Le diagnostic de la cataracte

Mis à jour : Lundi 23 mars 2020

Comment diagnostique-t-on la cataracte ?

Lorsqu’il suspecte la présence d’une cataracte, l’ophtalmologiste pratique un examen du cristallin après avoir dilaté la pupille du patient.

    Il recherche une opacité qui peut se situer :
  • au niveau du centre du cristallin (noyau) : elle entraîne une perte de la vision de loin ;
  • au niveau de la partie postérieure du cristallin (sous-capsule postérieure) : c’est souvent le cas chez les personnes diabétiques ou traitées au long cours avec des corticostéroïdes ;
  • au niveau de la périphérie du cristallin (cortex) ;
  • au niveau de la totalité du cristallin.

Dans la plupart des cas, le patient présente une association de plusieurs de ces formes de cataracte.

Ensuite, l’ophtalmologiste vérifie la tension à l’intérieur de l’œil (recherche de signes de glaucome) et l’état de la rétine. Si le cristallin est trop opaque pour voir clairement la rétine, il peut s’aider d’une échographie ou d’un examen de l’activité électrique de la rétine. Cette recherche systématique de glaucome et de DMLA est essentielle avant de traiter la cataracte chirurgicalement.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster