eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Gamme de médicament MECIR

tamsulosine chlorhydrate
Information patient
Mise à jour : Mardi 15 Décembre 2020
Famille du médicament :

Alphabloquant

Dans quel cas le médicament MECIR est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des alphabloquants. Il lutte contre la contraction des voies urinaires.

Il est utilisé dans le traitement des troubles urinaires dus à un adénome de la prostate.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MECIR

MECIR LP 0,4 mg : comprimé à libération prolongée (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 30 % - Prix : 6,53 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MECIR

p cp
Tamsulosine chlorhydrate0,4 mg
Excipients : Butylhydroxytoluène, Fer jaune oxyde, Hypromellose, Macrogol 7 000 000, Macrogol 8000, Magnésium stéarate, Opadry jaune, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament MECIR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'œdème de Quincke lié à la prise de tamsulosine,

  • antécédent d'hypotension orthostatique,

  • insuffisance hépatique grave.

Attention

Une hypotension orthostatique, due à la dilatation des vaisseaux sanguins, peut survenir dans les heures qui suivent la prise du médicament. Ce malaise, souvent précédé de vertiges et de sueurs, est favorisé par un passage trop brutal en position verticale (en se levant d'une chaise ou d'un lit). Les risques sont surtout importants les premiers jours du traitement, pendant lesquels il convient d'éviter les activités dangereuses. Ensuite, l'organisme s'adapte au médicament. En cas de sensation d'étourdissement, allongez-vous quelques minutes et relevez-vous progressivement.

En cas de gonflement du visage (lèvres, paupières...) ou d'une autre région du corps, consultez un médecin en urgence : il peut s'agir d'un œdème de Quincke.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale grave (en l'absence d'études).

Si vous devez être opéré de la cataracte, prévenez le chirurgien de la prise, même ancienne, de ce médicament. En effet, des complications ont été observées au cours d'opérations de la cataracte chez des patients traités ou ayant été traités par un la tamsulosine. Des mesures appropriées permettent d'éviter ces complications.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut parfois provoquer des étourdissements.

Interactions du médicament MECIR avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les antiprotéases boostés par le ritonavir, les antifongiques azolés (kétoconazole, itraconazole, fluconazole, posaconazole), les antibiotiques de la famille des macrolides (érythromycine, clarithromycine, télithromycine, josamycine), l'amiodarone, le diltiazem, le vérapamil et les antihypertenseurs, surtout les autres alphabloquants. Votre médecin adaptera la posologie pour limiter le risque d'hypotension orthostatique, mais il doit être parfaitement informé des médicaments que vous prenez conjointement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme.

Mode d'emploi et posologie du médicament MECIR

Ce médicament peut être pris indifféremment pendant ou en dehors des repas.

Ces comprimés libèrent d'une façon régulière et prolongée le médicament dans l'organisme ; ils doivent être avalés entiers avec un verre d'eau.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

Conseils

Ce médicament ne permet pas de faire régresser la taille de l'adénome. C'est un traitement symptomatique qui facilite l'ouverture du sphincter urinaire. Il est utilisé lorsque l'ablation de l'adénome n'est pas justifiée (troubles modérés) ou doit être retardée pour une raison quelconque.

Effets indésirables possibles du médicament MECIR

Fréquents (1 à 10 % des patients) : étourdissements, troubles de l'éjaculation (dont éjaculation rétrograde, diminution ou absence d'éjaculation).

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : maux de tête, palpitations, hypotension orthostatique, rhinite, fatigue, nausées, vomissements, diarrhée, constipation, éruption cutanée, démangeaisons.

Très rarement : priapisme qui impose de joindre un médecin en urgence pour la mise en œuvre d'un traitement adapté, œdème de Quincke nécessitant l'arrêt définitif du traitement.

De fréquence indéterminée : saignement de nez, bouche sèche, troubles de la vision, éruption cutanée bulleuse potentiellement grave.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster