Information patient
  • ACORSPRAY
Mise à jour : Vendredi 15 avril 2022
Famille du médicament :

Corticoïde par voie inhalée

Dans quel cas le médicament ACORSPRAY est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celle des bronches.

Il est utilisé dans le traitement de fond de l'asthme.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ACORSPRAY

ACORSPRAY 200 μg/dose : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec valve doseuse (200 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ACORSPRAY

p dose
Budésonide200 μg
Excipients : Éthanol anhydre, Glycérol, Norflurane

Attention

Ce médicament est d'action lente. Il doit être pris régulièrement, en respectant les doses et la durée de traitement prescrites par le médecin, même en l'absence de symptômes. Il n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. En cas de crise, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide et brève par voie inhalée.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez votre médecin.

L'utilisation de corticoïdes par voie inhalée à fortes doses sur de longues périodes peut très rarement provoquer des effets indésirables généraux, tels qu'un retard de croissance chez l'enfant ou des troubles oculaires. Le médecin recherche la dose efficace la plus faible.

Une vision floue ou l'apparition de tout autre trouble visuel au cours du traitement nécessitent un examen ophtalmologique.

Interactions du médicament ACORSPRAY avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien en cas de traitement concomitant par ritonavir, itraconazole, kétoconazole ou nelfinavir.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Un asthme mal équilibré au cours de la grossesse peut avoir un effet néfaste sur l'enfant à naître. En cas de désir de grossesse ou si vous débutez une grossesse, n'arrêtez pas votre traitement ou ne le modifiez pas sans l'avis de votre médecin.

Aucun effet malformatif n'a été mis en évidence lors de l'utilisation d'un corticoïde par voie inhalée chez la femme enceinte. Ce médicament peut être utilisé si besoin pendant la grossesse.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament ACORSPRAY

Pour que l'action du médicament soit optimale, il faut qu'il pénètre profondément dans les poumons. Ceci nécessite de respecter les conseils suivants : après avoir agité le flacon, tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut et expirer à fond pour vider les poumons ; introduire l'embout buccal entre les lèvres puis appuyer sur la cartouche tout en débutant une inspiration profonde par la bouche ; garder l'air en bloquant votre respiration quelques secondes avant de reprendre une respiration normale.

Rincer régulièrement l'embout à l'eau et le sécher avant de remettre la cartouche.

Posologie usuelle :

La posologie est strictement individuelle ; elle varie selon l'âge et le stade de la maladie. La dose efficace la plus faible est toujours recherchée ; elle est répartie régulièrement en 2 à 4 prises au cours de la journée.

Conseils

Lisez attentivement la notice jointe au médicament. N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien. L'utilisation de l'aérosol doseur chez les enfants et les personnes maîtrisant mal la technique d'inhalation peut être facilitée par l'emploi d'un réservoir en matière plastique (chambre d'inhalation) qui s'interpose entre l'aérosol doseur et la bouche. Demandez conseil à votre pharmacien.

Il est conseillé de se rincer la bouche avec un verre d'eau après chaque inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement.

Lorsque ce médicament est utilisé conjointement avec un bronchodilatateur, le bronchodilatateur doit être inhalé en premier.

Le flacon est sous pression : maintenez-le à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament ACORSPRAY

Fréquents : irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque, candidose de la bouche et de la gorge peut apparaître.

Rares : réaction allergique.

De très rares effets indésirables généraux peuvent apparaître en cas d'usage prolongé à fortes doses : glaucome, cataracte, fragilisation de la peau ou du tissu osseux, bleus, retard de croissance, troubles du sommeil, excitation, anxiété, état dépressif, irritabilité, troubles du comportement

Comme pour tout produit inhalé, la prise de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Document utile1
  • Bien utiliser l'inhalateur
    ACORSPRAY (ACORSPRAY)
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster