Gamme de médicament ISODRIL PHENYLEPHRINE

phényléphrine chlorhydrate,chlorhexidine gluconate
Information patient
Mise à jour : Mardi 22 Novembre 2016
Famille du médicament :

Collyre décongestionnant

22/11/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament ISODRIL est-il prescrit ?

C'est un collyre décongestionnant qui contient un vasoconstricteur et un antiseptique.

Il est utilisé dans le traitement d'appoint des conjonctivites, non infectieuses, notamment les irritations dues à des poussières, à une exposition excessive au vent, au soleil ou à la fumée.

Présentations du médicament ISODRIL

ISODRIL : collyre ; boîte de 10 flacons unidoses de 0,4 ml

Composition du médicament ISODRIL

p 100 ml
Phényléphrine chlorhydrate100 mg
Chlorhexidine gluconate20 mg

Contre-indications du médicament ISODRIL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • risque de glaucome à angle fermé,

  • enfant de moins de 3 ans.

Attention

En l'absence d'avis médical, n'utilisez pas ce médicament plus de 3 jours.

Une rougeur ou une douleur oculaires ne correspondent pas toujours à une conjonctivite. Des soins urgents peuvent être nécessaires, notamment en cas de vision floue.

Ce collyre peut provoquer un glaucome aigu par fermeture de l'angle chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur, douloureux, et vision floue. Une consultation d'urgence dans un service spécialisé est alors nécessaire.

Du fait de la présence d'un vasoconstricteur, les instillations répétées doivent être évitées chez les personnes souffrant d'athérosclérose ou d'hypertension artérielle.

Attention : conducteurConducteur : des instillations répétées peuvent provoquer une sensibilité anormale à la lumière, gênante en cas de conduite automobile.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance considérée comme stimulante (phényléphrine, pseudoéphédrine ou synéphrine) qui figure dans le programme de surveillance 2004 du ministère de la Jeunesse et des Sports. Elle peut être recherchée dans les urines des sportifs afin de déceler un éventuel mésusage.

Interactions du médicament ISODRIL avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les antidépresseurs de la famille des IMAO non sélectifs (MARSILID...) et les médicaments contenant de la bromocriptine.

Ce collyre peut interagir avec d'autres collyres : respectez un intervalle de 15 minutes entre deux instillations.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ISODRIL

Utiliser un nouveau flacon unidose lors de chaque utilisation.

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer les gouttes de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 3 ans : 1 goutte, 2 à 3 fois par jour.

Conseils

Une détérioration ou un entretien inadéquat des lentilles de contact sont souvent à l'origine d'une irritation oculaire : consultez d'urgence votre ophtalmologiste afin qu'il les examine. Si cette consultation n'est pas possible rapidement, retirez vos lentilles.

Ce collyre ne doit pas être instillé pendant le port de lentilles de contact hydrophiles : il risque de s'y fixer et de les colorer de façon irréversible.

L'application correcte du produit peut nécessiter une aide, notamment chez l'enfant ou la personne handicapée ou âgée.

Conservez ce collyre à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament ISODRIL

Glaucome aigu par fermeture de l'angle (voir ATTENTION).

Irritation ou réaction allergique locale.

Sensibilité excessive à la lumière due à une dilatation de la pupille.

Aggravation possible des symptômes en cas d'instillations trop fréquentes (plus de 4 fois par jour) ou trop prolongées.

Exceptionnellement : tremblements, maux de tête, palpitations, du fait du passage possible du vasoconstricteur dans le sang.

Laboratoire Merck Médication Familiale
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster