Gamme de médicament FORMOAIRMise à jour : Mardi 20 septembre 2022

  • formotérol fumarate dihydrate
Information patient
  • FORMOAIR
Famille du médicament : Bronchodilatateur par voie inhalée

Dans quel cas le médicament FORMOAIR est-il prescrit ?

Ce médicament contient un bronchodilatateur qui lutte contre la contraction des muscles de la paroi des bronches. Il est apparenté à une substance naturelle, l'adrénaline, mais contrairement à cette substance, il a peu d'effet sur le cœur. Son action apparaît au bout de 3 minutes et persiste 12 heures après l'inhalation.

Il est utilisé dans :
  • le traitement de fond de l'asthme en association avec un traitement anti-inflammatoire continu, par exemple un corticoïde en aérosol ;.

  • le traitement de la bronchite chronique de type obstructif, c'est-à-dire associée à un rétrécissement du diamètre des bronches.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament FORMOAIR

FORMOAIR : solution pour inhalation ; flacon pressurisé (100 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 28,03 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament FORMOAIR

p dose
Formotérol fumarate12 μg
Excipients : Acide chlorhydrique, Éthanol anhydre, Norflurane

Attention

Ce médicament a un effet prolongé et n'est pas destiné au traitement de la crise d'asthme. Si une crise survient sous traitement, un bronchodilatateur d'action rapide et de courte durée doit être utilisé. Si les difficultés respiratoires persistent ou s'accentuent, il faut continuer votre traitement et revoir votre médecin sans tarder.

L'amélioration des symptômes ne doit pas vous conduire à modifier ou arrêter le traitement corticoïde inhalé associé sans l'avis de votre médecin.

Les personnes souffrant des affections suivantes doivent faire l'objet d'un suivi étroit : hyperthyroïdie, diabète, antécédent d'infarctus du myocarde, hypertension artérielle grave ou autre trouble cardiovasculaire grave (troubles du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque).

L'administration de ce bronchodilatateur à doses élevées peut provoquer une hypokaliémie : votre médecin pourra être amené à contrôler votre taux de potassium dans le sang.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage. Son usage est néanmoins autorisé sous réserve de ne pas dépasser la dose maximale préconisée.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Lorsque ce médicament est administré par voie inhalée, son passage dans le sang est faible. Il peut être prescrit pendant la grossesse si le médecin le juge nécessaire.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : par mesure de prudence, le traitement est déconseillé sans avis médical pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament FORMOAIR

L'inhalation du médicament doit se faire au cours d'une inspiration profonde, précédée d'une expiration forcée. Il est ensuite nécessaire de retenir sa respiration pendant quelques instants.

Tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut et expirer à fond. Serrer l'embout buccal entre les lèvres puis inspirer profondément tout en appuyant sur le fond de la cartouche.

Posologie usuelle :

Asthme :

  • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 1 inhalation, matin et soir. Dans les cas graves, la posologie peut être augmentée à 2 inhalations matin et soir. Ne pas dépasser 4 inhalations par jour.

Bronchite chronique :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 inhalation, matin et soir. Si besoin, des inhalations supplémentaires peuvent être prises occasionnellement pour soulager les difficultés respiratoires, sans dépasser la dose totale maximum de 4 inhalations par jour.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Ce médicament ne doit pas être conservé plus de 3 mois après l'achat en pharmacie.

Effets indésirables possibles du médicament FORMOAIR

Les effets indésirables sont souvent rares avec les formes inhalées. Leur survenue est favorisée par une augmentation de la posologie.

Fréquents : palpitations, nausées, trouble du goût, tremblement des extrémités, maux de tête, toux.

Plus rarement : accélération du cœur, hypokaliémie, augmentation du taux de sucre dans le sang, crampes, douleurs musculaires, agitation, vertiges, irritation de la gorge, démangeaisons, sueurs, urticaire.

Exceptionnellement : troubles du rythme cardiaque, réaction allergique, anomalie de la numération formule sanguine.

Comme tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut exceptionnellement provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires ; ne le réutilisez pas sans avoir pris l'avis de votre médecin.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Document utile1
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster