Mise à jour : 14 Décembre 2023
Information patient
  • AMIRIOX
Famille du médicament : Collyre antiglaucomateux

Dans quel cas le médicament AMIRIOX est-il prescrit ?

Ce collyre a la propriété de diminuer la tension intraoculaire. Il appartient à la famille des prostaglandines. Il ne contient pas de conservateur ; le flacon est muni d'un embout qui empêche le reflux de liquide contaminé par des germes dans le collyre.

Il est utilisé dans le traitement des maladies dues à un excès de tension intraoculaire, notamment du glaucome à angle ouvert.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament AMIRIOX

AMIRIOX 0,3 mg/ml : collyre ; flacon de 3 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,03 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament AMIRIOX

p ml
Bimatoprost0,3 mg
Phosphates+
Excipients : Acide chlorhydrique dilué, Acide citrique monohydrate, Eau purifiée, Phosphate disodique dodécahydrate, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament AMIRIOX

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'ntécédent d'allergie à l'argent (possible traces d'argent dans les gouttes).

Attention

Ce collyre peut modifier la couleur de l'iris (de façon définitive), de la peau des paupières ou des cils (qui deviennent plus foncés et plus longs). La modification de la couleur des yeux, dont les effets sur la santé de l'œ ne sont pas connus, peut être gênante lorsque la coloration induite par le collyre n'est pas uniforme, ou lorsqu'un seul œ est traitées contacts répétés du collyre avec la peau peuvent provoquer une augmentation de la pilosité aux zones de contact ; évitez que le collyre ne coule sur le visage.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance respiratoire, d'insuffisance cardiaque, d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale (en l'absence d'études).

Attention : conducteurConducteur : l'instillation de ce collyre peut provoquer une gêne visuelle transitoire.

Interactions du médicament AMIRIOX avec d'autres substances

Certaines substances contenues dans des collyres différents peuvent donner lieu à des interactions médicamenteuses : dans le doute, et sauf indication contraire de votre médecin, respectez un intervalle minimal de 5 minutes entre deux instillations dans le même œil.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les prostaglandines possèdent des effets potentiellement dangereux pendant la grossesse. Ce collyre ne doit être utilisé chez la femme enceinte qu'en cas d'absolue nécessité.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament AMIRIOX

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Veiller à ne pas mettre en contact l'embout du flacon avec l'œil ou les doigts.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 goutte par jour, le soir.

Conseils

Afin de diminuer le passage du médicament dans le sang et d'augmenter son action locale du médicament, il est recommandé après l'instillation d'appuyer avec votre doigt entre l'œil traité et le nez (pour obstruer le canal lacrymal) ou de fermer les paupières pendant quelques minutes.

L'application correcte du collyre peut nécessiter une aide.

Les lentilles de contact souples doivent être ôtées avant l'instillation du collyre. Elles pourront être replacées après un délai de 15 minutes.

Le flacon ne doit pas être conservé plus de 3 mois après son ouverture. Pensez à noter la date de première utilisation sur la boîte.

Effets indésirables possibles du médicament AMIRIOX

Très fréquents (plus de 10 % des utilisateurs) : rougeur de l'œil, démangeaisons oculaires.

Fréquents (de 1 à 10 % des utilisateurs) : croissance des cils, rallergie ou œdème oculaire, modification de la couleur des cils, de l'iris ou de la peau des paupières, larmoiement ou au contraire sécheresse oculaire, sensibilité accrue à la lumière, sensation de corps étranger, troubles de la vue, rougeur ou démangeaisons des paupières, maux de tête, hypertension, augmentation des transaminases.

Peu fréquents : œdème ou rétraction de la paupière, nausées, sensation de vertiges, augmentation de la pilosité, fatigue.

Fréquence indéterminée : gêne oculaire, asthme, exacerbation de bronchite chronique, essoufflement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster