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament MINALFÈNE

Les comprimés sont avalés avec un verre d'eau de préférence au milieu des repas afin de limiter les effets digestifs indésirables.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 à 3 comprimés par jour.

Conseils

Ne dépassez pas la posologie ni la durée de traitement prescrites par votre médecin.

Les anti-inflammatoires ne sont pas des médicaments anodins. Du fait de la possibilité d'effets indésirables graves, ils ne doivent être utilisés que lorsqu'ils sont nécessaires, ce qui n'est pas le cas pour les affections rhumatismales peu douloureuses et les traumatismes bénins.

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le conseillez pas à un proche et ne le réutilisez pas sans avis médical.

Effets indésirables possibles du médicament MINALFÈNE

Troubles digestifs, gastrite, voire ulcère de l'estomac ou du duodénum, le plus souvent lors d'un traitement de longue durée ou à forte dose. Exceptionnellement : hémorragie digestive (vomissements de sang ou selles noires).

Réaction allergique : asthme, œdème de Quincke.

Urticaire, démangeaisons et, très rarement, réaction cutanée grave (avec décollement brutal de l'épiderme et des muqueuses).

Vertiges, maux de tête, somnolence.

Augmentation des transaminases.

Des études cliniques suggèrent que l'utilisation des AINS (notamment à dose élevée et sur une durée prolongée) peut s'accompagner d'une faible augmentation du risque d'événements cardiovasculaires (infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral).

Laboratoire Bouchara-Recordati
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster