Gamme de médicament CLIMENE

cyprotérone acétate,estradiol valérate
Information patient
Mise à jour : Mardi 19 janvier 2021
Famille du médicament :

Estroprogestatif

Dans quel cas le médicament CLIMÈNE est-il prescrit ?

Ce médicament contient de l'estradiol, destiné à corriger une carence en estrogènes, et de la cyprotérone, progestatif qui a un effet protecteur sur l'utérus.

Il est utilisé pour traiter certains symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale...) et pour prévenir l'ostéoporose chez la femme ménopausée ayant un risque accru de fracture.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CLIMÈNE

CLIMÈNE : comprimé (blanc : 11, rose : 10) ; plaquette de 21
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,28 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CLIMÈNE

p cp blancp cp rose
Estradiol valérate2 mg2 mg
Cyprotérone acétate1 mg
Lactose++
Saccharose++
Excipients : Amidon de maïs, Calcium carbonate, Cire E, Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Glycérol, Lactose monohydrate, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Povidone K 25, Povidone K 90, Saccharose, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament CLIMÈNE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • cancer du sein (même ancien)ou autre cancer hormonodépendant ;

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens avant la mise en route du traitement) ;

  • accident thromboembolique artériel (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral...) ou veineux (phlébite, embolie pulmonaire...) ancien ou en cours ;

  • trouble connu de la coagulation sanguine (déficit en protéine C ou en protéine S...) ;

  • maladie grave du foie ;

  • porphyrie ;

  • existence ou antécédent de méningiome (tumeur cérébrale).

Attention

Un bilan médical initial est indispensable avant de débuter le traitement. Il permet au médecin de rechercher les antécédents personnels ou familiaux, notamment les facteurs de risque d'accident thromboembolique. Il doit être suivi d'une surveillance médicale régulière. Dans tous les cas, le traitement est prescrit à la dose minimale efficace et pour une durée la plus courte possible. En effet, des études ont montré un risque accru :

  • de survenue d'un cancer du sein chez les femmes ayant reçu un traitement hormonal prolongé des symptômes de la ménopause. En l'absence de troubles, sa prescription ne doit pas être systématique ;

  • de méningiome (tumeur cérébrale le plus souvent bénigne) chez les patientes traitées par l'acétate de cyprotérone, principalement à fortes doses sur une longue période. Un avis médical s’impose en cas de symptômes qui pourraient être le signe d’un méningiome (maux de tête fréquents, troubles de vision, du langage ou de l’audition, vertiges, troubles de la mémoire…). La découverte d’un méningiome nécessite l’arrêt du traitement.

Certaines situations peuvent nécessiter un suivi renforcé : hypertension artérielle, diabète, tumeur bénigne du foie ou de l'utérus, endométriose, lithiase biliaire, migraines, épilepsie, asthme, otospongiose, insuffisance rénale ou cardiaque, lupus érythémateux disséminé, antécédents familiaux de cancer du sein

Arrêtez la prise de ce médicament et consultez votre médecin en cas d'apparition de l'un des troubles suivants : maux de tête violents et inhabituels, troubles de la vision, gonflement douloureux dans la jambe, difficulté à respirer brutale, jaunisse.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale ou rester alitée, prévenez votre médecin ; il peut être nécessaire d'arrêter temporairement le traitement.

Interactions du médicament CLIMÈNE avec d'autres substances

L'efficacité du traitement peut être diminuée par la prise conjointe d'un médicament inducteur enzymatique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte. Si une grossesse survient sous traitement, éventualité rare mais possible en début de pré-ménopause, consultez votre médecin et arrêtez le traitement. Aucune malformation imputable à ce médicament n'a été observée à ce jour.

Lorsque la ménopause est confirmée, une grossesse est impossible, y compris en cas de réapparition des règles.

Mode d'emploi et posologie du médicament CLIMÈNE

Prendre 1 comprimé blanc pendant 11 jours, puis 1 comprimé rose pendant 10 jours ; entre 2 plaquettes, interrompre le traitement pendant 7 jours.

En cas de persistance des bouffées de chaleur ou de sécheresse vaginale, qui traduisent en général un sous-dosage, n'hésitez pas à recontacter votre médecin pour qu'il adapte le traitement.

Conseils

En cas d'oubli d'un comprimé, le prendre dès que possible ; le comprimé suivant sera pris à l'heure habituelle. Si l'oubli date de plus de 24 heures, ne pas prendre le comprimé oublié. L'oubli d'un comprimé peut provoquer des saignements génitaux.

La réapparition des règles est fréquente (mais pas obligatoire) à chaque interruption de traitement ; en revanche, tout saignement en cours de traitement doit être signalé à votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament CLIMÈNE

Les effets indésirables suivants ont été observés chez des utilisatrices d'un traitement hormonal de la ménopause : maux de tête, sensation de vertiges, migraines, tension des seins, troubles visuels, palpitations, douleurs abdominales, ballonnements, nausées, démangeaisons, urticaire, acné, hirsutisme, crampes, œdème, fatigue, prise ou perte de poids, saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Des études portant sur la prise de traitements prolongés combinant un estrogène et un progestatif ont également mis en évidence des risques accrus de tumeur bénigne ou maligne du sein ou de l'utérus, d'accident thromboembolique, de calculs de la vésicule biliaire, de taches sombres sur le visage.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster