Mise à jour : 23 janvier 2024

DANTRIUM 25 mg gél

DANTROLENE SODIQUE 25 mg gél (DANTRIUM)Copié !
Commercialisé

Sommaire

Documents de référence
  • Avis de la transparence (SMR/ASMR) (2)

SYNTHÈSE

Classification pharmacothérapeutique VIDAL
Neurologie > Antispastiques (Dantrolène)
Classification ATC
MUSCLE ET SQUELETTE > MYORELAXANTS > MYORELAXANTS A ACTION DIRECTE > DANTROLENE ET DERIVES (DANTROLENE)
Excipients
talc, magnésium stéarate

enveloppe de la gélule :  gélatine

colorant (gélule) :  érythrosine, fer oxyde, titane dioxyde

Excipients à effet notoire :

EEN sans dose seuil :  lactose monohydrate, amidon de blé

Présentation
DANTRIUM 25 mg Gél Plq/5x10 (50)

Cip : 3400932156009

Modalités de conservation : Avant ouverture : durant 36 mois (Conserver à l'abri de la lumière, Conserver dans son emballage, Conserver à l'abri de l'humidité)

Commercialisé
Source : RCP du 17/10/2023

FORMES et PRÉSENTATIONS

Gélule (brun-orange clair).
Boîte de 50, sous plaquettes.

COMPOSITION

Pour une gélule :

Dantrolène sodique : 0,025 g

Excipients à effet notoire : Lactose monohydraté, amidon de blé.


Excipients :

Lactose monohydraté, amidon de blé, talc, stéarate de magnésium.

Enveloppe de la gélule : gélatine, érythrosine (E127), oxyde de fer, dioxyde de titane (E171).


INDICATIONS

DANTRIUM est indiqué dans le traitement des formes chroniques et sévères de spasticité des muscles squelettiques résultant de troubles tels que les accidents vasculaires cérébraux, les lésions de la moelle épinière, la paralysie cérébrale et la sclérose en plaques chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 5 ans pesant 25 kg ou plus.


POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

CONTRE-INDICATIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

DANTRIUM doit être utilisé avec prudence dans les situations suivantes :

En cas de sclérose latérale amyotrophique ou en présence de symptômes de paralysie bulbaire, car la parésie peut être accentuée par DANTRIUM.

Les patients souffrant de maladies cardiaques, en particulier ceux qui présentent des lésions myocardiques et/ou des arythmies cardiaques, doivent faire l'objet d'une surveillance médicale particulière.

Le dantrolène entraîne des lésions hépatiques allant de légères à sévères chez environ 9 patients traités sur 100 000, pour lesquels le taux de mortalité est de 10 à 20 %.

Le risque de lésions hépatiques semble être particulièrement accru à des doses quotidiennes supérieures à 300 mg, lors d'une thérapie prolongée, chez les femmes, chez les patients de plus de 30 ans ou ayant des antécédents de lésions hépatiques et lors de l'utilisation concomitante d'autres médicaments pouvant endommager le foie. Les lésions hépatiques peuvent être létales, en particulier chez les patients âgés. Chez les patients souffrant de sclérose en plaques, le risque de lésions hépatiques graves semble être accru.

Avant le début et pendant le traitement par DANTRIUM, les enzymes hépatiques doivent être surveillées à intervalles réguliers ; en particulier, l'ASAT et l'ALAT qui doivent être dosées fréquemment. Les patients pour lesquels le risque de lésions hépatiques est accru doivent faire l'objet d'une surveillance particulièrement étroite. Si les valeurs sont en dehors de la norme ou si des symptômes de lésions hépatiques apparaissent, DANTRIUM doit être arrêté.

Certaines données montrent que lorsqu'une lésion hépatique survient, des taux élevés de bilirubine sérique sont corrélés à une progression sévère.

Pour réduire le risque de lésions hépatiques, la dose efficace la plus faible possible de DANTRIUM doit être utilisée.

DANTRIUM peut provoquer une photosensibilisation ; par conséquent, les patients doivent se protéger contre une forte exposition au soleil pendant le traitement.

Le traitement doit être arrêté si les patients développent un épanchement pleural ou péricardique ou une pleuropéricardite.

Les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit total en lactase ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares) ne doivent pas prendre DANTRIUM.

À des doses supérieures à 200 mg de dantrolène sodique par jour, une augmentation des effets indésirables est attendue.

Ce médicament contient une très faible teneur en gluten (provenant de l'amidon de blé). Il est considéré comme « sans gluten » et est donc peu susceptible d'entrainer des problèmes en cas de maladie cœliaque.

Une gélule ne contient pas plus de 3,8 microgrammes de gluten.


INTERACTIONS

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

FERTILITÉ/GROSSESSE/ALLAITEMENT

Grossesse

Il n'y a pas ou peu de données sur l'utilisation du dantrolène sodique chez la femme enceinte. Le dantrolène traverse la barrière placentaire et peut induire une hypotonie musculaire, en particulier au niveau de l'utérus. Les études chez l'animal sont insuffisantes sur le plan de la toxicité sur la reproduction (voir rubrique Sécurité préclinique). L'utilisation pendant la grossesse est contre-indiquée.

Allaitement

Ce médicament est contre-indiqué pendant l'allaitement, car sa substance active, le dantrolène, est excrétée dans le lait maternel et des effets indésirables chez le nourrisson allaité ne peuvent être exclus, particulièrement pendant un traitement au long cours avec DANTRIUM. Si le traitement de la mère allaitante avec DANTRIUM est nécessaire, l'allaitement doit être arrêté.

Fertilité

Il n'y a pas de données sur les effets du dantrolène sur la fertilité chez l'Homme.


CONDUITE et UTILISATION DE MACHINES

Administré par voie orale, les effets de DANTRIUM sur le système nerveux central, tels que la somnolence ou la confusion, peuvent altérer la réactivité au point de réduire la capacité à conduire ou à utiliser des machines. Cela s'applique en particulier au début du traitement, lors de l'augmentation de la dose et en association avec l'alcool ou d'autres médicaments dépresseurs du système nerveux central.


EFFETS INDÉSIRABLES

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

SURDOSAGE

Les symptômes pouvant survenir en cas de surdosage sont les suivants : faiblesse musculaire, hypotonie gênante, troubles visuels (diplopie), troubles de la conscience (léthargie, coma), fatigue, vertiges, vomissements, diarrhée, tachycardie, hypo- ou hypertension, prurit, réactions hépatotoxiques indésirables.

En cas d'intoxication, assurer si possible une vidange gastrique et prévoir des mesures générales d'assistance cardiaque et respiratoire. Administrer des solutés de dilution en perfusion intraveineuse de façon à éviter un risque de cristallurie.

En cas de surdosage avec le dantrolène, l'intérêt de la dialyse n'est pas connu et il n'existe pas d'antidote spécifique.


PHARMACODYNAMIE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

PHARMACOCINÉTIQUE

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Toxicité aiguë

Les données non cliniques sur l'administration intraveineuse ne sont pas disponibles. À la suite d'une administration intrapéritonéale, la DL50 est d'environ 800 mg/kg de masse corporelle chez le rat (dose équivalente humaine 128 mg/kg) et à la suite d'une administration orale, la DL50 est d'environ 3 g/kg chez les rats nouveau-nés (dose équivalente humaine 480 mg/kg). Aucune valeur de DL50 n'a pu être déterminée à la suite d'une administration orale chez des animaux adultes, pour cause de mortalité insuffisante.

Avec une administration intraveineuse subaigüe de dantrolène à des doses allant jusqu'à 20 mg/kg/jour, les seules observations ont été un moindre gain de masse corporelle chez le rat (dose équivalente humaine 3,2 mg/kg) et des modifications hépatiques chez le chien (dose équivalente humaine 10,8 mg/kg).

Toxicité chronique

Lors des études de toxicité chroniques chez le rat, le chien et le singe, l'administration orale de plus de 30 mg/kg/jour (dose équivalente humaine 4,8 mg/kg, 16,2 mg/kg et 9,6 mg/kg respectivement) pendant 12 mois a entrainé une réduction de la croissance ou du gain de masse corporelle. Des effets hépatotoxiques et potentiellement une obstruction rénale ont été observés, ceux-ci étaient réversibles.

Mutagénicité

Le dantrolène sodique a produit des résultats positifs au test d'Ames avec S. typhimurium en présence et en l'absence d'activateur hépatique.

Carcinogénicité

Des doses de dantrolène sodique jusqu'à 60 mg/kg/jour (dose équivalente humaine 9,6 mg/kg) pendant 18 mois ont conduit à une augmentation des néoplasmes hépatiques bénins, une augmentation des lymphangiomes hépatiques et des angiosarcomes hépatiques, et chez les femelles uniquement, une augmentation des tumeurs mammaires.

La pertinence de ces données en lien avec la pratique clinique n'est pas connue.

Toxicité reproductive

Chez les rats adultes mâles et femelles, le dantrolène administré par voie orale jusqu'à 45 mg/kg/jour (dose équivalente humaine 7,3 mg/kg/jour) n'a pas eu d'effets négatifs sur la fertilité ou la capacité générale de reproduction. L'administration de dantrolène à des rates (à 20 mg/kg/jour ou plus ; dose équivalente humaine 3,2 mg/kg/jour) et des lapines (à 45 mg/kg/jour ; dose équivalente humaine 14,5 mg/kg/jour) gravides a entrainé une augmentation de la formation unilatérale ou bilatérale de côtes surnuméraires chez les petits.


DURÉE DE CONSERVATION

3 ans.


PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES DE CONSERVATION

A conserver dans les plaquettes, dans l'emballage extérieur, à l'abri de la lumière et de l'humidité.


PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES D'ÉLIMINATION ET DE MANIPULATION

Pas d'exigences particulières.


PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE

Liste I
AMM
CIP 3400932156009 (Plq/5x10 (50)).
Prix :
5,25 euros (Plq/5x10 (50)).
Remb Séc soc à 30%. Collect.
 

Titulaire de l'AMM : NORGINE B.V., Antonio Vivaldistraat 150, 1083 HP Amsterdam, Pays-Bas.

Laboratoire

NORGINE SAS
23, rue François-Jacob. 92500 Rueil-Malmaison
Tél : 01 41 39 94 00
Voir la fiche laboratoire
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster