Gamme de médicament DIERGOSPRAY

dihydroergotamine mésilate
Information patient
  • DIERGO-SPRAY
Mise à jour : Mardi 22 juin 2021
Famille du médicament :

Antimigraineux

Dans quel cas le médicament DIERGO-SPRAY est-il prescrit ?

C'est un antimigraineux qui appartient à la famille des dérivés de l'ergot de seigle. Sous forme de pulvérisation nasale, il est rapidement absorbé.

Il est utilisé dans le traitement de la crise de migraine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament DIERGO-SPRAY

DIERGO-SPRAY : solution nasale pour pulvérisation ; flacon contenant 1 ml de solution avec dispositif pulvérisateur (4 pulvérisations)
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 30 % - Prix : 4,51 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament DIERGO-SPRAY

p ml
Dihydroergotamine mésilate4 mg
Excipients : Caféine anhydre, Carbone dioxyde, Eau purifiée, Glucose anhydre

Contre-indications du médicament DIERGO-SPRAY

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • situations pouvant entraîner un spasme des artères, notamment : insuffisance coronarienne, artérite, syndrome de Raynaud, antécédent d'accident vasculaire cérébral, hypertension artérielle mal contrôlée par un traitement spécifique, infection grave, gros fumeur ;

  • migraine accompagnée de troubles neurologiques ;

  • en association avec les antibiotiques de la famille des macrolides ou avec les vasoconstricteurs de la famille des triptans ou de l'ergot de seigle ;

  • grossesse ;

  • allaitement.

Attention

L'utilisation quotidienne répétée de cet antimigraineux peut conduire paradoxalement à une céphalée entretenue par le médicament. Celle-ci ne peut guérir qu'avec l'arrêt du médicament sous contrôle médical. Ce médicament contenant un dérivé de l'ergot de seigle expose, en cas de surdosage, à un intoxication appelée ergotisme. Cette intoxication est à suspecter si des symptômes tels que des fourmillements des mains ou des orteils, des nausées inhabituelles surviennent après des prises répétées du médicament.

Des précautions sont nécessaires en cas de rhinite ou d'insuffisance hépatique.

Le contenu du flacon est réservé à la voie nasale : il ne doit en aucun cas être injecté.

Interactions du médicament DIERGO-SPRAY avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux antibiotiques de la famille des macrolides (à l'exception de la spiramycine) : risque d'ergotisme ;

  • à un autre dérivé de l'ergot de seigle ou aux vasoconstricteurs de la famille des triptans (naratriptan, sumatriptan, zolmitriptan...) : risque de crise d'hypertension artérielle ou de spasme des artères coronaires. Un délai de 24 heures doit être respecté entre la prise de ces médicaments.

Fertilité, grossesse et allaitement

Par mesure de prudence, ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament DIERGO-SPRAY

Le dispositif pulvérisateur doit être inséré sur le flacon de solution au moment de l'utilisation. La pompe est amorcée avant la pulvérisation en appuyant 4 fois dessus.

Posologie usuelle :

1 pulvérisation dans chaque narine, dès les premiers signes de la crise. Si la douleur persiste, pulvériser une nouvelle dose dans chaque narine, après un délai de 15 à 30 minutes, sans jamais dépasser 4 pulvérisations (soit 2 pulvérisations par narine) par jour et 16 pulvérisations (soit 8 pulvérisations par narine) par semaine.

Conseils

Si les crises se répètent, n'augmentez pas les doses et consultez votre médecin.

Un flacon ne doit pas être utilisé au-delà de 8 heures après son ouverture.

La prise de ce médicament ne dispense pas des mesures habituelles permettant de soulager la crise de migraine, comme s'allonger au calme dans une pièce sombre.

Effets indésirables possibles du médicament DIERGO-SPRAY

Nausées, vomissements, modification du goût, pharyngite, bouffée de chaleur.

Nez bouché ou écoulement nasal.

Rarement : fourmillement et engourdissement des extrémités.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Lyly Il y a 4 ans 1 commentaire associé
Bonjour à tous et à toutes J'ai été diagnostiquée migraineuse il y a plus de 20 ans pas un neurologue ; ce dernier m'avait "sauvée la vie" de ce véritable handicap qu'est la migraine, après une crise qui avait duré plus de 10 jours .... en me prescrivant de l'Ergotamine à base d'ergot de seigle, le nom du générique était "Tamik-Gé" il a été retiré du "marché" du médicament bien malheureusement il y a plusieurs années ! je le prenais en TRAITEMENT DE FOND ; 1 comprimé à jeun AVANT chaque repas 3 x / jour, je n'avais plus qu'une migraine par mois qui durait peu de temps ! et je découvre qu'on en parle ici (peut-être que je me trompe, car vous parlez de traitement A LA CRISE et non du "traitement de fond" ?) Ma question est : il n'y a donc plus de traitement de fond à l'Ergotamine à prendre donc tous les jours ? Existe t-il un autre traitement de fond aussi efficace que celui que je prenais, au jour d'aujourd'hui 26 MARS 2017 s'il vous plait ? Merci beaucoup. Co
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a 4 ans 0 commentaire associé
bonjour, l'ergotamine n'a jamais eu d'indication officielle dans le traitement de fond (quotidien) de la migraine, contrairement à la dihydroergotamine (SEGLOR) qui est retirée du marché pour ses formes orales depuis 2013. Elle reste commercialisée en spray pour le traitement des crises (DIERGO-SPRAY). Il existe de nombreux traitements de fond de la migraine, votre médecin pourra vous renseigner.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster