Le diagnostic du glaucome

Mis à jour : Vendredi 05 février 2021

Le diagnostic du glaucome est souvent tardif (des années après le début de l’augmentation anormale de la pression intraoculaire), lors d’une consultation pour un autre problème des yeux : presbytie liée à l’âge, début de cataracte, renouvellement de lunettes, etc.

Pour rechercher un glaucome, le médecin ophtalmologue a recours à divers examens qui sont sans douleur.

La mesure de la pression intraoculaire

La mesure de la pression intraoculaire (tonométrie) se fait à l’aide d’un tonomètre (instrument de mesure posé au contact de la cornée après instillation de collyre anesthésique) ou d’un faisceau d’air pulsé. La mesure de la pression intraoculaire est influencée par l’épaisseur de la cornée et le moment de la journée.

La mesure de l'épaisseur de la cornée

L’épaisseur de la cornée varie selon les personnes. La mesure de l’épaisseur de la cornée est indispensable pour établir la pression intraoculaire réelle : une cornée fine tend à fausser la mesure de la pression intraoculaire (en la sous-estimant). À l’inverse, une cornée épaisse peut faire paraître élevée une pression normale.

Le fond d'œil

L’examen du fond d’œil (avec un appareil spécialisé) permet d’observer la rétine et le point de départ du nerf optique, à la recherche du signe de lésions des fibres optiques. Il permet également de vérifier l’état des vaisseaux sanguins rétiniens. Cet examen du nerf optique peut éventuellement être complété par la prise de photographies de la rétine qui permet de comparer d’un examen à l’autre la progression de la maladie. Parfois, une analyse de la forme et de l’épaisseur du nerf optique est effectuée à l’aide d’un faisceau laser et d’un ordinateur.

La mesure du champ visuel

La mesure du champ visuel permet de dépister les premiers signes d’une vision tubulaire due à la dégénérescence des fibres optiques. La mesure du champ visuel est répétée d’un examen à l’autre pour vérifier que le traitement est efficace et que le glaucome ne progresse pas.

La gonioscopie

La gonioscopie (à l’aide d’un appareil spécialisé) permet de mesurer l’angle entre l’iris et la cornée, là où se trouve le trabéculum. Un angle anormalement étroit expose à un risque de glaucome aigu.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster